Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les oiseaux s’adaptent aux limitations de vitesse pour éviter les accidents

Publié par wikistrike.com sur 23 Août 2013, 10:35am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

Les oiseaux s’adaptent aux limitations de vitesse pour éviter les accidents


Des pigeons sur un feu de signalisation, à New York. (AFP PHOTO/Emmanuel Dunand)

Pierre Legagneux, chercheur en écologie au CNRS, s'ennuyait lors de ses longs trajets de voiture sur les routes de l'Ouest de la France. Il se mit alors à s'intéresser aux oiseaux qui s'envolaient au passage de sa Peugeot, et aux distances de sécurité qu'ils prenaient selon les limitations de vitesse, à 20, 50, 90 ou 110 km/h, rapporte Phenomena, un blog scientifique du National Geographic.


Pour ce faire, le chercheur mettait en marche un chronomètre au moment où l'oiseau prenait son envol, et le stoppait quand il atteignait le point d'où il avait quitté le sol. Un an et 134 mesures sur 21 espèces d'oiseaux plus tard, il publie ses résultats dans les "Lettres de la biologie" de la revue britannique Royal Society.


Bilan : les oiseaux prennent une plus grande distance quand la voiture circule plus vite – de 75 mètres quand elle roule à 110 km/h, de 10 mètres quand elle roule à 20 km/h. Les volatiles retardaient aussi davantage leur envol quand ils étaient plus petits, donc plus agiles, et aussi plus jeunes, ou moins urbains, donc moins rompus aux risques de la sécurité routière.


Jusqu'ici, rien de bien surprenant. En revanche, Pierre Legagneux, qui roulait volontairement en dessous ou au-dessus des limitations, découvrit qu'ils réagissaient plus à la limitation de vitesse officielle qu'à la vitesse effective de la voiture. D'après le chercheur, les oiseaux ont probablement associé une portion de routes avec les risques de collision qu'elle présente habituellement, et adapté leur comportement en fonction. "Quand on dépasse la limite de vitesse, cela devient plus dangereux pour les oiseaux qui n'adaptent pas leurs réponses aux dangers qui arrivent", fait-il ainsi remarquer à l'AFP, plaidant donc pour un strict respect du code de la route afin de préserver les espèces menacées.

 

Source

Commenter cet article

Archives

Articles récents