Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les centrales nucléaires américaines accumuleraient les défaillances

Publié par wikistrike.com sur 1 Mars 2012, 18:31pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Les centrales nucléaires américaines accumuleraient les défaillances

 

 

une-centrale-nucleaire_43418_w460.jpgUn groupe de scientifiques indépendants indique dans un rapport que l’industrie nucléaire américaine accumule les déficiences. Les centrales des Etats-Unis seraient donc dangereuses et la Commission fédérale chargée de réglementer le secteur ne répond pas aux problèmes rencontrés.

Dans un rapport de 45 pages, l'Union of Concerned Scientists (UCS), un groupe indépendant de scientifiques privés, indique que 15 dysfonctionnements et pratiques risquées ont été signalés en 2011 dans 13 des 104 réacteurs nucléaires en service aux Etats-Unis. Le document pointe également du doigt la réponse qu’a apporté la Commission américaine de réglementation nucléaire (NRC) à ces "problèmes graves évités de justesse".

Parmi les 15 incidents mentionnés, le rapport cite notamment la centrale d'Oconee en Caroline du Sud. Les services d'entretien ont découvert en 2011 qu'un système de refroidissement de secours du cœur des réacteurs n'aurait jamais fonctionné en cas de nécessité. En effet, les coupe-circuits étaient mal réglés. Mais ce n'est pas le seul fait que dénonce le rapport. Celui-ci évoque aussi le cas des centrales nucléaires de Braidwood et Byron dans l'Illinois. Depuis 1993, le personnel d'entretien avait décidé d’utiliser l'eau des circuits vitaux de refroidissement des réacteurs pour des pompes auxiliaires. De ce fait, en cas d'urgence, le système de refroidissement n'aurait pas pu fonctionner normalement en raison d'un manque d'eau, souligne l'UCS.

"Le bilan 2011 montre que la NRC, [ … ] trop souvent, n'est pas à la hauteur de son potentiel", estime Dave Lochbaum, directeur du projet de sécurité nucléaire à l'UCS et principal auteur du document cité par l'AFP. Cet ingénieur nucléaire qui a travaillé 17 ans dans des centrales cite de "nombreuses défaillances persistantes qui pourraient trop facilement provoquer un grave accident", pointant du doigt le fait que la NRC ait laissé subsister des problèmes pendant plusieurs décennies.

Un laxisme qui pourrait avoir des conséquences graves

En conclusion, le rapport souligne que 47 des 110 réacteurs américains ne se conforment toujours pas aux réglementations anti-incendie établies par la NRC en 1980 et que la NRC sait pertinemment que 27 réacteurs ne sont pas conçus pour résister suffisamment à des séismes.

"Les accidents de Three Mile Island en 1979, de Tchernobyl en 1986 et de Fukushima en 2011 se sont produits quand une poignée de problèmes connus et non-corrigés ont abouti à une catastrophe", a averti M. Lochbaum. Ce dernier dit craindre que "l'industrie nucléaire américaine et la NRC n'aient rien appris de ces accidents et qu'un jour la chance leur fasse défaut".

 

Source: Maxisciences

Archives

Articles récents