Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les gaz à effet de serre changent bien la circulation atmosphérique

Publié par wikistrike.com sur 28 Juin 2013, 09:56am

Catégories : #Terre et climat

 

Gaz à effet de serre : ils changent bien la circulation atmosphérique


 

 

9fd1497676_ozone-trou.jpg

 

 

 

Les gaz à effet de serre l’emportent sur la variabilité climatique naturelle. Une nouvelle étude montre en effet que la circulation atmosphérique de l’hémisphère Sud est altérée par le changement climatique. Les événements El Niño n’ont plus le même impact sur les vents, l’augmentation de la température globale est le paramètre le plus influent.

 

Le printemps 2013 en France était exceptionnellement froid, pluvieux et manquait d’ensoleillement. L’anticyclone des Açores était plus au nord et au centre de l’océan Atlantique que la normale, entraînant des conditions plus froides et des instabilités. Le climat de nos régions est gouverné par l’oscillation nord-atlantique (NAO). Elle se caractérise par un va-et-vient d’air entre les régions arctiques et de la ceinture tropicale (Açores). Ces mouvementssont pilotés par les variations de pression de deux centres d’action, l’anticyclone des Açores et la dépression islandaise.

Le climat extratropical de l’hémisphère Sud est aussi gouverné par un mode d’oscillation de la pression atmosphérique. Au même titre que la NAO, le Southern Annular Mode (SAM) caractérise les variations des centres d’action atmosphériques entre les moyennes et les hautes latitudes. Dans sa phase positive, le SAM est associé à de plus hautes pressions que la normale aux moyennes latitudes et de plus basses pressions aux hautes latitudes (55° S à 70° S).


RTEmagicC_carte-nino-sam2_01_txdam38219_9dd4e4.jpg

Les événements El Niño tirent les vents d'ouest (westerly winds) vers l'équateur, et le réchauffement climatique (global warming effect) les pousse vers le pôle. © Princeton University

 

 

Dans le système climatique, tout est lié. Ainsi, les modes de variabilité climatique interagissent entre eux. Par exemple, les événements El Niño poussent le SAM à entrer en phase négative, c'est-à-dire à atténuer la pression atmosphérique aux moyennes latitudes. Aujourd’hui, l’une des grandes questions est de savoir si le changement climatique modifie les modes de variabilité naturelle, comme l’Enso, la NAO ou le SAM. Bien qu’il soit difficile de répondre, les chercheurs Guojian Wang et Wenju Cai ont récemment mis en évidence qu’il existait un lien entre les changements de la circulation atmosphérique associée au SAM et l’augmentation de la température globale.

Bras de fer entre gaz à effet de serre et El Niño

L’étude, publiée dans les Scientific Reports de la revue Nature, suggère que les zones de hautes pressions aux moyennes latitudes se déplacent vers l’océan Austral, et ce en raison de l’augmentation de température associée aux gaz à effet de serre. Depuis quelques décennies, le SAM est positif, ce qui traduit une augmentation de la pression atmosphérique au niveau de la mer aux moyennes latitudes, et une diminution dans le centre d’action proche du pôle.

Les puissants événements El Niño favorisent une circulation atmosphérique des moyennes latitudes vers l’équateur. Mais l’appauvrissement de la couche d’ozone en Antarctique et lesémissions de gaz à effet de serre entraînent un réchauffement de l’atmosphère, et à plus long terme une circulation atmosphérique plutôt d’axe nord-sud. « Cette étude confirme la robustesse des changements de la circulation atmosphérique dans l’hémisphère Sud ces 40 dernières années, à mesure que la température globale augmente, commente Wenju Cai. Cela a pris le pas sur les effets d’El Niño. »

Normalement, durant un événement El Niño, l’océan plus chaud échange de la chaleur avec l’atmosphère, et la température globale moyenne augmente. À l’équateur, l’océan plus chaud entraîne le déplacement des ceintures atmosphériques subtropicales vers l’équateur, le SAM devient alors négatif. « Sur les 35 dernières années, quand El Niño était fort et propice à une tendance négative, nous avons assisté à une tendance inverse, explique Wenju Cai. Le système atmosphérique se déplace vers le sud et impacte le climat régional. »

La circulation atmosphérique migre vers le pôle

Ces variations de pression sont la signature d’une migration des centres d’action atmosphériques tropicaux vers les pôles. Pour caractériser les changements de la circulation atmosphérique, les chercheurs ont comparé la force du vent entre 1870 et 2010 à l’indice du SAM. Par ailleurs, pour mettre en évidence l’influence des gaz à effets de serre et de l’appauvrissement de l’ozone dans les changements observés, les chercheurs ont utilisé les modèles climatiques du projet CMIP5, utilisés par le Giec actuellement.

 

Wenju Cai est formel. « Nos résultats renforcent notre conviction que le changement climatique altère la circulation de l’hémisphère Sud. » Dans la bataille de la variabilité du climat, l’impact de l’Homme l’aurait emporté sur l’Enso, le mode de variabilité climatique naturel le plus influent au monde. 

 

 

Source

Commenter cet article

Laurent Franssen 29/06/2013 10:24


C'est toi qui dis que les volcans polluent , pas moi.

guppy 29/06/2013 10:24


Suite à des activités frauduleuses, le maintien de votre monde virtuel n'est plus possible.
Merci de votre compréhension. 

Franck 29/06/2013 09:53


Ah oui, on en revient a la pollution utile et celle qui ne l'est pas... Vu comme cela... En effet...


Franchement la Terre se fiche de savoir si le CO2 est "naturel" ou d'origine humaine, du CO2 c'est du CO2... Et comme le methane, ca fait partie des gaz a effet de serre...


En terme de vulcanologie, les eruptions sont necessaires pour gerer la pression sous la croute de notre globe. Par contre les emissions de gaz et polluants mors des eruptions meme si cela est
naturel, ne sont une bonne chose...


Comme la medecine, les plantes ne peuvent pas faire de mal car ce sont des produits naturels... Mais bien sur... je comprendrai jamais cette methodologie de pensee sur le naturel et
l'artificiel...

Laurent Franssen 29/06/2013 00:35


Les éruptions volcaniques sont des facteurs nécessaires au bon maintien de notre atmosphère.
La pollution humaine ne l'est pas. 

Franck 29/06/2013 00:07


Combien de megatonnes de CO2 generees a chaque eruption volcanique (il faut savoir que 99% des eruptions sous marines passent inapercues, mais generent une quantité de CO2 dissous et d'acidité
assez fantastique. De plus, une eruption produit dans l'atmosphere des quatité enormes de particules radioactives (uranium, cobalt), qui sont sans commune mesure avec le peu de rejet de
l'industrie nucleaire civile. (a part fuku ou les rejets sont assez fort en effet)...


Bref, regardez a quelle puissance correspond une eruption volcanique, permettra de se rendre bien compte de l'effet minimal de l'activité humaine...


 


Et honte au GIEC, qui s'est arrogé le grade d'experts (alors qu'ils ne sont ni experts en climatologie ni meme de pres ou de loin competents dans un quelconque domaine referant a l'ecologie et a
la climatologie, etant pour la plupart des bureaucrates autoproclammés "experts")...


Le GIEC ne donne comme avis que l'avis que la bienpensance mondialiste leur soufle de donner... Ils se sont trompé sur la plupart  voir la totalité de leurs conclusions (voir la callotte
glaciaire qui fond par le dessous alors que si leurs dires etaient vrais, la fonte aurait lieue par le dessus)... Mais comme la plupart de la population ne calcule et ne se souvient que des 3
annees precedentes, on peut leur faire gober tout et n'importe quoi..... Honte a eux. La climatologie ca se calcule sur 100 000 ans minimum pour obtenir des cycles coherents, et pas sur 100 ans
comme nos escrocs de pseudo scientifiques essayent de nous faire croire...

Laurent Franssen 28/06/2013 20:30


Bien sur Franck...

70 000 tonnes d'uranium ont été consommées par les centrales nucléaires en 2008 (dont une partie provient
de stocks militaires recycles)soit 2,2 kilos d'uranium brûlés chaque seconde par les centrales.
http://www.planetoscope.com/energie/nucleaire
Depuis quelques années, la consommation mondiale de pétrole a dépassé les 80 millions de barils par jour pour atteindre 87,4 millions en 2010. 
***

Totalement insignifant, bien sur...

Et j'oublie tout le reste... 

isatis 28/06/2013 20:23


Gaz à effet de serre : ils
changent bien la circulation atmosphérique


...tant que c'est pas la
circulation intestinale...

Franck 28/06/2013 19:52


Alain soral et ses amis genent enormement de gens en France, et derangent la bienpensance...


Tout comme pour le climat, les bienpensants sont des escrocs et des arnaqueurs de bas vol...


NON l'activité jumaine n'au qu'une incidence insignifiante et c'est prouvé!


oui l'activité volcanique sous marine apporte plus de CO2 dans l'eau que l'activité humaine, et entraine son acidification


OUI l'activité volcanique pollue plus en une seule eruption atmospherique que des miliers d'annees d'activité humaine


Depuis des annees le recyclage des circuits frigo avec CFC est total, et le constat de la bonne parole  est que cela s'aggrave...


OUI il y a un cycle dans l'activité de la planete tant meteo qu'autre. Et NON cela ne doit pas etre rapporté sur les 100 dernieres annees, mais sur les 100 derniers milliers d'annees...


Sacree bande de filous patentés...

Pat 28/06/2013 16:06


Quand vont-ils Brûler le Nouveau Testament... ???

Pat 28/06/2013 16:01


Quand Ils commencent à BRULER LES LIVRES... LA DICTATURE EST DEJA LA... !!!


http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-LICRA-veut-faire-interdire-cinq-ouvrages-Kontre-Kulture-18849.html



La LICRA veut faire interdire cinq ouvrages Kontre Kulture








Publié le : jeudi 27 juin


Mots-clés : communautés; Judaïsme; Liberté d’expression; politique; Sionisme

Commentaires : 151

  (dernier : 28 juin 14:28 par justebienlibre)











La LICRA assigne en référé Alain Soral ainsi que la SARL Culture Pour Tous (Kontre Kulture), devant le tribunal de grande instance de Bobigny, suite à la
publication aux éditions Kontre Kulture de :


 La France juive d’Edouard Drumont (collection Les InfréKentables)


 Le Salut par les Juifs de Leon Bloy (collection Les
InfréKentables)


 Le Juif international d’Henry Ford


 La Controverse de Sion de Douglas Reed


 Anthologie des propos contre les Juifs, le judaïsme et le
sionisme de Paul-Éric Blanrue.


La LICRA estime que de nombreux passages « constituent un mode d’expression outrageant et méprisant à l’égard de l’ensemble des personnes d’origine ou de
confession juive », « incitent à l’antisémitisme et au négationnisme » et « causent à l’ordre public
un trouble manifestement illicite ». La LICRA souhaite leur retrait, la saisie des exemplaires déjà imprimés et leur mise au pilon dans un délai d’un mois puis pour les éditions
ultérieures, expurgées des propos incriminés, l’apposition sur la première de couverture, de la mention « Livre comportant des propos injurieux et provoquant à
la haine pour des raisons racistes ». La LICRA demande également la condamnation solidaire d’Alain Soral et de Kontre Kulture à la somme de 112 500 euros plus les frais de cinq
avocats venus de Lyon, Nice, Paris, et Reims.


Faisant suite aux recommandations du CRIF, le harcèlement
judiciaire dont est victime Alain Soral et l’association Égalité et Réconciliation s’élargit désormais à ses activités économiques.


Les ouvrages poursuivis par la LICRA sont, pour l’instant, encore disponibles sur Kontre Kulture.


Se procurer les ouvrages en question chez Kontre Kulture :






 
"La France juive" d’Édouard Drumont











Archives

Articles récents