Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les médecins chinois dans l'Antiquité avaient des pouvoirs surnaturels

Publié par wikistrike.com sur 13 Décembre 2011, 18:09pm

Catégories : #Culture - médias - Livres - expos - rencontres

 

Les médecins chinois dans l'Antiquité avaient des pouvoirs surnaturels

 

 2011-pouvoir-medecin-chine.jpg

Zhang Zhongjing et Hua Tuo, étaient deux célèbres médecins chinois sous la dynastie Han. (KanZhongGuo.com)

 

Les facultés extraordinaires d'une jeune fille russe nommée Natalya Nikolaïevna Demkina ont été rapportées par les média à travers le monde. En effet, elle prétendait pouvoir voir à travers le corps humain et à l’intérieur des organes. De par ce «pouvoir surnaturel », elle transmettait aussi aux malades les moyens de soigner leurs maladies. Après son diagnostic, il s’est avéré que ces personnes ont vraiment souffert des maladies qu'elle avait vues.

Un journaliste qui travaille pour le quotidien The Sun a obtenu le consentement des parents de la jeune fille pour des recherches en Angleterre. Cette nouvelle a causé une grande sensation dans le monde médical au Royaume-Uni.

Ce type de « pouvoir » ou capacité est également connu sous le nom du pouvoir de l’« œil céleste ». Quelqu'un avec cette faculté peut voir à travers les murs et à l’intérieur du corps humain. Aujourd'hui, il existe très peu de gens qui possèdent encore le pouvoir de l’œil céleste, mais de nombreux médecins dans l’antiquité possédaient ce pouvoir surnaturel. D’ailleurs, le pouvoir de l’œil céleste est répertorié dans de nombreux livres anciens.

 

Bian Que et la médicine traditionnelle chinoise

Il existe un paragraphe dans le livre « Shih Chi » ou «Les mémoires historiques », écrit par Sima Qian, au sujet d'un médecin appelé Bian Que également connu sous le nom de Qin Yueren. Selon les écrits dans ce livre, il a été dit qu’un jour Bian Que rencontra Zhang Sangjun, un homme qui possédait des pouvoirs surnaturels.

Cet homme donna à Bian Que une recette secrète et lui demanda de prendre le médicament avec de l'eau « qui n'aurait jamais touché le sol », comme la rosée. Trente jours après avoir suivi les conseils de Zhang Sangjun, Bian Que pouvait voir à travers les murs et à l'intérieur des corps humains.

Un jour, alors que Bian Que passait dans l’Etat de Guo, il vit un enterrement. Un fonctionnaire l’informa que le prince royal était subitement mort, et qu’ils allaient le mettre dans un cercueil pour l’enterrer.

Se tenant debout près de la porte du palais, Bian Que affirma que le prince n'était pas vraiment mort et qu’il reviendrait à la vie. Le fonctionnaire n’en crut pas ses oreilles.

Bian Que insista : « Essayez juste ceci. Demandez à un médecin de faire un diagnostic. Lorsque le prince entendra des voix, il remuera son nez et sa bouche. D’ailleurs vous pourrez sentir son aine encore chaude ». Le pouvoir de l’œil céleste de Bian Que était vraiment extraordinaire et reste encore de nos jours un mystère.

 

Hua Tuo le chirurgien et Zhang Zhongjing le sage

Hua Tuo est connu pour être le fondateur de la chirurgie traditionnelle chinoise. C’est lui qui a notamment introduit l’anesthésie. La notion d’utilisation de l’anesthésie est citée pour la toute première fois dans le livre « Hou Han Shu » : « Si l'acupuncture et les médicaments ne peuvent pas guérir les malades, nous pouvons demander au patient de recourir au vin pour être anesthésié. Quand il perd conscience, nous pouvons alors ouvrir son ventre et enlever la tumeur ».

« Si la maladie se situe au niveau des intestins et de l'estomac, nous pouvons faire une incision et examiner l’endroit où la personne est malade, puis enlever la partie qui est malade pour ensuite recoudre la plaie. Après avoir mis un onguent sur la plaie, la personne sera guérie en quatre ou cinq jours et recouvrira sa santé au bout d’un mois. ». 

