Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les chiens sont manipulables, les chats nous manipulent et ils agissent tous les deux comme des bébés

Publié par wikistrike.com sur 29 Avril 2012, 16:17pm

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Les chiens sont manipulables, les chats nous manipulent et ils agissent tous les deux comme des bébés

chien-vs-chat

Après des milliers d’années de vie dans nos foyers, les chats et les chiens captent et maitrisent les indices de notre vie sociale humaine, aussi bien que puissent le faire nos nourrissons. On s’en doutait un peu et deux études viennent le confirmer.

Les chiens, aussi mignons soient-ils, sont facilement influencés par les actions des humains. Une nouvelle étude (lien plus bas) montre que les chiens opteront pour une assiette de nourriture préférée par une personne, même si le plat est le moins garnit.

Dans une autre étude, les chats, contrairement au chien, savent utiliser l’art de la "sollicitation" par le ronronnement, qu’ils déploient quand ils veulent quelque chose de leurs propriétaires, tout comme (mais plus silencieux qu’) un bébé affamé qui n’aura de cesse de crier. Les propriétaires d’animaux, qui entretiennent avec ceux-ci une relation de parent à enfant, peuvent effectivement y être pour quelque chose.

Bien que les bébés ne peuvent pas comprendre les mots, ils apprennent à déchiffrer le langage du corps et les regards de leurs parents et ces éléments du langage non verbal s’appellent des "indices ostensifs” et les chiens les déchiffrent aussi très bien. Par exemple quand ils voient que vous cherchez dans une direction particulière, ils vont avoir tendance à regarder dans la mémé direction. Les chercheurs de cette nouvelle étude montrent que les chiens prennent leurs décisions sur la base de ces indices ostensifs. Ils ont commencé par la présentation des chiens deux assiettes avec des quantités inégales de nourriture. Ensuite, un expérimentateur regarde et ramasse une assiette, en disant "Oh hum, c’est bon, c’est tellement bon !". Laissés seuls, les chiens choisiraient le plat avec le plus de nourriture, mais ils étaient prêts à renoncer à l’assiette la plus fournie si les humains portaient une plus grande attention sur l’assiette la moins garnie.

L’étude sur les choix des chiens en fonction de l’humain, publiée sir PlosOne : Do Dogs (Canis lupus familiaris) Make Counterproductive Choices Because They Are Sensitive to Human Ostensive Cues?

Les humains seraient-ils soumis à une servitude féline ?

Dans un document intitulé "Le cri incorporé dans le ronronnement” (lien plus bas) des chercheurs ont enregistré le ronronnement félin et ont identifié une signature particulière qui rend certains ronronnements particulièrement urgents et désagréables pour les humains. C’est tellement désagréable que vous feriez n’importe quoi pour que cela cesse.

Un court extrait de ces ronronnements de sollicitation, ci-dessous :  
 
Ronronnements non sollicitatif :

La communication interespèce, et avec nos très jeunes enfants, nous rappelle à quel point la signification peut être transmise par des indices ostensifs et non verbaux. Nous pensons généralement à des mots quand on pense au langage, mais les adultes humains sont tout aussi à l’écoute au langage corporel et du ton de la voix, même si nous n’y pensons pas consciemment. Donc, porter de l’attention à là où vous regardé et à la façon dont vous parlez la prochaine fois que vous essayerez de manipuler quelqu’un.

L’étude sur les sollicitations du chat :The cry embedded within the purr, à partir de : Are Humans Hardwired for Feline Servitude?

 

Source: Gurumed

Archives

Articles récents