Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les "pauvres" grecs doivent désormais payer 25 euros pour se faire soigner la nuit à l'hôpital

Publié par wikistrike.com sur 4 Janvier 2014, 16:55pm

Catégories : #Santé - psychologie

Les "pauvres" grecs doivent désormais payer 25 euros pour se faire soigner la nuit à l'hôpital

 

 

 

 

grece-faillite-2.gifSeuls les handicapés à plus de 80% et les personnes souffrant d’une pathologie chronique n’auront pas à payer ce droit d’admission…

Payer 25 euros pour se faire soigner à l’hôpital en Grèce, c’est la somme que doit sortir chaque malade de son portefeuille depuis le 1er janvier s’il y passe la nuit.

«Mesure est nécessaire et justifiée socialement»…

«Cette mesure est nécessaire et justifiée socialement», a déclaré le ministre, Antonis Georgiadis, sur la chaîne de télévision Skaï. Il a reconnu que l’absence d’exemption pour les chômeurs était «une injustice» mais expliqué que «dans la phase actuelle», une telle dispense n’était pas possible. La Grèce compte 27% de chômeurs. Début décembre, l’organisation Médecins du monde avait estimé au même pourcentage le nombre de personnes sans couverture sociale.

…Qui doit rapporter 40 millions d’euros…

La mesure est censée rapporter 40 millions d’euros annuels au budget des hôpitaux grecs à cours de moyens, de matériel, de personnel. Les handicapés à plus de 80% et les personnes souffrant d’une pathologie chronique n’auront pas à payer ce droit d’admission, dû uniquement lorsque le patient passe une nuit à l’hôpital.

Le parti socialiste Pasok associé aux conservateurs au sein du gouvernement d’Antonis Samaras depuis juin 2012 a multiplié les critiques contre cette mesure qu’il a pourtant votée au parlement dans le cadre des plans d’austérité qui se sont succédés en Grèce depuis 2010 sous supervision des créanciers du pays UE-BCE-FMI. «Nous avons cependant toujours eu pour but d’améliorer ces mesures notamment lorsqu’elles sont injustes envers les plus vulnérables», a précisé le Pasok affirmant qu’il faisait pression depuis plusieurs mois sur les conservateurs pour la suppression de ce droit d’entrée.

… Mais qui «sape le service public de la santé»

«Quand on dit que la situation économique s’améliore (…), on peut se permettre de renégocier des mesures qui (…) sapent le service public de la santé», a ajouté dans un communiqué le partenaire de cette fragile coalition qui ne dispose que d’une majorité de trois sièges au parlement. La gauche radicale du Syriza, principal parti d’opposition et opposant virulent au «ticket de 25 euros» a dénoncé samedi «les jeux de communication bon marché» auxquels se livrent «sur le dos du peuple grec» les deux partis de gouvernement .

 

Source: 20minutes.fr

Commenter cet article

C.R.A.B 05/01/2014 12:16


C'est vrai qu'en France, comme dans d'autres pays, c'est au moins aussi hard que ca, souvent pire.


NON!!! Il ne faut pas toujours essayer de faire croire aux francais qu'ils sont privilegiés... La santé en France, c'est devenu comme en angleterre, aussi pourri, avec ses faux medicaments, ses
faux medecins (hopital d'orange par exemple), et ses magouilles pour faire cracher le malade....

ptitpère 04/01/2014 20:52


En France c'est quasiment pire. Allez aux urgences c'est minimum 8 à 10H00 d'attente pour être soigné par un médecin tout droit débarqué du Pakistan qui n'en a strictement rien à foutre. Vous
avez une grippe? 80% de vos médicaments ne sont plus remboursés. Vous avez plus de 70 ans et il vous arrive une merde, dans certains hopitaux on vous laisse littéralement crever sur place.


