Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

"Les français travaillent 7 mois de l'année pour payer les impôts."

Publié par wikistrike.com sur 25 Juillet 2013, 08:41am

Catégories : #Economie

Les salariés français travaillent jusqu'au 26 juillet pour financer les dépenses publiques

 

 

 

 

sept-7.png

 

Seuls les salariés belges sont davantage taxés en Europe. Suivent ensuite l'Autriche, la Hongrie, l'Allemagne et l'Italie.

Voilà qui ne va pas améliorer la réputation fiscale de l'Hexagone… et qui risque d'agacer plus d'un Français: le salarié moyen travaille jusqu'au 26 juillet pour financer les dépenses publiques. Ce «jour de libération fiscale et sociale», calculé par Ernst & Young et l'Institut économique Molinari (un think-tank libéral basé à Bruxelles), confirme à quel point la France est peu compétitive dans ce domaine…

Comme l'an passé, les «champions de la fiscalisation» - l'étude prend en compte les charges sociales patronales, lescharges sociales salariales, l'impôt sur le revenu et la TVA, comparés dans 27 pays - sont la Belgique et la France. Les taux de prélèvements obligatoires y sont respectivement de 60,3 % et 56,6 %.

Suivent ensuite l'Autriche, la Hongrie, l'Allemagne et l'Italie. Les taux de prélèvements obligatoires y varient entre 55,77 % et 52,12 % et les jours de libération fiscale et sociale s'y échelonnent entre les 10 et 23 juillet. «Dans ces six pays, plus de la moitié des revenus liés au travail sont prélevés au titre des impôts et taxes», souligne le document. A contrario, le pays où la taxation du salarié est la plus légère est Chypre, où l'on est «libéré» le 14 mars.

2014 s'annonce encore «plus austère»

L'étude constate que le salarié français est en théorie «un des mieux payés» (53 647 euros). Mais c'est aussi celui dont le niveau de vie est le plus pénalisé par la fiscalité. Impôts, charges et TVA s'élèvent à 30.371 euros. Et, à elles seules, les charges sociales (26.583 euros) représentent plus que le pouvoir d'achat (23.276 euros). «La France est le seul pays en Europe dans une telle situation!», souligne Nicolas Marques, chercheur à l'Institut Molinari.

L'importance des prélèvements obligatoires pesant sur le salarié français pourrait s'expliquer par une gestion rigoureuse des finances publiques, «permettant d'éviter des impasses budgétaires conduisant à reporter à plus tard une partie des dépenses publiques», souligne l'étude, avant de constater que… «ce n'est malheureusement pas le cas». Au point d'en déduire que la France a un «profil atypique et peu enviable». Non seulement le niveau de prélèvements ne conduit pas à des comptes sociaux équilibrés. Mais l'étude souligne aussi qu'aucun autre pays ne pratiquait l'an dernier «une fiscalité plus importante et n'avait des finances publiques aussi déséquilibrées».

 

Bref, le gouvernement va devoir maintenant faire preuve de la plus grande pédagogie pour justifier que la loi de finances qu'il prépare pour 2014 comporte encore des hausses d'impôts! Et dans ce contexte - et notamment parce que la TVA doit augmenter au 1er janvier prochain -, «il est à craindre que l'édition 2014 du classement soit encore plus austère pour le salarié français», conclut l'étude.

 

Source

Commenter cet article

OTOOSAN 28/07/2013 20:13


@ dalek +1 / C 'est pour ça que ça devient gonflant (pour rester poli ) de voir des béotiens parler des "spéculateurs" sans rien y connaitre. Quand on connait la pression fiscale sur la
spéculation on est plus étonné que des millions de petits porteurs se soient cassé de la bourse. Stigmatiser les uns ou les autres, c'est diviser la société : Ca fait le jeu des politiques !


