Jeudi 13 septembre 2012 4 13 /09 /Sep /2012 20:02

 

Les résultats sur les conséquences de la marée noire en Lousiane ? Top secret !

media_xll_5157799.jpg

 

779.000m³ de pétrole déversés dans les eaux du Golfe du Mexique, des milliers d'oiseaux, de dauphins, de tortues, de poissons morts, des entreprises ruinées, des plages souillées, etc. Nous avons tous pu voir l'impact direct de la terrible marée noire qui a fait suite à l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon. Mais quelles sont les conséquences de cette catastrophe environnementale aujourd'hui, deux ans après le colmatage du puits?

© epa.© reuters.© epa.

Lors d'une interview avec 20Minutes, Christophe Rousseau, adjoint du directeur du Centre de documentation, de recherche et d'expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux (Cedre), regrette un manque de transparence. En effet, malgré les nombreuses études réalisées, aucune n'a publié de résultats...

Certes, les Etats-Unis ont tenté de réagir au mieux face à cette pollution immense, notamment afin de protéger le delta du Mississippi,  zone écologiquement très sensible, mais ils n'ont pu empêcher le pétrole de s'étaler sur des kilomètres et des kilomètres de plage. Des dispersants ont été utilisés dans des quantités énormes avec une incertitude concernant, d'abord, leurs effets positifs pour lutter contre la marée noire, et deuxièmement, sur l'impact de ces dispersants sur la nature.

Pour le moment en tout cas, rien ne filtre. Malgré des quantités astronomiques d'échantillons prélevés (eau, cadavres d'animaux, crustacés, sédiments...), quasi aucune information n'a été dévoilée ou alors de manière infime. Cherche-t-on à cacher les résultats? Cette absence de publication éveille en tout cas de nombreux soupçons.

Pour le moment, ce silence s'expliquerait par le fait que les parties intéressées (l'Etat américain, BP et les autres compagnies en charge de la plateforme...) n'ont pas encore conclu d'accord sur le montant des indemnités.

Parmi les informations divulguées, on a appris qu'une partie du pétrole s'est transformée en microgouttelettes dans les fonds marins (à environ 1.100 et 1.200 m), les bactéries qui vivent à cette profondeur ont directement mis le coeur à l'ouvrage pour s'attaquer à celui-ci.

Selon Christophe Rousseau, il faudra attendre cinq à dix ans pour obtenir des résultats plus complets.

 

Source: 7s7

Par wikistrike.com - Publié dans : Ecologie, conso, biodiversité, énergie
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés