Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les vétérans du renseignement US écrivent une lettre à Obama : ce n'était pas Assad

Publié par wikistrike.com sur 9 Septembre 2013, 13:44pm

Catégories : #Politique internationale

Les vétérans du renseignement US écrivent une lettre à Obama : ce n'était pas Assad

 

 

 

wwwwwwwwwwwwwpid_ob.jpgPar Alalam, le 8 septembre 2013 

Une douzaine d'anciens officiers du renseignement civil et militaire US ont dit au président Obama qu'ils reçoivent des informations prouvant que le gouvernement syrien n'était pas responsable de l'attaque chimique près de Damas le 21 août.  


"Nous sommes au regret de vous informer que certains de nos anciens collègues nous affirment, catégoriquement, qu'à l'inverse des déclarations de votre administration, les renseignements les plus fiables démontrent que Bachar al-Assad n'était PAS responsable de l'incident chimique qui a tué et blessé des civils syriens le 21 août, et que des officiers du renseignement britanniques le savent également," ont-ils écrit à Obama. 

Les auteurs de la lettre, qui appartiennent à l'association Veteran Intelligence Professionals for Sanity (VIPS, Professionnels à la Retraite du Renseignement pour l'Intégrité, ndt), ont dit qu'ils avaient choisi de présumer qu'Obama n'avait pas été complètement informé parce que ses conseillers avaient décidé de lui laisser l'opportunité de faire une "dénégation plausible", ultérieurement. 

"Nos sources confirment qu'un incident chimique sous une forme ou une autre a bien causé des morts et des blessés le 21 août dans une banlieue de Damas. Ils insistent, par contre, que l'incident n'était pas le résultat d'une attaque de l'armée syrienne se servant d'armes chimiques de qualité militaire de son arsenal. Il s'agit du fait le plus saillant, selon les officiers de la CIA travaillant sur le problème syrien," lisait la lettre. 

Ils ont ajouté que selon leurs sources confidentielles, "Le directeur de la CIA John Brennan est en train de commettre une fraude du type pré-guerre en Irak contre les membres du Congrès, les médias, le public, et peut-être même vous (Obama)". 

"Il y a un corps croissant de preuves provenant de nombreuses sources au Moyen-Orient - pour la plupart affiliées à l'opposition syrienne et ses supporters - fournissant des arguments fortement circonstanciés comme quoi l'incident chimique du 21 août était une provocation préparée à l'avance par l'opposition syrienne et ses soutiens saoudiens et turcs. L'objectif qui en est rapporté était de provoquer le genre d'incident qui entraînerait les USA dans la guerre. 

Selon certains rapports, des cartouches contenant un agent chimique ont été amenées dans une banlieue de Damas, où elles ont ensuite été ouvertes. Certaines personnes dans le voisinage immédiat sont mortes; d'autres furent blessés. 

Nous n'avons pas connaissance de preuves fiables qu'une roquette militaire syrienne capable de transporter un agent chimique ait été tirée dans cette zone. En fait, nous n'avons connaissance d'aucune preuve physique fiable étayant l'allégation qu'il se soit agi du résultat d'une frappe par une unité militaire syrienne dotée d'une expérience en armements chimiques. 

De plus, nous avons appris que les 13 et 14 août 2013, des forces de l'opposition soutenues par l'Occident en Turquie avaient commencé des préparations en prévision d'une offensive militaire majeure et inattendue. Des réunions initiales entre des commandants militaires haut gradés de l'opposition et des officiers du renseignement qataris, turcs et états-uniens se sont tenues dans la garnison militaire turque reconvertie d'Antakya, dans le province de Hatay, qui sert maintenant de centre de commandement et de QG pour l'ASL (Armée Syrienne Libre) et ses souteneurs étrangers."

La lettre se poursuit pour dire que :

"Des commandants haut gradés de l'opposition qui sont venus d'Istanbul ont pré-briefé les commandants régionaux sur une escalade imminente dans les combats due à "un développement de nature à changer la guerre," qui, par rebond, mènerait à un bombardement de la Syrie emmené par les USA. 

Aux réunions de coordination des opérations à Antakya, auxquelles étaient présents des officiers turcs, qataris et états-uniens des renseignements ainsi que des commandants haut gradés de l'opposition syrienne, il fut dit aux Syriens que les bombardements allaient commencer dans quelques jours. Les chefs de l'opposition reçurent l'ordre de préparer rapidement leurs forces afin d'exploiter le bombardement US, marcher sur Damas, et renverser le gouvernement de Bachar al-Assad. 

Les officiers des renseignements qataris et turcs ont assuré aux commandants régionaux syriens qu'ils recevraient beaucoup d'armes pour l'offensive à venir. Ce qui fut le cas. Une opération de distribution d'armement a commencé sur une échelle sans précédent dans tous les campements de l'opposition dès les 21-23 août. Les armes furent distribuées hors d'entrepôts contrôlés par les renseignements qataris et turcs sous l'étroite supervision d'officiers du renseignement US."

L'administration Obama essaye d'obtenir un soutien international pour attaquer la Syrie, mais a échoué à convaincre même ses alliés arabes d'accompagner les militaires US. 

Selon le Secrétaire d'État John Kerry, les alliés du Moyen-Orient ont consenti à offrir un soutien financier à une frappe militaire, mais n'y prendront pas part. 

Le Pape François de l'Église Catholique Romaine a prévenu contre des actions militaires contre la Syrie et pressé les dirigeants mondiaux à tirer l'humanité hors d'une "spirale de deuil et de mort."

 

http://globalepresse.com/2013/09/08/les-veterans-du-renseignement-us-a-obama-ce-netait-pas-assad/

Commenter cet article

Dalek 10/09/2013 09:58


Quelle bonne nouvelle d'apprendre que le courrier du Président US est rendu public.


 

KK 09/09/2013 19:44

J'ai une petite idée : Israël !

Paix 09/09/2013 18:38


Je trouve que c'est important que le président Américain soit bien informé, cette lettre arrive à point nommé. Au moins maintenant monsieur Obama pourra comprendre ce qu'il fait, et stopper toute
cette mascarade en invitant à une réunion diplomatique tout les intéressés afin de rétablir la Paix. C'est son boulot. Les Russes, et les services de renseignement U.S sont maintenants convaincus
que ce n'est pas Assad qui est derrière l'attaque chimique. De plus, les Russes ont des preuves pour confirmer ce qu'ils avancent, alors que les diplomates fous de type John Kerry, n'en ont
aucune qui soit valable !!!  Le Pape, lui -même stipule clairement qu'il faut rétablir la Paix des nations. La Paix des peuples, c'st un bien qui appartient à tous les Humains. Il faut
mettre la même ardeur que vous avez pour tuer, à aider, et à sauver les Hommes !! 

Melissa m 09/09/2013 17:16


Il y a ca aussi un belge detenu la bas dit que ce n'est pas Assad


http://www.rtl.be/info/belgique/faitsdivers/1031019/le-belge-libere-en-syrie-ce-n-est-pas-le-gouvernement-al-assad-qui-a-utilise-le-gaz-?utm_source=info&utm_medium=HP_Headline&utm_campaign=HP_Headline_0 

Jojo 09/09/2013 17:06


Les vétérans ? Je me marre...

Archives

Articles récents