Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les derniers néandertaliens près du cercle polaire ?

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 13 Mai 2011, 09:46am

Catégories : #Préhistoire

Les derniers néandertaliens près du cercle polaire ?


Des restes caractéristiques des techniques utilisées par l’Homme de Néandertal ont été retrouvés à proximité du cercle polaire. Leur datation, estimée à  8000 ans après la disparition théorique de l'Homme de Néandertal, soulève de nombreuses questions.

localisation du site de Byzovaya. Science/AAASlocalisation du site de Byzovaya. Science/AAAS

Une culture jamais découverte autour du cercle polaire

La culture moustérienne, qui s'est développée au cours du Paléolithique moyen (-300 000 à -33 000 ans), se distingue par l'utilisation d'une gamme très diversifiée d'outils sur éclats. En Europe l’usage de ces outils a été exclusivement associé à l'Homme de Néandertal mais des fouilles indiquent qu’au Proche-Orient des Homo Sapiens les aussi  ont employés.

Dans la revue Science, une équipe internationale, à laquelle participent des chercheurs du CNRS, décrit cette fois la présence de cette culture « localisée à 1000 kilomètres plus au Nord que la limite connue jusqu’à présent » selon Ludovic Slimak, un des signataires de l’article.

Les vestiges ont été découverts sur le site de Byzovaya situé dans le Nord de la Russie à proximité directe du cercle polaire sur l’actuel emplacement de la république des Komis. Ils se composent  d’ossements de mammouths et de rennes ainsi que de silex. Les ossements portent les marques des modifications dues aux activités de boucherie de chasseurs du Moustérien. Grâce à l'utilisation du carbone 14 et d'une technologie de stimulation optique, les chercheurs ont pu les dater avec précision.

Une datation récente et surprenante

Les résultats indiquent qu’ils remontent à 28 500 ans, soit 8 000 ans après la supposée disparition de l'Homme de Néandertal. «  A cette période on ne trouve, dans tout l’Eurasie, que des cultures du paléolithique supérieur propres à l’Homo Sapiens » explique Ludovic Slimak.

Cette découverte soulève donc de nombreuses questions sur les utilisateurs de cette culture moustérienne à proximité du pôle. D’autant que les différentes datations réalisées indiquent que ces vestiges sont les témoins d’un passage unique.

Sont-ce là les traces des derniers survivants de la lignée de Néandertal ou les porteurs de cette ultime culture moustérienne auraient-ils été desHomo sapiens dépositaires de leur héritage culturel ?

Les Néandertaliens n’ont sans doute pas connu une fin unique

« L’absence de fossiles humains ne permet pas de trancher cette question » regrette le chercheur. Dans tous les cas, la réponse serait révélatrice soit de la persistance d’une culture des milliers d’années après l’extinction du groupe biologique qui lui est associée. Soit de la persistance d’un foyer d’Hommes de Néandertal dans une zone septentrionale.

Une hypothèse explique la disparition de ces derniers par leur incapacité à s’adapter et à coloniser les environnements nordiques les plus extrêmes de la planète (qui connaissait il y a 30 à 35 000 ans une période de variations climatiques importante). Il aurait alors laissé la place à l'Homme moderne qui avec sa supériorité technique aurait pu occuper l'ensemble des espaces eurasiatiques.

« La présence de traces de culture moustérienne toute proche du pôle remet en cause cette hypothèse climatique de même que sa supposée infériorité technique ». Pour Ludovic Slimak, il ne faut pas chercher une raison unique à la disparition d’Homo neanderthalensis. « Il est plus que probable qu’il y ait eu des causes d’extinctions variée en fonction de la localisation des divers groupes de néandertaliens. »


Les derniers néandertaliens près du cercle... par sciencesetavenir

Commenter cet article

Archives

Articles récents