Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les marchés financiers sont passés en mode "survie"

Publié par wikistrike.com sur 15 Avril 2013, 14:00pm

Catégories : #Economie

Convulsions mortifères des marchés financiers

 

 

Bourse-2-juin.jpg

 

 

 

Ces convulsions, hausses irrationnelles, soutiens totalement artificiels autrefois dénommés cavalerie financière et désormais appelés pudiquement "trading pour compte propre", changement sémantique qui permet aux banquiers d'échapper à la justice pénale applicable dans le premier cas de figure sont en train de nous donner un signal d'agonie des marchés financiers très important avec la volatilité du prix de l'or et sa baisse, pour le coup totalement irrationnelle . 

J'ai souvent parlé dans mes précédents billets de l'or, valeur refuge par excellence, en train de devenir d'autant plus importante que les Chinois ayant l'intention de lancer une nouvelle monnaie planétaire à horizon 2015 Pour remplacer le dollar dans les transactions internationales, ont déjà annoncé que l'or comme d'autres métaux précieux redeviendrait une composante de cette monnaie pour pouvoir lui assurer la stabilité nécessaire à un développement économique, sans perturbations monétaires fortes et non fondées comme c'est actuellement le cas du dollar et de l'euro  


En effet , bien que très demandé, à la fois par les banques centrales  (l'Allemagne, la Suisse et l'Equateur ont   annoncé le rapatriement de leur  stock d'or physique).
La Chine bien que gros producteur a doublé ses importations. Les cours du métal jaune s'effondrent littéralement depuis quelques semaines. Mais cet effondrement n'est que virtuel, car curieusement, il ne touche quasiment plus l'or physique qui lui ne bouge pas. En fait, la cotation mondiale n'a plus aucun rapport avec les livraisons physiques. D'ailleurs, les sites donnant les cours d'or physique montrent des "primes" assez surréalistes par rapport au cours de cotation générale. 


Le prix a disparu... Il n'existe plus... C'est d'ailleurs une volonté politique comme l'exprime très bien Alasdair Macleod dans son dernier article publié ce matin 15 avril sur 24 H GOLD : Suppression du prix de l'or, la partie continue  .


Avec en particulier une citation très éclairante de l'ancien secrétaire adjoint au Trésor Américain, Paul Craig Roberts:
Ce dernier expliquait que la Fed supprime le prix de l’or pour que les marchés ne perdent pas confiance en le dollar et ne fassent pas grimper les taux d’intérêts. Son raisonnement est clair, logique et bien informé. Le secrétaire du Trésor, son patron, a pour mission de superviser le Fonds de Stabilisation des Echanges, qui a été mis en place en 1940 en vue de ‘commercer en or et en devises étrangères ou tout autre instrument de crédit jugé nécessaire’. Roberts sait parfaitement de quoi il parle.




Déjà, la première réflexion et d'ailleurs Macleod ne se prive pas de la faire est que théoriquement la manipulation est du ressort de la justice pénale, même si ces manipulations sont effectuées par des banques centrales, manipulations qui se font grâce aux marchés à terme (or papier) et à leur importance démesurée par rapport aux marchés physiques (pour l'or, plus de 100 fois ). 


La seconde réflexion  que je vais faire immédiatement est qu'il ne faut surtout  pas s'arrêter à l'or. Ces manipulations concernent l'intégralité des marchés à terme des matières premières, également alimentaires, mais également celui des actions. 


Ces manipulations se font grâce à ces marchés totalement opaques (shadow banking) , mettant en jeu des produits financiers totalement spéculatifs,  appelés dérivés,   dont les mouvements sont non seulement invérifiables, mais peuvent entrainer des pertes abyssales qu'on demande ensuite aux peuples de payer en comblant les trous (voir ce qu'on coûté les sauvetages bancaires grecs, espagnols, italiens , chypriotes).  On peut également parler de la dissimulation par la Deutsche Bank de 12 Milliards de pertes en fin d'année 2012, l'activité de la Deutsche Bank étant quasiment totalement dédiée à cette spéculation à outrance qui représenterait désormait 96% de son activité. Les 4% restants étant l'activité bancaire traditionnelle. 


La spéculation sur le pétrole paupérise totalement les peuples Européens qui sont dépendants d'un prix virtue, qui n'a désormais plus rien à voir avec le marché de l'offre et de la demande. Une entreprise comme Goldman Sachs a même mis au point un modèle qui lui permet de calculer l'incidence d'augmentation du prix sur le baril physique en fonction du nombre de contrats à termes émis sur les marchés financiers. 


Je ne parlerai pas de la spéculation sur les matières premières alimentaires, je crois que cela se passe de commentaires. 


Mais maintenant parlons aussi des marchés actions, car là nous parlons aussi des retraites ou même de l'assurance vie. La plupart des fonds de pension qui gèrent des retraites par capitalisation, Européens comme Américains sont fondés sur des actifs financiers de plus en plus dangereux, marchés actions, dettes souveraines et produits dérivés. Les cotations manipulées que l'on voit désormais tous les jours sur les marchés financiers, qu'il s'agisse de soutiens artificiels des marchés actions ou des attaques des agences de notation sur les dettes souveraines, participent à cette fragilisation d'un système qui s'annonce déjà en grand danger compte tenu de ses propres déséquilibres structurels. 


Dans ce contexte il est totalement vain et inutile de parler de moralisation , de transparence, de lutte contre la fraude ou le blanchiement d'argent. Une fois de plus, quelque soit la mesurette votée, elle ne sera qu'un emplâtre supplémentaire sur une plaie totalement purulente : le fonctionnement actuel de tout le système financier. 


C'est ce système dont il faut se dé
barrasser et qu'il faut remettre totalement à plat. Sinon, non seulement nous ne pourrons plus nous déplacer si il prenait à nouveau envie à ces messieurs, d'envoyer les prix du baril à 200 $ , ou nous ne pourrons plus nous nourrir  si la spéculation continue sur les matières premières agricoles... mais nous pouvons d'ores et déjà dire adieu à tout le système de retraites qui disparaitra en fumée dans les trous abyssaux de cette spéculation criminelle.  De plus, il faut rappeler que c'est aux contribuables qu'on demande de payer la note due à cette spéculation démente, en particulier les pertes bancaires. A partir du moment ou les encours financiers ont atteint les tailles qu'ils ont, c'est simplement logiquement IMPOSSIBLE. Pour la France , rappelons -le , les encours cumulés de nos banquiers fous sont de 4 fois le PIB. 



Alors OUI, puisque les politiques sont visiblement sourds à toute raison et à toute cohérence, et qu'ils refusent de toucher au système lui même, en préférant désormais ponctionner directement les comptes en banque pour sauver ce système insauvable,  le seul moyen de ne pas voir toutes les productions de richesses réelles totalement anéanties par cette spéculation folle est bien de créer des systèmes parallèlles pour sauver ce qui peut encore être sauvé. Cela va du troc pur et simple aux monnaies alternatives ou locales. Mais une chose est sûre , ce "sauve qui peu" impératif n'améliorera pas les équilibres budgétaires , car les recettes fiscales se verront considérablement  diminuées par ces économies parallèlles. Mais là, cela devient une question de survie devant un système devenu incontrôlable et qui n'a désormais plus aucun autre effet que la destruction des richesses réelles. 


Le PDG d'UNICREDIT Italie, Frederico GHIZZONI, demande désormais la confiscation globale de l'épargne italienne pour "sauver les banques" alors il y a vraiment urgence . 


ET EN INDE, on confisque l'or des particuliers , ce qui rend d'autant plus curieux cet effondrement des cours .. 

 


 

Caro pour WikiStrike

Commenter cet article

caro 16/04/2013 11:18


Lire impérativement le dernier article de Charles Sannat : 


Le grand carnage a commencé 


http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-le-jour-ou-le-grand-carnage-a-commence--.aspx?article=4331938782G10020&redirect=false&contributor=Charles+Sannat&mk=2

Laurent Franssen 15/04/2013 23:00


J'ai l impression que lorsque l'on parle sans honte d'or en papier , le glissement semantique s'est deja fait depuis longtemps.

Lionel du blog GOLDUP 15/04/2013 20:00


Les bourses montent et l'or s'effondre, les choses deviennent intéressantes pour ceux qui vivent dans le déni à s'accrocher aux lois sur le mariage pour TOUS au lieu d'acter la FAILLITE
financière pour TOUS...


Pour aller plus loin dans ce raisonnement, cette vidéo vous en dit plus :


http://goldup.fr/2012/12/video-pourquoi-lhyperinflation-est-sur-le-point-de-frapper-votre-cdi.html


 

Archives

Articles récents