Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les poubelles : un nouveau mode de consommation

Publié par wikistrike.com sur 30 Avril 2012, 10:10am

Catégories : #Social - Société

Les poubelles : un nouveau mode de consommation

100_0839

Les poubelles sont devenues un lieu de passage. Un endroit où les vieux objets sont susceptibles de trouver un second propriétaire. Canapés, matelas, chaussures, habits, télévisions, postes de radio, planches en bois ou autres matériaux, tout est réutilisé. Les gens se rendent presque aux poubelles comme ils se rendraient au supermarché, en tirant un caddie ou en portant des sacs qu’ils remplissent de choses variées. Parfois on aperçoit des voitures ou diverses sortes de charrettes stationnées devant les bennes pendant que leur propriétaire – venu seul ou avec du renfort – les chargent. 

IMG_2510Je dirais qu’il existe deux sortes de «consommateurs» fréquentant les poubelles: ceux qui ne s’intéressent qu’aux encombrants et ceux qui viennent chercher de quoi vivre – nourriture, habits, etc. Les profils des gens de la seconde catégorie sont variés: il y a des étrangers —originaires d’Europe de l’Est—, mais aussi des Grecs « pure souche », des personnes d'âge moyen et le pire, à mes yeux, est le nombre de personnes âgées que j’aperçois farfouiller ainsi dans les ordures. Précisons que la situation de ces derniers est de plus en plus préoccupante en Grèce, mais j’y reviendrai dans une prochaine note. Parmi tous ces gens, je distingue aussi les nouveaux pauvres, dont le dénuement ne se lit pas sur les habits et qui cherchent leur repas baladeur sur les oreilles.

Il est choquant pour moi de voir autant de monde fouiller les poubelles —et pourtant, j'habite à Paris, cela ne m'était pas totalement inconnu auparavant. Pour vous donner une idée approximative, je pourrais dire que chaque jour, pour une heure et demi de temps passé à l’extérieur, j’aperçois au moins 4-5 personnes plonger leurs mains dans les ordures. Je ne me suis pas encore rendue à Athènes mais ceux qui y sont allés me disent que là bas, c’est bien pire. 

100_0493

PS: Quelques mots aussi pour dire combien je suis admirative des photographes qui parviennent à capturer la misère (que ce soit en Grèce ou ailleurs). C’est tellement difficile. Il y a tellement de choses que j’aimerais photographier mais que je ne peux pas. Et lorsque j'essaie, je me sens si honteuse, j'ai l’impression de confronter encore davantage ces gens à leur propre pauvreté. 

Je mets ici en avant une vidéo qu'un internaute a postée dans un commentaire d'un de mes précédents articles. En le remerciant. Cela se passe à Athènes. 

Archives

Articles récents