Dimanche 3 juin 2012 7 03 /06 /Juin /2012 11:01

Les premiers oiseaux volaient-ils différemment de ceux d’aujourd’hui ?

 

representation-d-artiste-d-un-velociraptor-l-un-des-fossile.jpg Publiant ses travaux sur PLoS ONE, un chercheur australien a étudié le sternum de nombreux oiseaux fossiles, qu’il a comparé à celui des oiseaux d’aujourd’hui, découvrant des formes différentes mais tout aussi diverses d’adaptation anatomique au vol.

S’appuyant sur des méthodes statistiques, Roger Close, doctorant à l'École de géosciences de l'Université Monash (Australie), a étudié le bréchet – une extension du sternum où s’insèrent les puissants muscles nécessaires au vol – de nombreuses espèces d'oiseaux du Mésozoïque (-200 à -65 Ma), dont les fossiles sont de plus en plus nombreux à enrichir les collections de paléontologie. Il a comparé ces éléments anatomiques avec leurs pendants chez les oiseaux actuels.

"La recherche a été inspirée par une étude antérieure sur les oiseaux vivants, qui suggère un lien entre la forme du bréchet et les caractéristiques du vol, telles que l’essor (le ‘décollage’), le battement ou le vol subaquatique [de certains oiseaux de mer]. Le bréchet est bien adapté à l'étude de vol chez les oiseaux éteints, puisqu’il est souvent conservé dans les fossiles et que sa forme est liée au style de vol. Chez les oiseaux modernes, le bréchet présente une énorme variété morphologique, allant du ‘U’ au ‘V’– des formes aux largeurs et courbures différentes", explique Roger Close cité par Sci-news.

Or, "une diversité similaire de formes est observée chez les espèces du Mésozoïque, avec certaines morphologies inconnues aujourd'hui, comme les bréchets en forme de boomerang des oiseaux les plus primitifs, qui ressemblent à ceux de leurs proches parents, les dinosaures théropodes", relève le chercheur. Bien que cela puisse être interprété comme une preuve que les oiseaux anciens volaient différemment de ceux qui vivent aujourd'hui, "cela pourrait tout aussi bien indiquer que [les premiers] avaient évolué via des solutions anatomiques différentes pour accomplir les mêmes exploits [que les seconds]", souligne t-il ainsi.

Source: Maxisciences

Par wikistrike.com - Publié dans : Ecologie, conso, biodiversité, énergie
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés