Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les blouses des infirmières dangereuses pour les patients

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 14 Septembre 2011, 06:37am

Catégories : #Santé - psychologie

 

Les blouses des infirmières dangereuses pour les patients

 

img_5048_eleves_infirmieres.1246713461.JPGPlus de 60% des tenues utilisées par les infirmières et les médecins à l'hôpital recèlent des bactéries potentiellement dangereuses en terme d'infection nosocomiale. C'est en tout cas le bilan d'une étude publiée dans la revue American Journal of Infection Control du mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) de septembre 2011. 

Pour en arriver à cette conclusion, les investigateurs de l'étude ont écouvillonné trois parties (au niveau du ventre, des manches et des poches) de la tenue de 75 infirmières et de 60 médecins du Shaare Zedek Medical Center à Jérusalem en Israël. Chaque échantillon est déposé sur un milieu particulier contenant du sang et de l'agar qui permettra de visualiser si une bactérie (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées par une absence de noyau et d'organites. La plupart des bactéries possèdent une paroi cellulaire glucidique, le peptidoglycane. Les...) est présente sur l'écouvillon. Les résultats montrent que 65% des tenues des infirmières et 60% des tenues des médecins abritent des bactéries pathogènes. Parmi celles-ci, 21 tests provenant des blouses d'infirmières et 6 des blouses de médecins montrent la présence de bactéries multi-résistantes aux antibiotiques, incluant des staphylocoques dorés (Staphylococcus aureus). 

Cette étude apporte de nouvelles informations dans la lutte contre les maladies nosocomiales et dans la compréhension des mécanismes à l'origine de celles-ci. La meilleure stratégie de prévention reste un lavage très soigneux des mains qui permet d'empêcher la transmission des bactéries de la peau vers le patient. Globalement, l'Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) estime que le risque d'infections nosocomiales est jusqu'à 20 fois plus élevé dans les pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus...) en voie de développement que dans les pays développés tels qu'Israël par exemple. 

Référence de la publication : 

Wiener-Well Y, Galuty M, Rudensky B, Schlesinger Y, Attias D, Yinnon AM. 
"Nursing and physician attire as possible source of nosocomial infections" 
Am J Infect Control, 2011 Septembre;39(7):555-9.

Techno-Science

Archives

Articles récents