Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les rebelles s'en prennent au patrimoine culturel syrien

Publié par wikistrike.com sur 18 Février 2013, 22:41pm

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

Les rebelles s'en prennent au patrimoine culturel syrien

 

 

 

pillage_en_syrie--1-.jpgOn pouvait malheureusement s'y attendre. Les sites archéologiques syriens sont le point de mire des rebelles. Le patrimoine culturel de la Syrie, héritage d'une histoire millénaire, est la partie la plus vulnérable mais aussi la plus attrayante pour les destructeurs du pays arabe. Complètement indifférents à la valeur qu'ont les sites et les pièces de collection aux yeux des Syriens mais aussi pour les personnes un tant soit peu civilisées, les rebelles sont en train de faire des ravages pour en tirer quelque profit. L'Irak a été pillé en son temps sous l'œil complice des troupes d'occupation. C'est désormais au tour de la Syrie. « Certains jours nous sommes des combattants et d'autres, nous sommes archéologues », déclare ironiquement dans un entretien au Washington Post un jeune rebelle de 27 ans originaire de la ville d'Idlib. Comme lui, d'autres rebelles interrogés par le quotidien d'Outre-Atlantique ont admis la contrebande d'antiquités, officiellement pour financer leur lutte contre le gouvernement de Bachar el-Assad. 

Toujours selon le Washington Post, des dizaines d'œuvres ont disparu en quelques mois à peines. Pis, certaines sont irrémédiablement endommagées. Parmi les objets volés, une statue en or datant de l'époque araméenne (VIIIème siècle avant l'EC) provenant du musée d'Hama et désormais inscrite sur les tablettes d'Interpol. Plus grave encore, des mosaïques byzantines de la Cité romaine d'Apamée, près d'Alep, ont été retirées au bulldozer. 

Ceci n'est pourtant que la partie émergée de l'iceberg, et quand on sait tout ce que la Syrie recèle en matière de patrimoine (Palmyre, les châteaux des croisés, les sites pré-phéniciens, les villes de Damas et Alep, etc.), on peut facilement imaginer que les contrebandiers y trouveront leur compte. 

Il existe, selon le Washington Post, de véritables équipes de fouilles composées de jeunes dont la mission est de trouver dans les sites archéologiques de l'or, des statuettes, des mosaïques, et tout ce qui peut avoir une valeur marchande, fut-ce au prix d'irréparables déprédations. La destination principale des œuvres volées est la Jordanie, où la contrebande est favorisée par le flux quotidien de quelque 2.000 réfugiés. « Tous les jours, nous sommes contactés pour acheter de l'or syrien, des mosaïques et des statuettes syriennes », a confirmé un antiquaire d'Amman. « Damas est vendue ici à Amman, pièce par pièce ». 

La contrebande syrienne rappelle ce qui est survenu durant l'invasion de l'Irak par les États-Unis, car la Jordanie était également considérée comme un point de passage obligé pour les trésors volés. « Il est encore trop tôt pour comparer la situation en Syrie avec ce qui s'est passé en Irak », a dit Nayef Al Fayez, ministre du Tourisme et des Antiquités de Jordanie, « mais quand il y a des problèmes de sécurité, les sites archéologiques en sont les premières victimes. Et nous nous attendons à ce que ces évènements se multiplient ». 

L'UNESCO n'a pas été en mesure pour le moment de quantifier l'ampleur des pillages et des détériorations du fait de la difficulté d'accéder aux sites historiques dans un pays en proie à des attaques terroristes. Le Krak des Chevaliers, l'un des plus beaux châteaux inscrit au patrimoine de l'humanité, a été exposé à des tirs et à des bombardements. Les anciens souks d'Alep sont partis en fumée et la ville de Bosra, jadis capitale de la province romaine d'Arabie, a subi également d'importants dommages. 

« Les gens peuvent nous condamner et nous traiter de voleurs », commente Abou Majed, un déserteur âgé de 30 ans qui dirige les chemins de la contrebande dans le sud du pays, « mais parfois, on doit sacrifier le passé pour garantir le futur ». Du fanatisme à la barbarie, il n'y a qu'un pas.

