Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les plantes utilisent la caféine pour améliorer la mémoire des abeilles

Publié par wikistrike.com sur 10 Mars 2013, 09:35am

Catégories : #Ecologie - conso - biodiversité - énergie

 

Les plantes utilisent la caféine pour améliorer la mémoire des abeilles


abeille-café2

Les abeilles ne font pas de pause lorsqu’elles prennent le café, mais la caféine aurait pour elles presque le même effet que sur des employés de bureau fatigués, suggère une nouvelle étude concluant que les abeilles sont plus susceptibles de se souvenir des plantes contenant de la caféine.

La caféine est naturellement présente dans le nectar des fleurs de café et dans les agrumes. Les abeilles qui se nourrissent de nectar contenant de la caféine étaient trois fois plus susceptibles de se souvenir du parfum d’une fleur que les abeilles nourries seulement au sucre. Les résultats, détaillés cette semaine, montrent comment les plantes peuvent manipuler les souvenirs des insectes afin d’améliorer leurs chances de pollinisation.

Selon la responsable de l’étude Geraldine Wright, neuroéthologiste à l’Université de Newcastle, Royaume-Uni :

Se souvenir des traits floraux est difficile pour les abeilles qui travaillent à un rythme effréné alors qu’elles volent de fleur en fleur, et nous avons constaté que la caféine aide l’abeille à se rappeler où les fleurs sont. La caféine dans le nectar est susceptible d’améliorer les prouesses de butinage de l’abeille, tout en offrant à la plante un pollinisateur fidèle.

Dans leur étude, Wright et ses collègues ont mesuré la quantité de caféine présente dans le nectar de trois espèces différentes de la plante caféier, y compris le “robusta” et l’ "arabica". Ils ont également mesuré la quantité de caféine dans quatre espèces d’agrumes : les pamplemousses, les citrons,  les pomélos et les oranges. Toutes ces plantes contiennent de la caféine.

Les plantes produisent de la caféine comme mécanisme de défense, un breuvage au goût amer pour repousser les insectes. Heureusement pour les abeilles, les niveaux de caféine sont en dessous du seuil qu’elles peuvent supporter, mais suffisamment élevés pour affecter leur mémoire selon les scientifiques.

Ensuite, les chercheurs ont utilisé une forme de conditionnement pavlovien pour déterminer comment la caféine affecte la mémoire des abeilles. Les abeilles ont le réflexe de coller leurs pièces buccales (proboscis) lorsqu’elles sont confrontées à quelque chose de sucré. Les chercheurs ont entrainé des abeilles à étendre leurproboscis en réponse à un parfum floral, afin de recevoir une récompense de sucre seul ou de sucre contenant différents niveaux de caféine ajoutée.

La caféine a un effet important sur la mémoire des abeilles. Même 24 heures plus tard, les abeilles se rappelèrent 3 fois plus du parfum suggérant le sucre mélangé à la caféine que celui indiquant le sucre ordinaire. Deux fois plus d’abeilles se souvenaient du parfum des fleurs au bout de trois jours.

C’est peut-être le premier exemple de la nature manipulant la mémoire d’un animal. Alors que la caféine est faite pour être toxique pour les animaux, il est surprenant que ces plantes utilisent la caféine non pas comme une toxine, mais comme un moyen pour que les abeilles se souviennent mieux d’elles.

Chez les mammifères, il a été démontré que la caféine affecte les circuits dans le centre de la mémoire du cerveau, l’hippocampe. Les cellules dans le cerveau des insectes sont semblables à des neurones de l’hippocampe. Pour voir comment la caféine affectait ces cellules, les chercheurs ont enregistré l’activité électrique du cerveau des abeilles baignant dans un liquide contenant de la caféine. Les résultats ont montré que la caféine a un effet notable sur l’activité des cellules du cerveau.

Wright et ses collègues pensent que la caféine affecte les neurones dans le cerveau des abeilles afin de renforcer ses souvenirs. Les résultats laissent entendre que des mécanismes similaires pourraient s’appliquer aux effets de la caféine sur les humains.

L’étude publiée sur Science : Caffeine in Floral Nectar Enhances a Pollinator’s Memory of Reward.

Source: Gurumed

Commenter cet article

Archives

Articles récents