Mon grand-père* a chuté chez lui en Avril dernier en région parisienne, il n'avait rien de grave, pas de fracture ni rien, ils l'ont emmené à l'hopital de Juvisy, deux jours après il faisait une
décompensation cardiaque (peut-être à cause du stress), ils l'envoient à Corbeil, en 48H00 il se porte mieux, puis finissent par le renvoyer à Juvisy deux jours plus tard. Une fois à Juvisy, il
était les bras attachés sur son lit, on ne le nourrissait pas quand nous étions absents (ils posaient le plateau repas sur une table à l'autre bout de la pièce, et il avait les bras attachés puis
ils cochaient les cases sur le tableau comme si il avait mangé normalement...), il n'était pas lavé, pas rasé, ne recevait aucun soin particulier, au bout d'un mois il était dans un état
hallucinant (il avait perdu plus de 10 kilos, était bourré d'escarres, sans parler de l'état psychologique) malgré que ma mère et moi étions presque présents quotidiennement (nous habitons à
plus de 300 km, des fois on devait remonter 24 ou 48H00 pour le boulot etc), bref ils le laissaient crever tranquilllement et nous avions beau alerter le service pour qu'ils fassent quelque
chose, personne ne bougeait (d'ailleurs ce n'est même pas vraiument de la faute des infirmières, les ordes "venaient d'en haut" comme elles disaient), et pire, nous qui voulions le transférer
dans un autre hopital (à nos frais si il fallait), nous ne parvenions pas à le faire soit disant parce qu'il était "intransportable". Ma mère a fini par les menacer et saisir son avocat et nous
sommes parvenus à le faire transférer à l'Hopital Américain de Neuilly (pour un coût de 1500€ par jour non remboursés, bref pas donné à tout le monde...), mais son état s'était tellement dégradé
dans le premier hopital (alors qu'il n'avait rien à la base), qu'il y est mort 6 semaines plus tard (à l''Hopital Américain) qui a pourtant fait le maximum pour rattraper les erreurs de Juvisy.
Et le comble c'est que nous avons reçu une facture de 9000€ de l'hopital de Juvisy -non remboursée par la sécu - en plus du forfait de 1100€ par jour facturés et remboursés par la sécu, alors
qu'il n'a reçu aucun soin. Déjà comment une journée d'hospitalisation peut coûter 1100€ par jour pour être attaché dans un lit sans manger et sans soin?! Ou va vraiment cet argent?


En tout cas ce qui est certain c'est que vu le chemin que ça prend il faut s'attendre à ce que demain il n'y ait presque plus du tout de sécurité sociale, qu'il y ait des pénuries de médicaments
(comme en Grèce) et que les hopitaux deviennent de plus en plus proches de ce qui se fait dans les pays du Tiers-Monde (à Juvisy j'ai quand même vu de la pisse dans l'ascensseur trainer durant
plusieurs jours, des couches pleines de merde au sol dans une chambre etc etc)... 


* Mon grand-père était quand même officier supérieur, il a fait Saint-Cyr, était décoré de la légion d'honneur, il s'est battu pour la France comme on dit, et ils l'ont laissé crever comme un
clébard, alors j'ose même pas imaginer comment seront traités les gens demain, et à fortiorti les plus faibles et les plus démunis.

Laurent Franssen 04/01/2014 20:19


En belgique une " bete " consultation chez le medecin generaliste c'est deja +- 23 ou 24 euro ( avec une partie remboursee ).

J'ai rarement du passer la nuit a l'hopital,
mais a mon avis, se plaindre de l'hopital a 25 euro , meme full-price,
c'est comme on dis l'hopital qui se fout de la charite .

Qqn peut nous filer un scan des tarifs affiches dans les chambres d'hosto chez nous ?
Vous allez tomber sur le cul. 

Fred 04/01/2014 18:06


mais ça a toujours été le cas non ? comme pour le médecin, même si c'est pour faire renouveller une bête ordonnance ou se faire prendre la tension, la consultation reste 23 à 25€ 

Archives

Articles récents