Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les finances américaines ne sont pas au beau fixe

Publié par wikistrike.com sur 12 Mai 2012, 11:20am

Catégories : #Economie

Les finances américaines ne sont pas au beau fixe

 

jpm0.jpgIl y a une semaine, responsables chinois et américains débattaient sur l’ouverture du marché intérieur chinois. Mais, surprise, ce sont les Etats-Unis qui autorisent l’implantation sur leur territoire de trois des quatre plus grandes banques chinoises, détenues en majorité par l’Etat chinois ! Cerise sur le gâteau, la Fed donne également son accord à la plus grande banque chinoise, Industrial and Commercial Bank of China (ICBC), pour racheter 80% de la filiale new-yorkaise d’une banque hongkongaise, The Bank of East Asia USA.

Ces nouvelles interviennent tandis que certains analystes, assez rares mais perspicaces, soulignent la remontée persistante des taux US 10 ans. “Cela signifie qu’il y a de moins en moins d’acheteur de dettes souveraines US et donc que la Fed n’arrive plus à compenser. Si cela s’accentue c’est la fin sans le moindre doute…”, confie un banquier ami à notre  rédaction.

 

Manipuler les indices financiers est plus facile que donner du travail aux Américains

Derrière la manipulation des indices boursiers, la réalité n’est pas brillante pour le secteur financier américain. On continuera de suivre avec la plus grande attention l’évolution du titre JP Morgan…

En réponse à un flot de questions : oui, ce n’est pas anodin si LIESI a annoncé depuis quelques semaines qu’il faut suivre l’évolution du titre JP MORGAN.

Hier, la nouvelle d’une perte de courtage record de deux milliards de dollars de la banque JPMorgan Chase, la première banque américaine en terme d’actifs, assommait Wall Street et le secteur bancaire dans son ensemble. Mais la grosse artillerie est arrivée pour faire remonter les indices et ainsi masquer la chute de 8% de JPM.

“La santé des marchés des crédits et du système bancaire est essentielle à la reprise économique. L’annonce de JPMorgan est un grave coup porté aux espoirs que le secteur de la finance aux Etats-Unis est en train de se reconstruire, après l’explosion de la dette au cours des dernières années. Cela va ébranler la confiance dans les actions bancaires, a commenté Dick Green, du site d’analyse financière Briefing.com.

Le pire est sans doute à venir, mais nous n’allons pas conjecturer sur le sujet.

P. Roussel, auteur de Divina insidia, explique : « Depuis toujours, je suis convaincu que les dérivés sont le maillon faible du système ». Or, les quelques financiers de haut vol avec lesquels notre rédaction a un contact depuis de nombreuses années, disent tous la même chose :  JPM est un pilier central du marché des dérivés !

 

Conclusion

Si les manipulateurs de marchés (car il faut bien appeler un chat un chat) s’amusent depuis plusieurs jours sur le support des 1340-45 du SP500 et le support de 40 dollars sur JPM, ce n’est pas anodin. Attendons le moment de leur attaque et nous assisterons à une drôle de danse des indices boursiers mondiaux.

 

Source:Liesi

Archives

Articles récents