Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les volcans, sources d'oxygène de l’atmosphère primitive ?

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 14 Octobre 2011, 21:30pm

Catégories : #Terre et climat

Les volcans, sources d'oxygène de l’atmosphère primitive ?

 

les-volcans-poumons-de-l-atmosphere-primitive_34914_w460.jpgSelon une récente étude publiée dans la revue Nature, l'oxygénation de l'atmosphère primitive de la Terre aurait été davantage liée au souffle des volcans plutôt qu’au développement de cyanobactéries productrices d'oxygène.

Il y a 4,5 milliards d’années, la Terre était dotée d’une atmosphère dépourvue d’oxygène. Elle était alors essentiellement faite de gaz carbonique et de méthane et si elle contient maintenant 21% d'oxygène, sa concentration était mille fois plus faible lors de son apparition. Mais selon une étude publiée hier dans la revue scientifique Nature et contrairement aux hypothèses qui prévalaient jusqu’ici, le développement des cyanobactéries ne serait pas le facteur premier de l’oxygénation de l’atmosphère primitive.

En effet, d'après Fabrice Gaillard et ses collègues de l'Institut des sciences de la Terre d'Orléans et de l'ISTerre de Grenoble, "la géologie prime sur la biologie" et ce serait plutôt les volcans qui seraient responsables de ce phénomène. Il y a 2,7 milliards d’années, sont apparus les continents et les volcans terrestres et non plus seulement souterrains et sous-marins. Ainsi, leur fumée, émise dans l'atmosphère, a relâché des gaz riches en dioxyde de souffre (SO2).

La pression à laquelle étaient libérés les gaz dans l'atmosphère étant plus faible que lorsqu'ils étaient émis dans les océans, la composition chimique des gaz a évolué. Un nouveau cycle biochimique du soufre s'est mis en place et a déclenché le processus d'oxygénation de l'atmosphère, explique TV5monde. Le SO2 propulsé dans l'atmosphère a entraîné la production d'ions sulfate solubles dans l'eau de mer. Par réaction chimique, les fonds marins ont rendu possible la libération dans l'atmosphère de l'oxygène émis par les cyanobactéries.

Un processus applicable sur d'autres planètes ?

Ces dernières auraient donc bel et bien joué un rôle. Mais leur oxygène, produit par photosynthèse, était initialement consommé par la matière organique et le fer ferreux dissout dans les océans. Grâce au souffre issu des volcans, ce fer serait resté piégé au fond des océans et aurait permis la libération de l’oxygène. Une oxygénation atmosphérique, initiée par "un changement de la pression de dégazage des volcans", qui peut "s'appliquer à d'autres planètes", indique M. Gaillard.

Il prend pour exemple l'absence totale d'oxygène dans l'atmosphère de Vénus où la pression atmosphérique est très forte, alors qu'il y a des traces d'oxygène dans l'atmosphère ténue de Mars. "Si on a raison dans notre article, on a potentiellement une explication" de l'oxygénation ou non de l'atmosphère de ces planètes "simplement en considérant la pression à laquelle les gaz volcaniques sont relâchés", conclut le chercheur.

 

Source : Maxisciences

Archives

Articles récents