Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les francs-maçons à l'oeuvre: Les députés britanniques ont tenté 300 000 fois de se connecter à des sites pornographiques en un an

Publié par wikistrike.com sur 4 Septembre 2013, 13:56pm

Catégories : #Politique internationale

Les francs-maçons à l'oeuvre: Les députés britanniques ont tenté 300 000 fois de se connecter à des sites pornographiques en un an

 

 

media_xll_6102178.jpg

Les autorités de la Chambre des Communes ont découvert que certains utilisateurs du réseau du Parlement ont tenté à plusieurs reprises d'accéder à des sites classés pornographiques. Au total, pas moins de 300 000 tentatives de connexions ont été enregistrées.

Les autorités de la Chambres des Communes ont fait une découverte surprenante en analysant les sites le plus souvent consultés par les utilisateurs du réseau parlementaire. Les tentatives de connexion vers des sites pornographiques ont atteint un niveau record. En un peu moins d'un an, 300 000 tentatives d'accès à des sites à caractère sexuel ont été enregistrées dont 114 000 rien que durant le mois de novembre 2012. Ces données ont été récoltées à partir du mois de mai 2012 jusqu'au mois de juillet 2013. D'autres statistiques avaient également dévoilés que les sites de rencontres extra-conjugales avaient la cote auprès des députés. En sept mois, 52 000 visites ont été comptabilisées sur le réseau du Parlement. 

Suite à la divulgation de ces statistiques impressionnantes, les parlementaires ont essayé de se défendre en expliquant que ces chiffres prennaient en compte les fenêtres pop-up. Une porte-parole de la Chambre des Communes a, quant à elle, estimé que les statistiques ne prouvent rien."Un utilisateur peut accéder à un site contenant des liens optionnels ou automatiques vers d'autres sites, ce qui est malgré tout enregistré comme une requête", a-t-elle argumenté. La porte-parole a refusé de réagir à l'affirmation selon laquelle de tel "pop-ups" ne seraient pas apparus sur des sites tout public. Elle n'a pas non plus été en mesure d'expliquer pourquoi les chiffres variaient de manière drastique d'un mois à l'autre. "Nous n'allons pas restreindre la possibilité qu'ont les Parlementaires de poursuivre leurs recherches", a-t-elle conclu.

Matthew Sinclair est à la tête du lobby "Taxpayer's Alliance" militant pour que les impôts baissent. Selon lui, "un grand nombre de personnes travaillant au Parlement passent beaucoup trop de temps sur des sites ayant aucun rapport avec leur emploi. Internet peut être un précieux outil pour les députés et leurs employés quand il s'agit d'étudier les législations du Gouvernement, cependant les contribuables attendent de leurs députés qu'ils se penchent sur leur travail plutôt que de passer leur temps à surfer sur des sites douteux". Il ajoute qu'"il est important de rendre ces données publiques afin que les contribuables puissent savoir exactement à quoi est utilisé le temps pour lequel ils paient"

 

Source


© Capture d'écran.


Archives

Articles récents