Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les dernières hécatombes de l'économie

Publié par wikistrike.com sur 26 Novembre 2012, 23:01pm

Catégories : #Economie

Les dernières hécatombes de l'économie

 

lekiosqueauxcanards-chomageL'hécatombe était "LE" sacrifice fait par les tous les Grecs pour la déesse Athéna lors de sa fête annuelle du 23 mars sur l'Acropole d'Athènes. Une centaine de boeufs y étaient tués en même temps ce qui faisait couler des hectolitres de sang. La langue française a gardé un écho de ce massacre, pardon, de ce sacrifice groupé et "hécatombe" signifie désormais la mort simultanée ou en rafale de plusieurs personnes, les unes après les autres.

Jules, notre lecteur et chef d'entreprise, nous a écrit: "Dans mon secteur du bâtiment (second oeuvre) jamais je n'ai vu une telle détérioriation si rapide et mesurable chez nombre de mes confrères (on est sur des chiffres de l'ordre de -30% à -40% sur les entrées de commandes depuis début septembre et on arrive à du "0" depuis le début novembre. Les clients et prospects nous confient "AVOIR PEUR" de ce qui va "arriver" et ajournent tous leurs projets !!!, c'est dément... C'est en train de tourner à la panique générale et mes commerciaux me rapportent que les gens sont très très remontés et inquiets. Bref, à ce rythme mon entreprise disparaîtra corps et biens dès début janvier 2013 dans mes prévisons de trésorerie... C'est inouï... Même en restructurant, on n'arrive pas à rattraper la "dégradation"! Je dois ajouter que moi aussi je suis très remonté et que le jour ou ça va sauter, je sais de quel côté de la barricade je me situerai

Jules n'a eu qu'un seul tort, donner du crédit aux Lenglet, Minc, Touati et autre bonimenteurs selon lequels "la crise est derrière nous" et que tout finirait par rentrer dans l'ordre. D'ailleurs BFM a expliqué, sondage à l'appui, que le "moral des Français est à la hausse"... Là, comme des milliers d'autres patrons partout en Europe, il est acculé, dos au mur, avec le revolver (entre autres) de l'URSSAF sur la tempe. Voici les dernières hécatombes.

- Renault prépare un plan de "restructuration" massif (semblable à celui de PSA), source interne.
- SFR va annoncer un plan de départ de 1.100 personnes, lire le Parisien merci à Aetos
- Une information qui tue, et qui est de TRES TRES MAUVAIS AUGURE: 250 postes déjà sabrés en 2012, "et 1.000 à 1.500 autres à venir selon la Fédération des Industriels Charcutiers ... Les Charcuteries Alsaciennes Iller ... les Rillettes Sarthoise Boussard... sont tombées... Geo Madrange est en "sursis" ... "La situation est grave" dit Robert Volut, président de la Fédération, "Nous avons perdu déjà 700 emplois l'an dernier"", merci à Damien, lire ici 20 minutes absolument.
- La Société Générale veut se débarasser de son back-office, 400 postes sauteraient, lire les Echos, merci à Damien.
- Coca Cola en Aquitaine va supprimer 172 postes France 3, merci à Florence
- L'AFPA (association nationale pour la formation professionnelle des adultes) pourrait déposer le bilan en janvier 2013. Les 90 salariés sont en grève lire ici Ouest France et lire France3 merci à Etienne.
- GOL, la 2e compagnie aérienne brésilienn vire 900 personnes et réduit toute sa flotte, lire ici Air Wise.
- Tata UK licencie 900 personnes et ferme 12 usines, lire ici 7sur7, vu par Geneviève
- Le Financial Times Deutschland (pas de rapport avec le FT) cessera de paraître fin décembre 2012. Il n'y a plus de rentrées publicité, 320 journalistes sur 350 seront virés, lire toute la presse allemande, merci à Carmen.
- Les deux journaux financiers allemands Börse et Impulse sont à vendre de toute urgence
- Les quotidiens régionaux La Provence, Nice Matin, Var matin et Corse Matin sont en vente, lire ici Le Monde. Cela veut dire qu'ils sont quasiment morts, financièrement parlant. Bernard Tapie est tenté... 
- La chaîne télé régionale TLM (Lyon) pourrait licencier 15 personnes sur 30 dès mardi ou mercredi
- En Belgique "Les journaux belges du groupe Rossel ... mise sur les départs volontaires pour éviter les licenciements secs. Au Soir, on s'attend à la suppression de 34 équivalents temps pleins. Sud Presse, Le Soir Magazine ou Vlan ne devraient pas être épargnés non plus", merci à Mr Nichols, lire ici la RTBF.
- La Bankia espagnole sabre 5.000 salariés, lire ici Euroinvestor, mais Bruxelles en demande 8.000 de plus
- Optus Telecoms se débarasse de 900 salariés, lire ZD Net
- Albany International (toiles techniques pour l'industrie) supprime 200 postes à Sélestat lire ici le Usine Nouvelle, merci au Capitaine et aux autres lecteurs
- En Italie selon l'Ansa, 300.000 emplois ont été détruits par la crise depuis 2009.
- Xerox vire 2.500 personnes Democrat Chronicle
- Kaiser Permanente, assureur santé va licencier 530 personnes en Californie lire CBS news 8
- Hochtief sabre 700 postes lire CNBC
- Cliffs (acier) se sépare de 600 personnes lire Upper Michigan et Boart Longyear (australie) se sépare de 300 personnes.
- Orlando Health se sépare de 320 salariés, lire News13
- St Gobain Belgique à Auvelais va mettre 50 personnes à pied, merci à Chris, lire RTL.
- Citibank vire 300 personnes de plus, lire CNBC
- Stryker (médecine) coupe 1.170 postes pour se refaire une santé, lire Fox news
- Le studio de jeux vidéo Eurocom vire 200 personnes sur.. 250 ! merci à Julien, lire Jeuxvideo.com
- United Technologies Aerospace va licencier 500 personnes Job market
- Le grand armateur américain OSG dépose le bilan, lire ici le Mer et marine, merci à Marco.
- Jallate dans le Languedoc (chaussures de sécurité) sabre 57 postes, lire ici le les Echos, merci à Damien
- Je l'ai déjà donné mais le bilan s'est alourdi entretemps avec cette fois la fermeture de 79 magasins Phone House et 246 personnes sur 1.200 virées, lire ici le Clubic, merci à Freddy
- Les casinos Partouche vont se séparer de 20 personnes de leur branche poker lire ici le L'Est éclair, merci à Richard.
- Buffalo Grill va supprimer 71 postes mais créer 30 autres (??) à son siège. lire ici le Le Figaro, merci à Isabelle
- Meyer Burger (suisse) va se séparer de 250 personnes de plus lire ici le 20 minutes, merci à Loïc
. - Easyjet a licencié "29 hôtesses de l'air et stewards à Schönefeld" en Allemagne, merci à Franck qui demande "à quand les pilotes polonais et les hôtesses roumaines?" lire la Gazette de Berlin
. - Citigroup ferme 16 agences en Grèce (en prévision de la sortie de l'euro?) la Tribune, merci à Damien
- Les caisses d'allocations familiales au bord de l'implosion, merci à Aetos lire ici 20 minutes
- Les tribunaux franciliens au bord de la banqueroute, merci aux lecteurs, lire Le Parisien

