Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les soldats Américains qui quittent l’Irak sont redéployés autour de la Syrie

Publié par wikistrike.com sur 15 Décembre 2011, 18:46pm

Catégories : #Politique internationale

Les soldats Américains qui quittent l’Irak sont redéployés autour de la Syrie


Hier, le Président Obama a fait un discours dans un Fort Américain, Fort Bragg, devant des marines pour annoncer solennellement que "la guerre en Irak est finie". Il l’a fait sur un ton grave, normal pour la circonstance avec une pointe d’émotion concluant son discours en disant aux soldats "qu’il ne pourrait jamais les remercier assez". Pour l’occasion, le Président Obama était accompagné de son épouse, Michelle qui a porté la cause des femmes des GI’s depuis qu’elle occupe la Maison Blanche. Elle leur a accordé toute son attention et tout particulièrement à Noël, la période où l’absence du père se fait trop sentir.

En d’autres circonstances, la chose aurait ému presque jusqu’aux larmes. Une cérémonie d’adieu et de départ est toujours émouvante. Mais, le Président Obama nous a prouvé combien il ne réchignait pas à faire usage de la« guerre comme moyen d’obtenir la paix », c’était ce qu’il avait déclaré à Oslo lors de la remise de son Nobel, un certain 10 Décembre 2009.

Vous pouvez relire un extrait de son discours ici.

De la liquidation de Ben Laden sans sommation, ni arrestation et jeté aux poissons à la mer à l’élimination du colonel Kadhafi sans sommation, le Président Obama a fait clairement savoir qu’il était pour la manière expéditive et les expéditions punitives. Pire, il nous a fait comprendre que tous les moyens étaient bons pour atteindre cet objectif punitif : la violation du territoire Pakistanais et le détournement des résolutions établissant une no-fly zone et l’interdiction de prendre parti en opérant un coup d’Etat avec élimination d’un Chef d’Etat et de plusieurs membres de sa famille. Le tout en violation de l’interdiction d’entrer sur le territoire Lybien. Il est vrai qu’il n’était ni à l’origine de la mission ni l’auteur. D’autres se sont chargés de sonner la charge et l’Amérique de donner l’estocade.

Le dernier bilan sur la Lybie fait état de 30 000 morts. C’est dire si l’expédition a été punitive. On a puni un peuple qui a tardé à lâcher son Dirigeant.

Alors, les soldats Américains rentrent à la Maison. Vous y avez cru ? Moi aussi. Sauf qu’une ex-traductrice en service auprès du FBI vient de révéler qu’une partie des soldats Américains ont rejoint les forces de l’OTAN qui ont été flashées aux frontières Syriennes, du côté de la frontière avec la Jordanie et du côté Turc.

La question est : est-on à la veille d’une invasion Syrienne par les forces coalisées de l’OTAN et des Etats-Unis ? Sans passer par les Nations-Unies ? C’est ce qu’affirme cette ex du FBI (Bureau Fédéral d’Investigation) qui indique que les forces militaires de l’OTAN et des US ont attéri aux frontières de la Syrie et qu’elles entrainent les militants (de l’oppositon) pour renverser le régime du Président Béchir al-Assad.

Celle qui a dénoncé l’affaire, Sibel Edmonds, est une ancienne traductrice au service du FBI. Elle a écrit ce week end que les soldats Américains ont intégré les troupes de l’OTAN qui ont mystérieusement et soudainement attéri à la frontière Jordano-Syrienne, ces derniers jours. Selon l’intéressée, plusieurs sources internationales ont confirmé l’information, à l’exception des médias américains qui ont reçu pour instruction de ne pas divulguer l’information.

Les mêmes troupes de l’OTAN et de l’Amérique entrainent les soldats Turcs pour une attaque possible depuis le Nord de la Syrie.

Les sources de l’information

Edmonds écrit sur son blog qu’un journaliste Irakien basé à Londres a confirmé que les soldats stationnés sur la base Ain al-Assad Air de l’Irak la semaine dernière ont effectivement quitté le pays, en accord avec le plan de retrait du Président Obama, mais au lieu de rentrer en Amérique, ils ont été transférés en Jordanie dans la soirée de Jeudi dernier.

Edmonds cite une autre source qui l’a informée que des troupes que l’on suspecte d’appartenir à l’alliance entre l’OTAN et l’Amérique ont été flashées entre la base aérienne du Roi Hussein à al-Mafraq et le village Jordanien d’Albaej et dans ses environs.

Un employé de la base Londonienne de la Jordanie confirme que des avions Américains ont transporté des troupes surplace. Pourtant, l’Amérique semblait avoir pris ses distances avec le conflit. Ce n’était qu’une ruse, car l’Iran a, entretemps intercepté et ramené au sol un drone espion sur son territoire.

30 000 morts en Lybie

Navi Pillay, Haut Commissaire aux Nations Unies pour les Droits de l’Homme a révélé cette semaine que le soulèvement en Syrie a fait 5 000 morts. En ce qui concerne la Lybie la répression des Alliés de l’OTAN contre le régime du Président Mouammar Kadhafi aura fait près de 30 000 morts, 9 mois après que la no-fly zone ait été adoptée dans les conditions qu’on sait.

Dans son rapport, Edmonds affirme que les troupes de l’OTAN sont entrain d’entraîner des soldats juste à la frontière Syrienne depuis Mai. Les médias américains le savaient et n’ont rien dit jusqu’à ces derniers jours, au moment où l’information commence à fuiter. Le journal Turc, Milliyet rapporte également que le colonel déserteur Syrien, Riad al-Assad est en train de préparer ses troupes pour renverser le régime Syrien.

Le Président Béchir al-Assad conteste les chiffres des victimes de la rebellion dans son pays et dit que les Opposants sont en fait des rebelles armés par l’Etranger pour déstabiliser le régime Syrien.

Kadhafi ne disait rien d’autre que cela.

Le Secrétaire d’Etat à la Défense Léon Panetta est à Bagdad aujourd’hui pour féliciter personnellement les troupes. 5 500 soldats sont encore sur les lieux. A la fin de l’année, tous les soldats Américains seront partis de l’Irak.

Photo Maison Blanche. Barack Obama au Camp Victoire de Bagdad le 7 Avril 2009.

 

Source 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents