Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les gorilles extravertis vivent plus longtemps (et ça marche aussi pour les humains)

Publié par wikistrike.com sur 7 Décembre 2012, 07:42am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

 

 

Les gorilles extravertis vivent plus longtemps (et ça marche aussi pour les humains)


Research Group Help Mummy

Une étude indique que les gorilles avec une personnalité extravertie vivent plus longtemps que leurs congénères plus introvertis.

Une équipe internationale de chercheurs a étudié le rôle de la personnalité en étudiant 298 gorilles dans les zoos d’Amérique du Nord et dans des sanctuaires pendant plus de 18 ans.

Les personnalités des gorilles ont été évaluées par les gardiens, les bénévoles, les chercheurs et les soigneurs qui ont connu les gorilles. Leur personnalité a été évaluée par des techniques de mesures adaptées pour étudier les personnes et les autres primates.

Les chercheurs ont constaté que, sur les quatre traits de personnalité (la dominance, l’extraversion, le névrosisme et l’agréabilité), l’extraversion, qui a été associée à des comportements tels que la sociabilité, l’activité, le jeu et la curiosité, était liée à une survie plus longue.

L’étude a révélé que le lien entre l’extraversion et la survie n’a pas été affecté par l’âge ou le sexe, les conditions d’élevage ou combien de fois le gorille avait changé d’emplacement.
D’après les chercheurs, ces résultats sont cohérents avec les études chez les personnes qui ont trouvé que les extravertis ont tendance à vivre plus longtemps.

L’étude, réalisée sur gorilles des plaines occidentales est importante pour comprendre comment la relation entre la personnalité et la longévité de la vie a évolué.

Selon le Dr Alex Weiss, de l’Université de Edinburgh (School of Philosophy), Psychologie et Sciences du langage :

Ces résultats mettent en évidences comment la compréhension de l’histoire naturelle de la personnalité est essentielle pour assurer la santé et le bien-être des êtres humains, des gorilles et des autres grands singes.

L’étude publiée hier sur Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences :Extraversion predicts longer survival in gorillas: an 18-year longitudinal study. Photo pargiles.breton.

 

Source: Gurumed

Commenter cet article

Archives

Articles récents