Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les gardiens organisaient des combats de détenus contre de la nourriture

Publié par wikistrike.com sur 8 Octobre 2013, 08:40am

Catégories : #Social - Société

 

Les gardiens organisaient des combats de détenus contre de la nourriture

 

 

 

prison_york_county.jpgUSA – Trois surveillants de la prison de York County, en Pennsylvanie (Etats-Unis) ont été suspendus, accusés de soumettre les détenus à des sévices et d'avoir organisé des combats en échange de snacks ou de cafés. Les gardiens rejettent les accusations. 

 

C'est une banale enquête sur des graffitis qui a mis ces pratiques au grand jour. En analysant des vidéos de surveillance, l'administration pénitentiaire a découvert des images d'un gardien tenant par le cou un prisonnier. Interrogé, ce dernier s'est épanché sur le traitement qui lui était réservé.

 

Défis stupides

 

Les faits se seraient déroulés entre janvier et juillet 2012. Tout a commencé par un ensemble des défis lancés aux détenus en échange de café ou de nourriture supplémentaire. Parmi ces "épreuves" : boire 4 litres de lait en une heure, manger des fruits non épluchés, ou encore subir des pulvérisations de bombe au poivre.

 

Mais ces challenges plus ou moins stupides ont rapidement dégénéré en violence physique. Des combats entre détenus auraient été organisés dans un local de rangement. Le règlement : pas de coups au visage, et le premier qui pousse l'autre à l'abandon remporte de la nourriture.

 

"Détenus à problème"

 

Des combats auraient également opposé gardiens et prisonniers, un détenu affirmant avoir été étranglé. Les surveillants lui auraient également proposé de se laisser frapper les bras et les jambes en échange de nourriture. Il aurait bien reçu les coups... mais pas la récompense promise.

 

Interviewés vendredi dernier, deux gardiens ont dénoncé des "mensonges". Leurs accusateurs seraient des détenus "à problème", souvent en conflit avec leurs codétenus et le personnel. Ils auraient noué une relation particulière avec eux, en leur donnant des petits avantages en échange de services comme le nettoyage des étages. Ils accusent leurs dénonciateurs de vouloir se faire de l'argent en faisant condamner la prison.

 

Le syndicat des surveillants a lui-même déposé une plainte en leur nom, arguant que les gardiens sont suspendus depuis plus de trois mois alors que les allégations n'ont toujours pas été prouvées.

 

Source

Commenter cet article

Damstounet 13/10/2013 09:38


le pendant humain d comba de chien ou de cok ?


le gou d américain pr les défi nè décidément plus a prouvé...

Archives

Articles récents