Souvenez vous lecteurs, que quand c'est vos impots qui alimenteront directement les entreprises (comme il est prévu à terme d'ailleurs, ) ben là vous aurez une occasion de pleurer !

fabou92 27/07/2013 01:33


proxénètes

Dalek 26/07/2013 16:07


@otoosan : et tu pourrais rajouté que si par malheur la boîte dans laquelle tu as investi se banane, là tu es tout seul, personne pour t'aider. Et des PME qui se plantent, il y en a bien plus que
des PME qui crêvent le plafond.


Un systême très motivant : on te demande d'investir pour que les entreprises puissent générer de la richesse, si tu perds on te laisse crever, si tu gagnes on te fait les poches. Ca fait trop
envie !!

OTOOSAN 26/07/2013 16:00


@Tet : Lachez un peu la grappe avec les "rentiers et spéculateurs non taxés". Renseignez vous  avant de sortir des anneries aussi grosses. Le capital est taxé à environ 40 % Lorsque vous
investissez une somme dans les entreprises, pratiquement 50 % du bénéfice retiré, lorsqu'il y en a part, dans les impots et les frais bancaires... Lorsqu'il n'y aura plus d'investisseurs, c'est
directement les impots qui alimenteront les entreprises, là vous aurez une raison de pleurer !

Hercobulus 26/07/2013 01:01


Ah, pour une fois, je peux aller dans le sens d'ouvrier.

fabou92 25/07/2013 23:47


l'ouvrier paye de plus en plus les elites s'enrichissent de plu en plus (vases communiquant)a quand la revolution?pour virer tous ses cons (sur une autre planete si possible)

Ouvrier 25/07/2013 23:21


@Hercobulus : Tu as fais une erreur... Il faudrait qu'il en change pour "Pantin du système" parce qu'il y a que eux pour défendre un système aussi abject.

Hercobulus 25/07/2013 21:57


Liberté, au nom mal choisi, tu dois adorer te la faire mettre par Hollande ou 


Mélenchon... Va donc payer tes multiples taxes, a moins que tu ne sois un


profiteur du système, toi aussi. Combien d'idiots confondent justice sociale


avec socialisme, grande arnaque de la modernité, parallèle à celle des banques ?


Ton pays crève de dettes et de chômage, Nicolas Baverez ou Éric Zemour qui ne


sont pas au FN, savent nous expliquer pourquoi. Et toi ? Non, le terme de liberté


ne te convient pas. Goulag fiscal t'irait comme un gant.


 


 

Liberté 25/07/2013 21:00


@Hercobulus

Je suis sur que tu dois avoir la main qui tremble et le kiki tout dur quand tu mets le bullletin de cette poufiasse de Marine dans l'urne ;) 

heïl !!! 

Hercobulus 25/07/2013 20:44


Le socialisme fiscal français confisque plus de 56 % des richesses produites pour


les redistribuer a une fonction publique pléthorique, aux cités et a leurs racailles,


aux associations bidons et clientelistes, aux escrocs de la sécurité sociale, a l'


intérieur comme a l'étranger.... Voilà, entre autres, ou va l'argent confisqué aux


personnes qui travaillent et tiennent le pays a bout de bras. On pourrait ajouter


à cela le paiement des intérêts de la dette, signe flagrant d'un pays géré par des


charlatans réélus par des citoyens abusés par une presse quasi totalitaire et des


citoyens de fraiche date, toujours plus nombreux...


 

isatis 25/07/2013 15:25


 Quand est ce qu'on arrete ? liste des 214 taxes fr.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_imp%C3%B4ts_et_taxes_fran%C3%A7ais

tet 25/07/2013 13:10


C'est normal puisque les entreprises beneficient toujours plus d'exhoneratiopns fiscales. Quand aux grands groupes, ils savent comment faire pour payer le moins possible grace a des montages.
QUand aux rentiers et aux speculateurs, ils ne sont pas taxé. Au final il ne reste que le travail et les produits de consommation pour etre taxer, le peuple quoi

Laurent Franssen 25/07/2013 10:51


On le savait deja.
Mention speciale pour Chypre ! 

Archives

Articles récents