Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les Médicaments génériques ne sont pas du tout identiques !

Publié par wikistrike.com sur 5 Octobre 2012, 10:20am

Catégories : #Santé - psychologie

Les Médicaments génériques ne sont pas du tout identiques !


medicament-anim.jpgL’administration de la santé n’a de cesse de nous rappeler, via les médias, les pharmacies et les médecins de nous répéter que les médicaments génériques sont identiques.

On nous indique que la France est en retard sur l’usage des génériques par rapport aux pays européens, et que l’Allemagne par exemple il n’y a aucune réticence de la part de la population.

L’Allemagne ne s’interroge pas sur la concordance entre original et copie d’après les études. Bien évidement, car le taux de concordance est chez eux totale, l’Etat oblige l’exactitude des composants : la molécule biensur mais aussi les adjuvants sont aussi identiques.

La France n’oblige pas à avoir une exactitude à 100% des adjuvants, ce qui change forcements la capacité à soigner à un niveau identique du médicament original. Cela est évident mais pas pour l’administration de la santé publique de notre pays, pire ce détail est caché.

Parfois aussi les packagings sont moins intéressants financièrement que les originaux (rare mais cela existe).

Il est évident que le fait de changer et amoindrir la quantité des adjuvants permet d’augmenter une marge financière importante pour les organismes producteurs de médicaments.

Moins de principes actifs c’est évidement une marge non négligeable comme je l’ai indiqué, mais aussi, cela permets de diminuer l’efficacité, donc vendre un peu plus de médicaments car cela allonge le temps de guérison.

Une semaine pour soigner une grippe n’est pas concevable, il serait heureux de revenir à des délais plus raisonnables (4/5 jours environs).

Il serait temps d’imposer à nouveau et clairement (avec des règles et des cahiers des charges pour la mise sur le marché de nouveau médicaments), pour trouver des médicaments efficaces.

De rendre coupable un patient qui ne désire pas prendre un générique car il a constaté (après un premier essais) que le ou les génériques ne fonctionnent pas est une erreur.

Sur le principe je suis d’accord, baisser le déficit de la Cpam par ce biais, est honorable et à favoriser, mais seulement si tous les génériques ont une composition exacte à 100% et non pas à 60% par exemple.

Il est possible que certains génériques s’en approchent, il faudra soit changer la règle, soit étiqueter le taux d’exactitude de la copie pour que le malade sache ce qu’il prend.

L’efficacité doit être un but à obtenir.

TAIR Marc

Vers un nouveau paradigme, 2012 et après

Archives

Articles récents