Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les maltraitances infligées aux enfants laisseraient des traces dans leur cerveau

Publié par wikistrike.com sur 12 Juin 2013, 10:25am

Catégories : #Santé - psychologie

Les maltraitances infligées aux enfants laisseraient des traces dans leur cerveau

 

 

enfant_maltraitance_peur_abus_credits_ieon_zero_0.jpgLa maltraitance psychologique et les abus sexuels perpétrés sur les enfants auraient un impact visible sur leur cerveau, selon des travaux menés par une collaboration scientifique internationale.

C'est un fait malheureusement connu de tous : les maltraitances et les abus perpétrés sur des enfants augmentent considérablement la probabilité que ces enfants, une fois devenus adultes, connaissent des troubles mentaux.

Mais si les séquelles mentales de tels abus sont avérées, qu'en est-il de leur cerveau ? Il serait lui aussi impacté, selon une étude internationale dirigée par le Pr. Christine Heim, directrice de l'Institut de Médecine et de Psychologie de l'Université Charité de médecine (Berlin, Allemagne), en collaboration avec des médecins canadiens et américains.

Plus encore, même s'il faut encore rester prudent sur cet aspect, il semblerait que les zones cérébrales affectées correspondraient précisément au type d'abus subi. Ainsi, les auteurs de l'étude suggèrent que les femmes ayant souffert d'un abus sexuel étant enfant présenteraient un cortex somatosensoriel moins épais que la moyenne. Or, cette zone du cerveau, qui centralise les informations provenant de la surface du corps, est notamment impliquée dans la perception et la représentation de l'appareil génital féminin, soulignent les chercheurs.

Autre corrélation observée par les chercheurs : les enfants ayant souffert de maltraitrance psychologique présenteraient une réduction de l'épaisseur du cortex dans certaines zones associées au traitement des émotions.

Evidemment, en l'absence d'études complémentaires, ces surprenantes corrélations sont pour l'instant à prendre avec précaution. Toutefois, ces résultats devraient probablement inciter les neurologues à approfondir leurs investigations concernant l'impact sur le cerveau des maltraitances et des abus perpétrés sur les enfants.

 

Ces travaux ont été publiés le 1er juin 2013 dans la revue 
The American Journal of Psychiatry sous le titre "Decreased Cortical Representation of Genital Somatosensory Field After Childhood Sexual Abuse"

 

Source: JS

Commenter cet article

Laurent Franssen 13/06/2013 16:31


Cela s'apelle un traumatisme,

encore une étude inutile pour qqch que l'on savait déjà. 

hotchiwawa 12/06/2013 17:36


Cela crée des formes pensées (conscientes, inconscientes) qui se lie à notre corps/esprits, pouvant engendrer des maladies à terme et d'autres conséquences

Archives

Articles récents