 

Source: Pierre Jovanovic 

Commenter cet article

Arlette 29/11/2012 13:07







http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/


http://auxinfosdunain.blogspot.com/ 


La FRANCE dégradée (Charles Sannat) via Olivier Demeulenaere.





 Regards sur l'Economie , Charles Sannat, 21/11/2012    (en Français   
)





Olivier Demeulenaere :  L’équation financière de notre pays est très simple : sa dette souveraine ne pourra
être résorbée que par l’inflation, le défaut ou la saisie de l’épargne des citoyens (ceux qui ne l’auront pas « évadée »). Les
deux premiers termes étant prohibés par une oligarchie enchaînée à la cause européenne, il ne lui reste plus que la spoliation.



Charles Sannat : Vers la saisie de l’épargne
:
Face à cette situation qui n’est pas non plus ignorée de nos gouvernants, un certain nombre d’élus ou de personnalités de premier plan ont lancé un appel dans le dernier numéro du magazine
L’Expansion sur la renationalisation de la dette française.
L’idée est simple. Les Japonais sont endettés à 250 % de dette sur PIB et les marchés ne les embêtent pas vraiment. Pourquoi ? Pour une raison simple.
Plus de 95 % de la dette japonaise est détenue par les épargnants japonais eux-mêmes.
Il faudrait donc que les Français (qui sont de gros épargnants et qui détiennent plus de 1 350 milliards d’euros d’épargne financière) rachètent massivement nos obligations.
Or, il est certain que beaucoup d’épargnants ne souhaiteront pas devenir détenteurs de plus d’obligations, c’est-à-dire de dettes d’un État qui n’a quasiment plus de perspectives pour rembourser
ses créanciers.
On en arrivera alors logiquement à la « réquisition » forcée de l’épargne financière des ménages.
Ce sera la prochaine étape et l’on en voit déjà les prémices ».

femme russe France 27/11/2012 08:04


Comme quoi, on ne peut pas dire que l'économie mondiale est prometteuse... Ca me fout les boules rien que d'y penser.

Cassie 27/11/2012 00:50


tout ça a cause des cons au QI d'huitres qui se disent financiers et/ou politiques. Depuis quand on remonte le marché en supprimant les liquidités, et l'argent qui circule??? Ils ont tout pris à
l'envers, et se pavanent comme des paons en disant qu'ils vont sauver le marché, ils feraient mieux de se sauver eux, et loin, très loin, et pas sur la terre, elle est trop petite.


En attendant derrière tout ça il y a les eugenistes et toute la clique qui doivent se frotter les mains, mais a force de se les frotter ils finiront aussi par ne plus en avoir, et rira bien qui
rira le dernier, car quand il n'y aura plus personne pour faire leur sale boulot, ce n'est pas eux qui le feront non plus, et comment feront-ils??

michel 27/11/2012 00:23


tout cela vient de la loi PompidouGgiscard de 1973.


Qu'attend le parlement pour réclamer son abrogation et pour reprendre notre Marianne livrée aux banquiers ?

Archives

Articles récents