Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les chasseurs syriens ont survolé Israël !

Publié par wikistrike.com sur 8 Février 2013, 18:42pm

Catégories : #Politique internationale

 

Les chasseurs syriens survolent Israël !


a42819fa9f5d0e78aa60b9962279bfea_L.jpgSelon Dampress, citant la chaîne 10 israélienne, les chasseurs syriens ont survolé, ce mardi, et à une très basse altitude, Haïfa et Tel-Aviv, et ont lâché des tracts, au-dessus de la ville, où c'était écrit : "Nous saurons riposter au raid israélien et nous allons en déterminer, nous mêmes, le moment et le lieu".

Selon cette information, les radars israéliens n'ont pas pu intercepter ces avions, puisqu'ils ressemblaient fort aux avions israéliens.

 

Source: IRIB

 

Commenter cet article

rhthhrtzh 11/02/2013 12:05


c'est un f15 sur la photo, la syrie n'en a pas...

Faux 10/02/2013 12:06


Rensk tes un con ferme la une fois pour toute connard

Arlette 10/02/2013 03:06


SUITE -   http://www.juif.org    -   Samedi, 9 février 2013. 


Les Forces Aériennes Israéliennes détiennent désormais les clés du Destin de DAMAS et du Régime ASSAD.


.../...  Le Dictateur Syrien, pour sa part, est occupé à inventer de nouveaux schémas pour faire en sorte que ces trafics échappent aux
capteurs électroniques des Forces Aériennes d’Israël, alors que les rebelles Syriens échafaudent toutes sortes de Plans afin de provoquer un affrontement entre l’armée syrienne et les Forces
Aériennes Israéliennes, qui leur apporterait une fenêtre d’opportunité pour relancer leur « Grande Confrontation » à DAMAS et la conclure par un succès.


http://www.debka.com/article/22752/Israel-Air-Force-now-holds-key-to-fate-of-Damascus-Assad-regime


EBKAfile Reportage Exclusif - 9 Février 2013 -  Adaptation : Marc BRZUSTOWSKI.

Arlette 10/02/2013 02:43


http://www.juif.org      -    Samedi, 9 février
2013.  



Les Forces Aériennes Israéliennes
détiennent désormais les clés du destin de DAMAS et du Régime ASSAD. 







Des chasseurs-bombardiers F-15-E des Forces Aériennes Israéliennes.


La “Grande Confrontation” annoncée par les rebelles syriens, excités à l’idée de conquérir la capitale Damas, s’est terminée par
un match nul avec l’armée de Bachar al Assad, comme toutes leurs précédentes offensives, au cours des derniers mois. Il ont échoué dans leur percée vers le cœur de la capitale, confrontés à la
puissante 4ème Division de l’armée syrienne, qui se tient fermement en travers de leur chemin, sous le commandement du Général Maher Assad, le frère du Président. Les
rebelles ont aussi perdu leurs positions sur l’autoroute Damas-Alep. Mais, aux prises avec de lourds combats avec les troupes de la Division, les rebelles s’accrochent encore aux faubourgs du
sud de Damas.


La capitale syrienne (1,9 million d’habitants) est, par conséquent, la seconde ville, après Alep (2, 3 millions d’hbts), à se
trouver divisée entre les deux camps.


Les sources militaires de Debkafile dévoilent que, malgré l’âpreté des combats, le flux de réfugiés syriens s’est ralenti
de façon substantielle, depuis que beaucoup choisissent de continuer à vivre dans les zones de guerre, plutôt que dans les conditions misérables qui prévalent dans les camps de réfugiés en
Turquie, au Liban et en Jordanie, où les produits de base, tels que la nourriture, l’eau potable, le chauffage et les services médicaux élémentaires manquent, pour les centaines de milliers de
Syriens qui ont tout perdu. S’ajoutant à ces horreurs, on montre que certaines familles syriennes vendent leurs filles contre un peu de nourriture.


Le mouvement de réfugiés syriens poussant, d’abord, vers l’extérieur, tend actuellement à redevenir intérieur, les gens des zones
à feu et à sang cherchant refuge dans les régions externes aux zones de guerre, telles que les montagnes druzes, au Sud-Est du Golan et les zones kurdes au nord.


