Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les fouilles d'une grotte Maya révèlent un réseau de citernes à Xcoch

Publié par wikistrike.com sur 23 Avril 2012, 18:17pm

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

Les fouilles d'une grotte Maya révèlent un réseau de citernes à Xcoch


fouilles grottes puucUne cartographie minutieuse ainsi que les fouilles d'une ancienne grotte dans la péninsule du Yucatan ont révélé l'importance du site pour les anciens Mayas, à la fois pour les rites religieux mais aussi pour la survie.


La ville est située dans la région de Puuc dans le Yucatan au Mexique. La ville, comprenant une grande pyramide et d'autres architectures élaborées, a été construite au-dessus de l'un des rares réseaux de grottes de la région qui pénètrent la nappe phréatique permanente.
La cartographie et les fouilles de l'ancienne ville ont révélé un réseau de citernes et de réservoirs qui approvisionnaient en eau la communauté.

L'exploration de la grotte a permis la découverte de collines de poteries cassées et de sacrifices carbonisés, ce qui montre également que la grotte était un site clé religieux impliquant le culte des dieux de la pluie.

D'après le chercheur Nicolas Dunning, professeur de géographie à l'Université de Cincinnati, la grotte, située dans les anciennes ruines de la ville d'Xcoch, a été utilisée de façon continue depuis au moins l'an 800 avant JC jusqu'au 19ème siècle, où elle était encore utilisée pour des rituels.

Eric Tisserand, étudiant en géographie à l'Université de Cincinnati, a dirigé une équipe pour cartographier la grotte d'Xcoch.

"C'est dans une région qui n'a pas d'eau de surface", explique Dunning. "Il y a seulement une poignée de grottes qui vont assez profond pour aller jusqu'à la nappe phréatique permanente; aussi, pour un endroit qui est très sec pendant cinq mois de l'année, c'est un lieu très particulier."

Deux grands réservoirs sont situés dans le centre de la ville, près de l'architecture monumentale, et les petits réservoirs et citernes s'étendent dans la zone résidentielle et dans les terres agricoles environnantes. Dunning explique qu'il s'agissait de la plus grande ville de la région au cours de la période préclassique, d'environ 800 avant JC jusqu'à 100 après JC, mais il ajoute qu'il y a des signes importants montrant que la ville a été abandonnée entre 100 et 300 après JC, probablement en raison de la sécheresse.

"Les Mayas on construit un escalier à l'entrée de la grotte dans laquelle nous avons dû ramper pour entrer et voir les stalagmites", précise Dunning, "comme il s'agit d'un climat saisonnier, les stalagmites agissent comme les cernes des arbres: en effet, elles ne poussent que pendant une partie de l'année où il y a de la pluie."
Le travail de terrain n'est pas évident: pour arriver dans le profondeurs de la grotte, il faut ramper à travers de longs tunnels étroits. Les expéditions estivales impliquent de travailler dans des endroits chauds: les températures humides peuvent s'élever jusqu'à 40°C. "La teneur en oxygène est si faible, que l'on ne peut même pas allumer une allumette", explique Dunning, "Nous avons trouvé toutes sortes de poteries briséesLes Mayas sacrifiaient la poterie en mettant quelque chose à l'intérieur, afin de le tuer rituellement, pour le libérer de son essence, ou pour recevoir les bénédictions des dieux de la pluie."

Des restes humains et des animaux ont également été trouvés, mais les chercheurs ne savent pas encore si ces restes étaient des sacrifices ou des inhumations.

Source:

 

 Traduction: Découvertes archéologiques

Archives

Articles récents