 

Source

Commenter cet article

OTOOSAN 19/02/2013 12:52


Vers 1350, le sultan Hassan a fait détruire le parement de calcaire fin des pyramides de Guizeh, lequel était recouvert d'inscriptions et de gravures de dieux. Il a fait broyer les morceaux pour
en faire un crépis disposé sur les mosquées du Caire. Les destructions de monuments font partie d'un mouvement d'affirmation religieux . Les chrétiens ont fait de même en leur temps sur les
monuments gaulois, néolithiques etc...


Il y a 30 ans, un curé à fait détruire à la dynamite un menhir "phallique" en Bretagne. Peu d'émotion à l'époque devant une telle stupidité !!! 


Religion, que de crimes on commet en ton nom.

Rayhan 19/02/2013 12:31


Commentaire n°1 @zara, c'est toi qui a dis que la viande chevaline était plus chère que la viande de vache . C'est toi l'ancienne secrétaire de chez Findus, qui se retrouve sur instruction de son
patron, de faire la manche sur wikistrike et de vanter la viande des ânes? Je ne suis pas un Troll, mais in CROLL. Et quand tu écris, léve la tête, car il se peut qu'une météorite t'explose la
tête. 

zara 19/02/2013 12:16


ATTENTION NOUVEAU TROLL : @Rayhan


Mince qu'il écrits bien et sans fautes et à un rapidité sans faille !!!


trés beau texte 3p, these/antithese, conclusion sur un autre sujet avec la pleurniche ananas..


hoho on te parle des rebelles syriens financés par l'europe et les usa; qui pillent des sites protegés par des mloies inernational; qui ne respecte pas les droits des prisonniers....


ne sort pas du sujet. ici le sujet est la Syrie et les rebelles extremistes.


Troll européens nous vous voyons

Holpagar 19/02/2013 09:38


Tiens donc, comme c'est bizarre, dans les grands médias on nous parle des vilains rebelles islamistes maliens qui détruisent le patrimoine mais pas des gentils rebelles islamistes syriens
auxquels ont donne des armes et qui eux aussi détruisent pourtant le patrimoine ! Ah la la, c'est vrai qu'aujourd'hui pour être journaliste on est soit une pute soit un chômeur...

Laurent Franssen 19/02/2013 08:57


Je pense que les allemands, les francais, et beaucoup d'autres ont fait pareil .

C'est à gerber, comme plein de choses. 

Rayhan 19/02/2013 01:19


Scandaleux, Horrible,  on s'attaque à l'histoire de l'humanité, cette humanité sans âme, sans foi ni loi. Cette humanité qui réagit , qui crie au scandale, car des statues leur échappe, et
qu'ils ne peuvent rien gagner comme fric? C'est la même humanité qui a vu assassinés des enfants, des femmes, des vieux, sans verser aucune larmes, cette humanité qui veut exterminer des gens car
ils disent qu'il n'ya qu'un seul Dieu, et que Mohammed (SAW) est son prophéte.Cette humanité qui refuse la démocratie à ces mêmes musulmans , cette humanité qui considère la légitime défense
comme du terrorisme, cette humanité qui croient que les musulmans sont des cons, des analphabétes, et que la seule démocratie qui leur conviennent est celle qui défend leur intérêts vitaux, cette
humanité qui par dessus tout, peu importe le prix à payer en vies humaines (ils s'en foutent ) défend l'entité sioniste, cette humanité prête à donner des armes à l'armée syrienne libre à
condition qu'elle extermine les musulmans djihadiste? Quel cauchemar, cette Syrie, pour l'occident? Effectivement il y a lieu de s'inquiéter, car ce qui va sortir de la Syrie, va non pas
seulement faire trembler l'entité sioniste, mais le monde entier. Imaginez un instant, que le monde entier, fait la guerre en Syrie, les Russes, les chinois, Israel, UK, USA, France, l'iran,
l'irak,la Jordanie, la Turquie, L'Europe, et malgré cela la Syrie est toujours debout? Il y a de quoi s'inquiéter? On veut garder Bachar, contre vents et marées, mais Bachar au bout du compte
sera bientôt exécuté comme un animal, car qui séme le vent récolte la tempête. L'iran sera le grand perdant dans cette sale guerre, et aussi son bras armée le Hezbollah, au Liban , et en Irak.
L'iran a voulu tout gagner, mais au bout du compte il perdra tout, même son âme.  


 

Archives

Articles récents