Hua Tuo a opéré des personnes qui avaient des maladies au niveau du ventre, mais sans prendre de radiographies avant de les opérer, comment pouvait-il connaître le lieu où il devait inciser ? Il a été ainsi déduit que Hua Tuo possédait également le pouvoir de l’œil céleste. Sinon, il n'aurait pas pu devenir un chirurgien de renommé. Zhang Zhongjing, considéré comme un sage de la médecine chinoise, avait aussi cette capacité. Il a été écrit que Zhang Zhongjing rencontra une fois un fonctionnaire du nom de Wang Zhongxuan. Zhang Zhongjing, qui avait alors 20 ans, avait déjà une assez importante connaissance de la science médicale chinoise.

Une fois, lors d’une rencontre, Zhang Zhongjing dit à une personne nommée Wang Zhongxuan: «Vous êtes atteint d'une maladie. Quand vous aurez 40 ans, vous perdrez tous vos sourcils. Une fois que vous aurez perdu tous vos sourcils, vous mourrez au bout de six mois. Vous devez prendre la "poudre des cinq pierres" [Wushi San est une recette médicinale censée améliorer la longévité d’une personne et composée selon la légende de cinq composants : le cinabre, le réalgar, l’alun, l’azurite et l’aimant] pour vous soigner ». 

Wang Zhongxuan pensait que Zhang Zhongjing voulait l’offenser. Il accepta le médicament, mais ne le consomma pas.

Trois jours plus tard, Zhang Zhongjing rencontra de nouveau Wang Zhongxuan et lui demanda: « Avez-vous pris les médicaments? ».

« Oui, je les ai pris », lui répondit Wang Zhongxuan.

Zhang Zhongjing lui répondit: « Il semble que vous ne l’avez pas pris. Pourquoi ne vous souciez-vous pas de votre vie? ».

Wang Zhongxuan ne répondit pas. Vingt ans plus tard, ses sourcils tombèrent et il mourut après 187 jours, comme l’avait prédit Zhang Zhongjing. ?

Les exemples ci-dessus sont inscrits dans l'histoire. Selon ces livres, Les médecins cultivaient leur caractère moral et possédaient des pouvoirs surnaturels. Il a été dit qu’ils soignaient leurs patients avec ces pouvoirs extraordinaires. Dans les temps anciens, il était nécessaire pour les médecins de se cultiver [pratiques spirituelles] dans leur vie de tous les jours. Ils utilisaient leur pouvoir surnaturel pour guérir les gens et pour prédire les bonnes ou mauvaises fortunes. ?

 

La  médecine traditionnelle chinoise d’aujourd’hui.

Par la suite, très peu de médecins traditionnels chinois ont pratiqué la cultivation de soi. Les médecins de l'ancienne Chine étaient indifférents à la gloire et au profit. Ils étaient capables de vider leurs esprits de tout ce qui les encombrait. Car ils avaient compris que rester calme pouvait renforcer leur concentration, et avoir une profonde concentration pouvait leur permettre d’atteindre la sagesse. De par cette conception de la vie, les médecins dans l’antiquité possédaient donc également des compétences surnaturelles de haut niveau.

Dans la société moderne, les gens jouissent du bien-être matériel. Cependant avec le temps, leurs désirs et leurs attachements augmentent. Tout est source de préoccupations. Comment les gens peuvent-ils se cultiver dans de telles circonstances?

Il est fréquent de voir que les médecins « traditionnels » chinois d’aujourd’hui préfèrent recourir plus souvent aux outils modernes comme le stéthoscope, le tensiomètre, les rayons X, le microscope, l’ultrason, et autres outils modernes de la médecine pour soigner les gens. Beaucoup de gens pensent que cette façon de procéder peut guérir très rapidement une personne. Pourtant, les médecins traditionnels chinois de l’antiquité connaissaient l’état de santé d'une personne rien qu’en le regardant et pouvaient la soigner d’une façon rapide encore plus efficace.

La médecine traditionnelle chinoise aujourd'hui ressemble à la médecine occidentale, et doit par exemple souvent avoir recours aux examens de laboratoire et aux technologies médicales modernes pour soigner les gens. De la médecine traditionnelle chinoise des temps anciens, il ne reste que l’héritage des expériences et de l'art de la prescription.

L'essence même de cette science ancienne est perdue.

 

Source: 

En.KanZhongGuo.com

La grande époque

 

 



American version :

Chinese Doctors in Ancient Times Had Supernatural Powers

 

The extraordinary abilities of a Russian girl named Natalya Nikolayevna Demkina have been reported. She can see through human bodies and look into the organs. She also gives treatments. After her diagnoses, it was found that people really suffered from the diseases she saw.

A reporter who works for the daily newspaper The Sun obtained the consent of the girl’s parents to research her in England. This made quite a splash in the medical field in the U.K.

This kind of ability is also known as “divine vision.” Someone with this ability can see through walls and inside human bodies. Nowadays, there are very few people with divine vision, but many ancient doctors had this supernatural power. Divine vision has also been recorded in ancient books.

There is an article in “Shih Chi” (“The Records of the Grand Historian”) written by Sima Qian about a doctor called Bian Que, also known as Qin Yueren. He met Zhang Sangjun, a man who had supernatural powers.

This man gave Bian Que a secret recipe and urged him to take the medicine with water “that has not touched the ground,” such as dew. Thirty days after following Zhang Sangjun’s advice, Bian Que saw through walls and inside human bodies.

One day, he passed through the state of Guo and saw a funeral. An official told him that the royal prince had suddenly died, and they were going to put him into a coffin.

While standing at the door to the palace, Bian Que claimed that the prince was not really dead and would come to himself soon. The official did not believe him.

Bian Que insisted: “Just try it. Ask a doctor to make a diagnosis. When the prince hears voices, he will twitch his nose and mouth. You may find that his groin is still warm.” Bian Que’s ability was truly amazing then and is still a mystery today.

Hua Tuo is known to be the founder of traditional Chinese surgery. He invented anesthesia. The information on anesthesia was first seen in “Hou Han Shu”: “If acupuncture and medications cannot heal the disease, we may ask the patient to take the anesthetic with wine. When he becomes numb and loses consciousness, we can then cut his belly open and remove the tumor.

“If the illness is in the intestines and stomach, we cut and rinse it, remove the ill part, and then sew it up. After putting ointment on the wound, he will recover in four to five days and may totally regain his health in one month.”

Hua Tuo operated on people’s bellies, but without X-rays, how could he have known where to cut? It was therefore postulated that Hua Tuo also had divine vision. Otherwise, he could not have been a surgeon.
Zhang Zhongjing, regarded as a sage of Chinese medicine, also had this ability. It was written that Zhang Zhongjing met an official named Wang Zhongxuan. Zhang Zhongjing, who was then 20 years old, knew a lot about medical science.

He said to Wang Zhongxuan: “You are suffering from a disease. When you’re 40, you’ll lose your eyebrows. When all your eyebrows have fallen off, you’ll die in half a year. You need to take ‘five-stone powder’ to prevent this.”

Wang Zhongxuan thought Zhang Zhongjing’s words were offensive. He accepted the medication but did not take it.

Three days later, Zhang Zhongjing met Wang Zhongxuan and asked, “Have you taken the medication?”

“Yes, I have,” answered Wang Zhongxuan.

Zhang Zhongjing replied: “It looks like you didn’t take it. Why don’t you care about your life?”

Wang Zhongxuan did not say a word. Twenty years later, his eyebrows fell off. He then died after 187 days, just as predicted.

The examples above have been recorded in history. Those doctors cultivated their moral character. Thus, they had supernatural power. It is understood that they gave supernatural medical treatments. It was necessary for doctors in ancient times to take up cultivation [spiritual practice]. They used their supernatural power to cure people and to predict good or bad luck.

Later, fewer traditional Chinese medical doctors practiced cultivation. Doctors in ancient times were unconcerned with fame and profit. They were able to quiet their minds. Being quiet results in deep concentration, and being in deep concentration results in wisdom. They therefore had high-level skills.

In modern society, people may live a good life materially. However, as time passes, their desires and attachments increase. There’s bustle everywhere. How can people cultivate themselves under such circumstances?

Current “traditional” Chinese medical doctors use stethoscopes, sphygmomanometers, X-rays, microscopes, ultrasound, and other modern medical tools. Their diagnostic speed is considered fast. Yet ancient, traditional Chinese doctors knew a person’s health from just seeing it.

“Traditional” Chinese medicine today has become similar to Western medicine, such as using frequent laboratory tests and modern medical technologies. Only the heritage of experiences and the art of prescribing are left from ancient, traditional Chinese medicine.

The essence of traditional Chinese medicine has been lost.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents