Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les traders français de retour de Londres peuvent toucher 6 366 euros d'Assedic pour un jour de travail !

Publié par wikistrike.com sur 5 Décembre 2011, 14:47pm

Catégories : #Economie

 

6000 euros d'Assedic pour un jour de travail !

 

736881961.jpgUne « combine » permet aux traders français de Londres récemment licenciés de revenir en France et de toucher, en ayant travaillé une seule journée dans l’Hexagone, des indemnités allant jusqu’à 6 366 euros.

Il y a quelques jours encore le principe n'était connu que des initiés et des expatriés : lorsque l'on travaille en Europe et que l'on est licencié, il « suffit » de retravailler une journée en France pour toucher des indemnités chômage calculées sur la base du salaire perçu à l'étranger. Rien d'illégal ni de scandaleux là-dedans, il s'agit de l'application de conventions signées entre les états européens. Concrètement, si un Français est salarié dans un pays de l'Union européenne et qu'il perd son travail, il peut rentrer en France et toucher ses Assedic sur la base de son ancien salaire. A condition d'avoir travaillé entre 1 jour et 4 semaines en France. Ce qui est en cause ici, c'est plus le montant des indemnités de quelques traders, que le principe de cette couverture sociale européenne.

Nicolas vit à Londres depuis 15 ans et a dirigé un centre d'accueil et d'orientation pour les Français qui s'installent en Grande-Bretagne : « Cette combine est connue par la plupart des Français. C'est quand même intéressant, on rentre en France et directement en travaillant une journée on a la possibilité de toucher des Assedic. Financièrement c'est intéressant pour se remettre en selle. Maintenant, ce n'est pas une chose qu'ils recherchent absolument. Quand ils veulent rentrer en France, c'est pour un choix de vie principalement et donc ils savent qu'ils ont la possibilité de toucher les Assedic en rentrant.»

L'Unedic a reconnu mercredi la possibilité, toutefois « exceptionnelle », que d'anciens financiers puissent, après avoir perdu leur emploi à Londres, bénéficier d'une indemnisation allant jusqu'à 6 366 euros mensuels. L'Unedic « est en train de procéder à une évaluation du nombre de personnes concernées », a indiqué le régime qui gère l'assurance chômage.

Son président, Geoffroy Roux de Bezieux, précise : « On va essayer de dimensionner les cas, savoir si ça concerne 10, 20 ou 300 personnes. Deuxièmement, il est dans mon intention d'écrire au gouvernement pour soulever ce problème qui n'était pas apparu au départ mais qui apparaît maintenant qu'il y a un écart important entre les indemnités chômage d'un côté ou de l'autre de la Manche. »

 

Ce n'est pas avec ce type d'informations que les traders se redoreront une image. Pour WikiStrike, c'est clair, il faut tout faore péter.

 


 

Source: rmc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents