Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Chine: Les mères doivent prouver qu’elles ont posé un implant contraceptif intra-utérin ou leur enfant unique n'est pas reconnu !

Publié par wikistrike.com sur 3 Décembre 2012, 09:44am

Catégories : #Politique internationale

 

Les mères doivent prouver qu’elles ont posé un implant contraceptif intra-utérin

 

chinachild

 

Avortements forcés et politique de l’enfant unique ne sont apparemment que la partie émergée de l’iceberg en Chine, les responsables communistes locaux refusant désormais d’enregistrer également les familles n’ayant qu’un seul enfant.

 

«Quand nous sommes allés inscrire notre enfant en janvier, avec tous les documents prêts et les formalités accomplies, le personnel du poste de police nous a dit que nous avions besoin d’un cachet du Bureau du Planning Familial pour que l’enfant soit pris en compte», témoigne un internaute au journal Nouvelles du soir Qilu, le 24 novembre. Quand la femme de l’internaute s’est rendue au bureau du planning familial pour régler ce détail on lui a alors expliqué qu’elle devait obtenir un implant contraceptif intra-utérin pour recevoir le cachet.

 

Le système chinois de consignation des ménages permet de garder leur trace dans les archives et leur recensement. Initialement pratiqué dans la Chine impériale, le système est désormais géré par le Bureau de la sécurité publique, qui garde un œil sur les citoyens par le contrôle et le suivi de leurs mouvements. Si une personne n’est pas enregistrée, elle n’a semble-t-il jamais vu le jour.

 

Le 19 novembre, Yi Jinson, un autre internaute, a écrit son expérience sur «Topic Today». L’unique enfant de Yi a déjà 1 an et n’a pas encore été enregistré: «Nous avons tout préparé: une licence de mariage, le permis de naissance, le certificat de naissance et mon enfant est le premier enfant. Mais le gouvernement local a demandé à ma femme de se procurer un implant intra-utérin. Ce n’est qu’après avoir prouvé qu’elle a fait poser le stérilet que l’enfant pourra être enregistré.»

 

Cette politique de contraception obligatoire est de plus en plus généralisée et les médias commencent à rapporter le fait à travers toute la Chine. Certains vont même jusqu’à recevoir une amende pour ne pas avoir suivi la procédure.

 

«Ce n’est pas seulement une règle pour le coin perdu où nous vivons, mais j’ai trouvé sur Internet que beaucoup d’endroits, comme l’Hubei, le Jiangxi, l’Henan, étaient soumis à la même règle», a déclaré Yi.

 

La plupart des internautes ont témoigné du fait qu’ils devaient obtenir la «validation» du Bureau du Planning Familial avant de pouvoir soumettre les papiers de leurs enfants au bureau d’enregistrement des ménages. Le Bureau du Planning Familial explique en général: «Nous allons vous donner notre validation après la pose du stérilet. Si vous ne le faites pas poser nous ne pourrons vous la donner».

 

Le 26 novembre, le quotidien Xijiang a indiqué que si certaines personnes avaient réussi à enregistrer leur enfant sans remplir la procédure du stérilet, les autorités les rattraperaient quand l’enfant aurait besoin de commencer sa scolarité. Le département de l’éducation est aussi un «point de contrôle» pour l’application de la politique contraceptive. Les enfants dans certains endroits ne peuvent pas aller à l’école avant que les parents ne fournissent un certificat du planning familial, délivré uniquement après que la mère ait le stérilet implanté.

 

La Commission chinoise du planning familial et le Ministère de la Santé ont récemment publié des rapports qui fournissent les données statistiques prouvant l’accroissement du nombre de femmes subissant l’opération.

 

En 2006, la Commission de la population nationale de la Chine et du planning familial a signalé que 114 millions des 230 millions de femmes mariées (soit 49,79%) avaient l’implant.

 

Le «bulletin annuel des statistiques du salut public en 2010» émit par le Ministère chinois de la Santé a montré que les procédures du stérilet représentaient 30 à 40% du total des opérations de contraception chaque année depuis 1983. Il y a eu entre 6 et 8 millions de pose de stérilet réalisées chaque année depuis 2000. La seule année 2009 en a comptabilisé 7818000, soit le nombre le plus important depuis 2000.

 

Beaucoup de parents se sentent perplexes car ils n’ont qu’un seul enfant, alors de quoi se mêle le bureau du planning familial?

 

Un utilisateur de Twitter, Jiang Tianyong, a écrit deux messages sur ce sujet: «Après avoir lu le rapport d’enquête, cela m’a rappelé une journaliste de CCTV, qui tenait un microphone pourchassant les gens autour d’elle pour leur demander: «Êtes-vous heureux?» J’aurais aimé lui dire en personne: «Toi la journaliste de CCTV, serais-tu heureuse d’être obligée de te faire poser un stérilet? Êtes-vous heureux quand on vous implante quelque chose dans le bas-ventre?»

 

«Posons cette question tous ensembles: Journaliste de CC TV, avez-vous insérez un stérilet? Femmes chinoises, avez-vous encore de la dignité? Et vous les hommes, demandez aux femmes à vos côtés: Es-tu heureuse d’avoir inséré l’implant?»

 

 

 

Version anglaise: Chinese Officials Deny Child Registrations

Source: Epoch times France

Commenter cet article

Stanislas Bauer 03/12/2012 11:17


Certes, il est urgent de diminuer la poulation de la Chine et c'est un bon début. Mais,ne pourrait-on pas en profiter pour implanter une puce RFID en même temps ? ( à lire au second degré )

Archives

Articles récents