Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les USA ont procédé à un essai nucléaire "à froid" souterrain dans le désert du Nevada

Publié par wikistrike.com sur 8 Décembre 2012, 11:31am

Catégories : #Politique internationale

 

 

Nouveau tir "à froid" pour les USA

 

ans un silence international assourdissant, les États-Unis ont procédé mercredi dernier à un nouvel essai souterrain de système de mise de feu d’arme nucléairedans le désert du Nevada. Cet essai nucléaire dit « sous-critique » est le 4ème depuis l’accession à la présidence de Barack Obama, le 20 janvier 2009.

 

Un « tir froid » : l’essai du système de mise de feu d’une arme atomique, souvent associé à une charge conventionnelle d’essai

Très schématiquement, on peut associer un tir nucléaire « froid » encore appelé « essai sous-critique » à l’image d’un crash-test de véhicule : tout est conforme à un événement réel (l’explosion d’une tête militaire critique) mais l’objet humain (la charge nucléaire) est remplacé par un mannequin (une charge conventionnelle et un peu de plutonium, quand même).

Le TICE, traité d’interdiction totale des essais nucléaires de 1996

Ce « sous-machin » visant à interdire totalement tout essai d’arme atomique a été négocié dans le cadre de l’ONU vers la fin du XXème siècle mais il n’est jamais entré en vigueur car un nombre insuffisant d’états signataires (et à capacité nucléaire) l’ont ratifié : la Chine, la Corée du Nord, l’Égypte, l’Inde, l’Indonésie, l’Iran, l’Israël, le Pakistan et les États-Unis d’Amérique 1ne l’ont pas fait à ce jour, et même s’ils le faisaient finalement, le traité TICE n’interdit pas spécifiquement les essais souterrains « sous-critiques ».

Ce traité d’interdiction « totale » visait à étouffer la volonté des pays possédant la bombe de moderniser ou de développer leur arsenal nucléaire et aux pays non encore équipés de tenter de le devenir. Il faut bien avouer que 15 années après cette tentative intéressante, l’idée initiale est complétement défigurée ne serait-ce que par la multiplication des essais sous-critiques permettant à la fois de valider les objectifs d’évolution technologique des armements et l’étude de nouvelles technologies ou améliorations de ces dernières. Non seulement les tirs « froids » se poursuivent mais certains pays non signataires ont même réalisé des essais critiques dans l’intervalle (Inde, Pakistan, Corée du Nord…) et ce n’est pas la récente relance effectuée très récemment qui renversera miraculeusement la situation. Le projet TICE était mort-né !

USA : Pollux, un nouveau tir d'essai nucléaire sous-critique américain

Traité TICE : seuls les états en bleu clair on terminé le parcours complet

L’amorce des bombes « H » est constituée par une mini-bombe nucléaire « A »

Attendez, il y a peut-être encore pire : nous avons vu que le traité TICE n’excluait pas spécifiquement les essais sous-critiques, c’est à dire ceux ou la charge principale (dite « militaire ») de l’arme n’était pas basée sur le principe de la fission de noyaux lourds (bombe « A ») ou la fusion de noyaux légers (bombe « H »).

Toute l’astuce réside probablement dans une approche très hypocrite de la charge militaire de l’arme : dans le cas d’une bombe qui combine fission et fusion, l’amorçage de la charge principale (Tritium / Deutérium) est réalisée par une petite charge nucléaire « classique », seul détonateur assez puissant pour initier une réaction de fusion nécessitant une énergie et une chaleur initiale considérables.

Bien sûr, on pourrait rétorquer qu’un détonateur nucléaire n’est rien d’autre qu’une arme nucléaire de faible puissance et de portée de quelques dizaines de cm (la distance entre l’amorce et la charge militaire) mais, arrivés à ce point, nous ne serions pas autrement étonnés qu’un scientifique (fou) ou un politique (fou) ne vienne s’interposer en s’écriant : « Halte-là ! Au moment précis de l’explosion de l’amorce, la réaction de criticité nucléaire est contenue dans la coque de l’arme, il s’agit donc non seulement d’une mini-explosion mais cette dernière est contenue dans un espace confiné » etc. Dans ce domaine, les chercheurs et leurs commanditaires sont au moins aussi inventifs qu’ils ne sont hypocrites !

Une énergie de fission de moins de 1 Kt pourrait suffire à étudier les processus complexes fission-fusion

Pas vu, pas pris : les stations de contrôle déployées par le CTBTO 2 ne peuvent renifler, au milieu d’un bruit de fond diffus et souvent perturbé par des événements non militaires, que des essais nucléaires conventionnels ou, à la rigueur, des essais souterrains foireux de charges critiques importantes.

Autrement dit, il suffirait à des intervenants avisés souhaitant « expérimenter » dans une relative discrétion de combiner les 3 éléments suivants :

- Zone de test située en plein milieu d’un territoire forcément hospitalier : même si des stations CTBTO y sont installées, la plus proche se situe à environ 1000 km à l’Ouest (Sacramento, Ca) alors que le vent dominant à Las Vegas est de secteur SSO

- Mini ou micro-explosion initiale (de 100 à 1000 tonnes d’équivalent TNT) déjouant les stations de contrôle sismiques du même réseau

- Essai souterrain (les sables du Nevada Test Site sont un vrai gruyère !)

Un essai, quel essai ?

Si l’on excepte une réaction provenant du maire d’Hiroshima, Kazumi Matsui, le moins que l’on puisse dire est que cette affaire fait nettement moins de vacarme médiatique que les éventuels essais de missile Nord-Coréen ou d’enrichissement de Plutonium en Iran.

Les reporters des principaux médias ne reportent… rien, c’est donc qu’il ne s’est curieusement rien passé, même si les américains se réjouissent et font grand état de leur supériorité dans ce qu’il faut bien continuer d’appeler les armes nucléaires, une expression que les accords TICE espéraient bien abolir au plus vite… En profitant d’un vent démocrate américain favorable qui a – semble-t-il – nettement tourné depuis.

Sources :

Pollux: Subcritical Underground US Nuclear Explosion Test, global research, 61212

Japan raps US. subcritical nucleat test, xinhua, 71212

Le TICE, un essai à transformer, forum du désarmement, 2006

Bombe à neutrons « N » (et ses précurseurs « A » et « H »), La recherche, 1984

Explosion nucléaire ? Non, tir sous-critique ! alternatives économiques, 23711

Des tirs nucléaires « froids » à Moronvillers, JP Petit, 1605

(40)

 

  1. Le cas particulier de la signature des USA mériterait un billet à lui seul, en attendantvoyez ici
  2. CTBTO : les stations de surveillance automatisées censées détecter les essais nucléaires sauvages

 

Source : gen4

 

Commenter cet article

Alexandre S. 08/12/2012 21:29


> Rensk


Oui il y à dans beaucoup d'états des panneau ''Evacuation Route'' qui indiquent des chemins à prendre pour quitter des zones à danger, il y en avait dans la majorité des états côtiers que l'on à
traversé.


Enfin les US sont un pays magnifique à voyager ,les gens sont simples, gentils, toujours acceuillants et curieux de notre périple, très loins des préjugés que l'on peut avoir.


PS : J'ai adoré en Utah les M16 et autres automatiques en vente au Wall Mart pour 700$ pour les plus de 21 ans sans casier judiciaires :p Il faut dire que dans cet état, il y a 3 voitures de
polices pour un comté sauvage grand comme plusieurs régions francaises.

laurent 08/12/2012 19:00


salut tout le monde, les états apparemment ont le droit de tester les systèmes de mise à feu. Ils utilisent peut être un flou autour de se que sont les systèmes de mise à feu pour tester de
nouveaux engins, ça j'en sais rien

STEPH 08/12/2012 18:22


c'est bel et bien l'exemple (encore une fois) de l'arrogance sans limites des amerlocks: Eux ils ont le droit de le faire et ils ne demande la permission à personne. Par contre l'Iran lui n'a pas
le droit....c'est la politique du "fais ce que je dis et pas ce que je fais"...

Rensk 08/12/2012 16:55


@ Aléexendre S,


 


Je profite de toi et ta vue "en directe"... tu vas aux USA alors que moi... j'ose pas y aller... tu est donc "mes yeux" (si tu le veut bien)...


 


J'ai vu des photos de pannaux routier qui disaient "réfugiés allez par-là" (en gros)... en avez-vous vraimen vu où est-ce limité a certains États ?


 


Je sais... ils pourraient vous interdire d'entrer a nouveau dans le pays car vous auriez fait de "l'espionage" pour moi... Mais je pense que vous ne risquez pas vraiment quelque chose vu que mon
Éta représente les USA dans certains pays où ils ne sont pas les "bien-venus"...

Alexandre S 08/12/2012 16:34


Étant passés cet été au plus près de cette zone, en remontant du parc Yosemite pour aller a Salt Lake, on à pu observer des centaines de kilometres ou on était seul sur la route, parfois doublés
par un 4x4 blanc militaire. On a vu des dizaines de chemtrails au même endroit, proche de la zone 51, quelques avions militaires à tres haute altitude et des étranges morceaux de tube métalliques
brillants un peu partout le long de cette route.

Rensk 08/12/2012 13:32


Il y a déjà des réaction, l'Iran bien sûr mais aussi les deux villes japonaises qui ont dû subir cela...


 


J'aimerais juste rappeler qu'au mois d'avril 2009 c'était Obama qui présidait (comme premier Président US depuis sa création en 1946) le conseil de sécurité de l'ONU a dit...


 


Comparer cela donc avec ce qu'il fait maintenant...

Archives

Articles récents