Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les personnes à tendance psychopathique auraient un odorat moins développé

Publié par wikistrike.com sur 22 Septembre 2012, 15:29pm

Catégories : #Santé - psychologie

 

 

Les personnes à tendance psychopathique auraient un odorat moins développé

 

les-chercheurs-ont-decouvert-un-lien-entre-des-tendances-ps.jpgPubliant leurs travaux dansChemosensory Perception, des chercheurs australiens ont montré expérimentalement une certaine corrélation entre tendances psychopathiques et capacités olfactives, les unes comme les autres ayant leur siège dans la partie antérieure du cerveau.

Des scientifiques de l'Université Macquarie de Sydney (Australie), ont étudié, chez 79 adultes (non criminels), d’une part les performances de l’odorat, et d’autre part les tendances psychopathiques. Le but était en fait de savoir si, comme le soupçonnent certains chercheurs, il existe une corrélation entre ces deux éléments dans la mesure où ceux-ci font essentiellement intervenir une même portion du cerveau, sa partie antérieure.

Au cours de l'expérience, l’équipe a donc évalué les capacités et la sensibilité du système olfactif de ces personnes, ainsi que cinq tendances de la personnalité (qui peuvent d’ailleurs affecter aussi des sujets sains) : la manipulation, l'insensibilité, le caractère erratique du mode de vie, les tendances criminelles et les capacités d’empathie. L'étude a alors révélé que les personnes à traits psychopathiques marqués sont davantage susceptibles de peiner à identifier et différencier les odeurs. Plus précisément, les scientifiques ont constaté que les régions cérébrales contrôlant les processus olfactifs étaient moins efficaces chez ces personnes que chez d'autres sujets.

"Nos conclusions soutiennent l'idée que les déficits de la partie antérieure du cerveau peuvent être une caractéristique des psychopathes non criminels. Les mesures de l’olfaction [difficilement falsifiables] représentent un marqueur potentiellement intéressant pour les traits psychopathiques", concluent le Dr Mehmet Mahmut et le Dr Richard Stevenson, du Département de psychologie de l'Université de Macquarie.

 

Source: Maxisciences

Commenter cet article

Lucifer 23/09/2012


N'IMPORTE QUOI VRAIMENT !


Moi, je dis que ce souci d'orienter les "étiquetages" de façon ostentatoire, des uns et les autres, et de vouloir tout répertorier, quitte à  tirer de fausses conclusions sur des études
bidonnées et tout aussi travesties qu'eux le sont, dénote un désir de contrôle malsain, très malsain, et non pas à "tendance" psychopathique, car de façon sûre et certaine, psychopathique!

Blog archives

Recent posts