Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les conseils d’observation astronomique désopilants des frères Bogdanov

Publié par wikistrike.com sur 27 Août 2012, 14:11pm

Catégories : #Astronomie - Espace

Les conseils d’observation astronomique désopilants des frères Bogdanov

 

Invités par Europe 1 le 10 août 2012, Igor et Grichka Bogdanov ont raconté avec enthousiasme leur utilisation régulière de la lunette astronomique depuis leur plus jeune âge. Des experts donc, puisqu’ils renouvellent visiblement l’occasion d’utiliser cet instrument même dans les circonstances les plus farfelues.

 

Commençons donc par les conseils très futés qu’ils donnent aux amateurs souhaitant s’initier aux plaisirs de l’observation des étoiles. Par exemple« ce qu’il faut faire, c’est regarder la nuit » (1’10’’). Bon, les étoiles, le jour, c’est pas facile à voir, non plus...

 

bogdanov.jpg

Plus fort, les frères Bogdanov, lors de ces longues nuits d’observation admirent… « les anneaux de Vénus »(0’ 59’’) ! Là c’est une véritable découverte, une avancée majeure, puisque même le télescope spatial Hubble ne les avait jamais débusqués, ces fameux anneaux. Bravo !


Deuxième conseil avisé : aller le plus haut possible (là, je suis d’accord). Je cite « au-dessus de 2000 mètres, de toute façon on voit tout » (1’24’’). Ah ? A quoi ça sert qu’on envoie des satellites au-dessus de l’atmosphère si une altitude de 2000 mètres suffit ?


Arrive l’épisode héroïque, le moment le plus savoureux. L’un des frères raconte qu’une nuit, ils ont tranquillement garé leur hélicoptère en vol stationnaire à 2000 mètres d'altitude et ont sorti leur lunette pour observer la Grande Ourse. Rappelons que la Grande Ourse est une constellation, et qu’avec une lunette il faut bien choisir à un moment un objectif plus ciblé, l’une des étoiles. Mais admettons. Le seul hic, c’est que l’observation avec une lunette nécessite tout de même un support stable pour pouvoir observer quelque chose. Et mes expériences de vol en hélicoptère m’ont convaincue d’une chose : ces machines, ça vibre de tous les côtés. De toute évidence, la lunette des Bogdanov sort tout droit de « Temps X ».


Sylvie Rouat
Sciences et Avenir

Archives

Articles récents