Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les champs magnétiques de la lune seraient dus à une collision

Publié par wikistrike.com sur 11 Mars 2012, 16:48pm

Catégories : #Astronomie - Espace

Les champs magnétiques de la lune seraient dus à une collision 


Lune-pleine.jpgUne ancienne collision pourrait expliquer des champs magnétiques bizarres de la Lune. Une météorite qui a frappé la Lune il y a longtemps et créé le plus gros cratère d'impact du système solaire pourrait être à l'origine des champs magnétiques étonnamment forts qui émanent de la croûte lunaire selon des chercheurs. Ces anomalies magnétiques lunaires ont d'abord été découvertes dans les années 1960 par les missions Apollo mais les scientifiques ont eu du mal à les expliquer car les roches lunaires ne contiennent pas en général beaucoup d'ions métalliques, ce qui en fait de pauvres supports de signatures magnétiques.

 

Dans leur étude, Mark Wieczorek et ses collègues ont effectué des simulations informatiques détaillées des principales collisions lunaires comme celle qui a causé le plus grand et le plus vieux cratère du système solaire connu sous le nom de bassin Aitken du pôle Sud. Ils suggèrent que des morceaux d'un astéroïde géant qui ont créé ce bassin sont devenus très magnétisés au cours de son violent impact sur la croûte lunaire.

 

Selon leurs simulations, la répartition des projectiles du choc de l'astéroïde pourrait expliquer la grande majorité des anomalies magnétiques de la Lune si ces projectiles avaient été magnétisés par un ancien champ magnétique lunaire. Un tel champ magnétique a pu être induit par une rotation différentielle entre le noyau et le manteau de la Lune tôt dans son histoire selon les chercheurs. Gareth Collins explique plus en détail ces résultats dans un article Perspective associé.

 

Références:

 

"An Impactor Origin for Lunar Magnetic Anomalies" par M.A. Wieczorek de l'Université Paris Diderot à Saint-Maur des Fossés, France ; B.P. Weiss du Massachusetts Institute of Technology à Cambridge, MA ; S.T. Stewart de l'Université de Harvard à Cambridge, MA; Science du 9 mars 2012, article n° 12.

 

"Moonstruck Magnetism" par G.S. Collins de l'Imperial College London à Londres, Royaume-Uni; Science du 9 mars 2012, article n° 3.

 

Source: Techno-Sciences

Archives

Articles récents