Depuis la frappe aérienne israélienne, contre le complexe militaire syrien de Jamraya, le 30 janvier, les deux camps en guerre, en
Syrie, regardent par-dessus leur épaule, afin d’évaluer les mouvements d’Israël, avant de se lancer dans la prochaine étape de leurs affrontements, en prenant en compte deux type de
considérations :


1. Les sources militaires de Debkafile révèlent que, lorsque les rebelles ont,
d’abord, donné l’impression de pouvoir réaliser leur percée au cœur de Damas, lors de la phase initiale de leur offensive – qui aurait ainsi contraint le Président Syrien Bachar al Assad à
fuir la capitale – il a ordonné d’armer de charges chimiques les tanks de la 4ème Division de son armée et ses lance-missiles sol-sol de courte portée. Elles auraient pu être
utilisées, au cas où les défenses de la ville étaient réellement enfoncées. Cela aurait fait de la bataille pour Damas, le premier engagement en guerre à déployer des armes
chimiques au beau milieu des combats urbains.


La seule force militaire suffisamment proche pour empêcher que cela arrive et détruire les forces possédant des armes chimiques,
aurait été l’Armée de l’Air Israélienne. Son intervention aurait été critique, en offrant la victoire aux rebelles syriens.


2. Depuis l’épisode de Jamraya, les sources militaires libanaises rapportent que les
chasseurs de combat de la force aérienne israélienne et des avions de surveillance poursuivent leurs vols presque chaque jour.


Selon nos sources militaires, les avions israéliens sont densément déployés au-dessus des frontières de la Syrie avec Israël, la
Jordanie et le Liban, pour les garder face à deux éventualités, que le gouvernement Netanyahou s’est chargé d’empêcher :


a) Une information a fuité jusqu’aux oreilles des renseignements des Etats-Unis et d’Israël, selon laquelle Assad a juré à
son cercle rapproché qu’il ferait payé Jumraya à Israël.


b) Le Guide Suprême d’Iran, l’Ayatollah Ali Khamenei a enjoint le dictateur syrien de tout faire pour livrer au Hezbollah, au
Liban, les cargaisons d’armes sophistiquées fournies par l’Iran et restées stockées en Syrie. C’est le directeur de la Sécurité Nationale iranienne, Saeed Jalili, qui a directement transmis
cette directive à Assad, lorsqu’ils se sont rencontrés dimanche dernier, 3 février.


Toutes les parties concernées comprennent qu’Israël est juste au moins aussi déterminé à bloquer ce transfert, que Téhéran et
Damas sont résolus à le faire parvenir.


En vue de faire face à ces défis et à l’éventualité qu’ils provoquent un affrontement armé, Israël conserve son œil
d’aigle grand ouvert sur le moindre changement de situation des forces d’Assad à Damas, à l’affût de toute indication concernant l’apparition de systèmes de guerre chimique ou d'un
trafic clandestin en route vers la frontière libanaise, bourré d’armes à destination du Hezbollah.


Le dictateur syrien, pour sa part, est occupé à inventer de nouveaux schémas pour faire en sorte que ces trafics échappent aux
capteurs électroniques des forces aériennes d’Israël, alors que les rebelles syriens échafaudent toutes sortes de plans afin de provoquer un affrontement entre l’armée syrienne et les forces
aériennes israéliennes, qui leur apporterait une fenêtre

Athos 09/02/2013 14:13


@rensk


On s'en tape de la monnaie et tout autre..


Si c'est pas de l'art pour botter en touche, je ne m'y connais pas.


"On parlais d'avions syriens, de tracs, d'israel" et du pipeau de l'info!!!

Rensk 09/02/2013 13:36


J'aime bien vos arguments plus que très tiré par les cheveux...


C’est pourquoi, chaque fois qu’un pays ne voulait plus vendre ses matières premières en échange de ce papier-monnaie, ses dirigeants, jusqu’alors amis des USA, étaient déclarés subitement
terroristes qu’il fallait éliminer – par exemple Saddam Hussein en Irak, Kadhafi en Libye, Ahmadinejad en Iran, Poutine en Russie. Si le dollar n’était plus accepté comme monnaie internationale
dominante pour les matières premières, le château de cartes de l’impérialisme du dollar des Etats-Unis s’effondrerait, l’aristocratie de la haute finance perdrait la base de son pouvoir et
n’arriverait plus à dominer le monde, les peuples et les marchés financiers en imprimant des dollars


Eberhard Hamer, juriste et professeur d’économie Allemand

Rensk 09/02/2013 13:26


Tiens la cloche... un Autrichien ose écrire ceci...


