Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les Etats-Unis refusent de condamner le nazisme à l'ONU

Publié par wikistrike.com sur 28 Novembre 2012, 12:37pm

Catégories : #Politique internationale

 

 

Les Etats-Unis refusent de condamner le nazisme

 

nases.jpgL’Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution condamnant la glorification du nazisme. Cette résolution a été proposée par la Russie. Certains Etats européens se sont cependant abstenus alors que les Etats-Unis et le Canada ont voté contre.

La résolution approuvée par l’Assemblée fait part de la préoccupation des Nations unies en ce qui concerne la popularité grandissante des mouvements racistes et xénophobes dans le monde. Le texte évoque, par ailleurs, la destruction et la profanation des monuments érigés à la gloire des combattants contre le nazisme. La résolution souligne que des actions visant à glorifier les collaborateurs d’Hitler, ont régulièrement lieu dans les pays baltes. Cette tendance a peut-être des fondements sociaux et économiques mais elle n’en devient pas moins dangereuse, pense Alexandre Babakov, membre du comité pour les affaires étrangères de la Douma d’Etat.

« On voit que dans certains pays les tendances séparatistes sont en train de se former alors que dans d’autres il y a des manifestations de plus en plus fréquentes de l’extrémisme. Malheureusement tout cela accompagne inéluctablement la civilisation humaine. Mais ces phénomènes ne doivent pas prévaloir. Ils doivent être sous le contrôle de la société sur tous les plans – sur le plan du maintien de l’ordre mais aussi sur le plan des idées ».

La résolution a été approuvée par une majorité écrasante des membres de l’ONU. Cependant plusieurs Etats européens ont préférer de s’abstenir. Trois pays, les Etats-Unis, le Canada et îles Marshal ont voté contre. La position des Européens a été expliquée par le représentant de la Norvège. Selon lui, c’est l’absence de la possibilité de s’exprimer librement sur les sujets importants qui a poussé Anders Breivik à perpétrer ses attentats. Cet argument ne convainc pourtant pas, selon Alexandre Dukov, directeur de la fondation russe Istoritcheskaya Pamyat (Mémoire historique).

« Les Etats-Unis affirment que les principes que contient cette résolution, sont contraires à la liberté de parole. Mais ce n’est qu’un subterfuge parce que la liberté de parole n’implique pas la diffusion de la propagande néonazie, ni les marches des Waffen SS, ni d’autres actes qui sont tout aussi bizarres ». /L

 

Source: Voix de la Russie

Archives

Articles récents