Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les conséquences de la dernière éruption solaire et des suivantes (Vidéo)

Publié par wikistrike.com sur 10 Mars 2012, 15:37pm

Catégories : #Astronomie - Espace

Les conséquences de la dernière éruption solaire et des suivantes 


Erupt-soleil-0312

Votre Guru a un peu oublié de vous prévenir, comme il a l’habitude de le faire en cette période de forte activité solaire, d’une éruption solaire qui a été dramatiquement mise en vedette cette semaine de par son intensité. Je vais donc tenter de me rattraper avec toutes ces belles images et vidéos en hautes définitions, tout en refaisant un point sur ces conséquences et sur cette fin de cycle de 11 ans d’intense activité solaire que nous terminerons, certainement, en apothéose.

On en a vu d’autre sur GuruMeditation… et elle n’aura pas eu les conséquences dramatiques que certain lui prêtait, mais les tempêtes solaires, comme celle de classe X 5.4 qui a secoué le champ magnétique de la Terre, ce jeudi, deviendront bientôt un phénomène de plus en plus fréquent.

Les éruptions magnétiques du Soleil, ce mardi et ce mercredi, ont crée deux énormes éclats de lumières, deux des plus grandes éruptions solaires de ces cinq dernières années, et un vent solaire composé de particules chargé se dirigeant vers nous à grande vitesse.

Alors que les particules chargées frappent le champ magnétique de la Terre à plus d’un million de kilomètres par heure et sont acheminés vers le pôle Nord et sud, elles génèrent la lumière nocturne maintenant connue sous le nom d’aurores ou aurores boréales et australes, dont je ne compte plus le nombre de photos et vidéos que votre Guru a partagé avec vous.

Les tempêtes solaires géantes peuvent causer de gros soucis aux satellites dans l’espace et aux réseaux électriques sur Terre. Une tempête a privé d’électricité une grande zone du Québec en 1989. La tempête actuelle, qui a débuté jeudi matin, n’est pas assez grosse pour nous causer des ennuis.

Ci-dessous : une vidéo en haute définition (à ne pas hésiter à activer) de l’éruption solaire dans les premières heures du 7 mars. Les chiffres sur le côté sont des longueurs d’onde, dans ce cas, 171 et 131 Angströms, dans l’ultraviolet, où la violence des évènements magnétiques est plus facilement visible. (Sonde spatiale SDO)

 

Néanmoins, le souci ne s’ensuivra qu’après que la NASA ai publié une déclaration, le mercredi, pour annoncer que deux grandes éruptions solaires pourraient envoyer "un violentorage géomagnétique" vers la Terre qui pourraient causer des "perturbations possibles pour la communication radio à haute fréquence, pour les systèmes de positionnement global (GPS) et les réseaux électriques."

Cette annonce a provoqué, en elle-même, une tempête, suscitant de nombreux reportages sur les dangers hyperboliques possibles sur les voyages aériens et les systèmes de communication à partir de vastes nuages ​​de particules chargées se précipitant vers la Terre.

Ci-dessous : la région à l’intense activité magnétique, 1429, en haut à gauche sur l’image, qui à généré l’éjection de masse coronale. Cette tache solaire tend à grossir de plus en plus et devrait continuer à générer de l’activité sur la surface de notre étoile.

SDO_HMI_tache-solaire-070312

La sonde spatiale Solar Dynamics Observatory (SDO) a observé l’éruption qui ressemble à un gros diamant dans cette image.

020312-éruption-solaire

Les particules de la tempête ont commencé à faire trembler le champ magnétique terrestre entre jeudi et vendredi, la perturbation a été classée seulement comme “mineur”, un 1, sur l’échelle de 1 à 5 utilisé pour décrire l’intensité de ces tempêtes. L’intensité n’est pas montée crescendo vers le seuil de "forte" comme cela avait été prédit. Une tempête de taille semblable a également frappé la Terre à la fin de janvier, la plus grosse depuis 6 ans.

Ailleurs, plus près du Soleil, la tempête a été ressentie plus fortement. L’intense rayonnement a temporairement aveuglé le vaisseau Venus Express de l’Agence spatiale européenne.

Il y a eu une accalmie de cinq ans des fortes tempêtes solaires, car la férocité et le rythme des éruptions du Soleil et des éruptions magnétiques montent et descendent sur un cycle de 11 ans, et le Soleil a émergé de son sommeil pour générer de nouvelles éruptions solaires.

Au cours d’un cycle typique, quelque 200 tempêtes solaires aussi forte que la dernière, toucherons la Terre. Même si le cycle actuel semble plus calme que d’habitude, de telles tempêtes pourraient frapper la Terre quelques fois par semaine, lorsque nous atteindrons le pic d’activité en 2013.

Si le cycle correspond à la tendance habituelle, environ un dixième du plus grand nombre de tempêtes solaire, 10 à 20, devrait atteindre le niveau inquiétant de “sévère” et une ou deux pourrait être décrite comme “grave”. Ce sont les tempêtes les plus puissantes qui génèrent un vrai souci. En plus de toucher les réseaux électriques, de plus grandes tempêtes solaires peuvent aussi endommager les satellites ou être dangereuses pour la santé des astronautes sur la Station spatiale internationale.

À partir de et pour plus d’information sur le site de la NASA: Sunspot and Flare, March 2012, sur le blog de l’Helioviewer : Double Blast – Exciting Space Weather from AR11429.

 

Source: Gurumed

Archives

Articles récents