 


L’isolation des individus est un grand danger contre lequel on peut lutter avec l’obligation générale de servir. Seule une armée de milice ne peut être engagée contre ses propres citoyens.
Cependant, si l’on ouvre la voie à l’incorporation dans un bloc militaire de l’UE, des Etats-Unis ou de l’OTAN, on se décide à soutenir la domination mondiale exercée par un seul peuple. Cela
signifie pour l’individu, qu’il ne peut penser que ce qui lui est permis. Son opinion doit être celui du pouvoir étatique mondial. On peut déjà ressentir cette interdiction de penser qui nous
vient des Etats-Unis


Harald Högler, Salzbourg


 

Herculehus 09/02/2013 13:19


@rensk non tu nes pas propagantiste mais UN FOU va voir un MEDECIN et fait toi prescrire des medoc tant na besoin avec ce que ta vecu

Rensk 09/02/2013 11:05


T'est très "léger" Athos,


Pour voir d'où tu sortait "ta" source dont tu prétend y aller en direct... j'ai bien dû lire IRIB qui est cité par l'article comme étant la source et vu que tu as ajouté des trucs j'ai été voir
où tu as été pécher cela et donc j'ai aussi lu JSS News... Suis pas propagandiste moi !!!

Athos 09/02/2013 10:39


Et les votres sont surement plus crédibles ( russes, iraniennes..)


Je pense que si des pseudos avios syriens avaient :


1- reussi de pénétrer intacts dans israel


2 de larguer des tonnes de tracts sur te laviv3 et le pire , de rentrer intact


Les centaines de milliers d'ahabiitants de tel aviv en parleraient de ces fameux tract, car il y a une opposition légale, de gauche en israel.....(facebook,blog, ..)


Le premier enfumage venu est prit pour argent comptant...


On est à l'ére de l'information (ou désinformation) instantanée, et quand on peut suivre une guerre en direct, je ne vous parle pas des photos de portables de ces avions jetant des tracts..

Rensk 09/02/2013 10:31


@ Athos, Vos source sont JSS News... et pas les sources cité dans l'article, la chaîne 10 israëlienne...


Ne prétendez donc pas...

Athos 08/02/2013 23:14


direct aux sources



IRIB- Selon Dampress, citant la chaîne 10 israélienne, les chasseurs syriens ont survolé, ce mardi, et à une très basse altitude, Haïfa et Tel-Aviv, et ont lâché des tracts, au-dessus de la
ville, où c’était écrit : « Nous saurons riposter au raid israélien et nous allons en déterminer, nous mêmes, le moment et le lieu ».





Selon cette information, les radars sionistes n’ont pas pu intercepter ces avions, puisqu’ils ressemblaient fort aux avions israéliens


Ce matin donc, c’est la stupeur en Israël. Personne n’a entendu le moindre avion. Personne n’a vu le moindre avion. Personne n’a reçu le moindre tract syrien. Israël prend peur: les avions
syriens sont donc des avions furtifs et leur technologie d’impression pour des tracts est révolutionnaire puisque ils sont invisible !


Incroyable Syrie. Incroyable iraniens. Ils sont trop bons. Ils sont trop fort.


Ils ont même réussi à éviter les chasseurs israéliens, des avions qui décollent en moins de 75 secondes à partir du moment ou un « avion suspect non identifié » apparaît sur les imageries
radar d’Israël. Les chasseurs syriens ont traversé toute la bande ouest-est d’Israël, puis une centaine de km nord-sud entre Haïfa et Tel-Aviv, avant de faire le chemin inverse, sans qu’aucun
militaire et aucun civil israélien ne soit prévenu !


Et le plus exquis est peut-être que l’info soit reprise par nos amis de Palestine Solidarité. Voilà qui montre
tout le sérieux de leur propagande.


Franchement, avec des ennemis comme ça, Israël n’a pas de soucis à se faire.


Nota: les radars et les radios demande automatiquement un numéro d'identification qu'un avion ami transmet immédiatement, sinon l'avion est interceoté...


Fred0 08/02/2013 20:44


j'y crois pas trop, même si j'ai envie d'y croire... Je pense qu'on en aurait parlé bcp plus si c'était arrivé. D'un autre côté il est toujours possible de tromper les radars, ça c'est bien vu
avec le sous marin chinois qui a emergé en plein exercice militaire américain, comme un pied de nez ;)   Puisque l'Iran a envoyé des drones au dessus d'Israel, ils ont pu copier la signature
des appareils israéliens et utiliser ce leurre pour ce type d'opération. N'empeche un vol non autorisé aurait quand même été vite repéré... A voir si ça se confirme.

Archives

Articles récents