Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Les voyages à des vitesses supérieures à celle de la lumière ne sont pas écarter, selon la NASA

Publié par wikistrike.com sur 19 Septembre 2012, 13:32pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

 

 

Les voyages à des vitesses supérieures à celle de la lumière, rendus un peu moins impossibles par des scientifiques de la NASA


warp-drive-vaisseau

En mars de cette année, le Guru évoquait les grosses difficultées pour réaliser un voyage réserver, pour l’instant, à Star Trek : un déplacement par distorsion de l’espace-temps, au-delà de la vitesse de la lumière, soit supraluminique ou encore appelé en anglais, Warp drive. Cette hyper vitesse serait bien utile pour découvrir de nouveaux mondes cosmiques, à condition de trouver la quantité astronomique d’énergie nécessaire, que le vaisseau ne détruise pas tout sur son passage et que vous puissiez vous arrêter sans être vaporisé dans l’espace (ce qui serait plutôt mal vu d’une intelligence extra-terrestre que vous tenteriez de rejoindre) et qui pour l’instant, effets de la Relativité générale oblige, serait inévitable.

Des scientifiques de la NASA ont proposé, lors d’un récent symposium, une solution pour le problème de l’énergie à fournir.

Pour rappel, un moteur à distorsion pourrait manipuler l’espace-temps pour déplacer un vaisseau, profitant d’une faille dans les lois de la physique qui stipulent qu’aucun objet ne peut se déplacer plus rapidement que la lumière. Un concept, de ce type de déplacementsupraluminique, a été proposé en 1994 par le physicien mexicain Miguel Alcubierre, mais les calculs, qui en ont suivi, montrent qu’un tel dispositif nécessiterait des quantités prohibitives d’énergie.

Maintenant, les physiciens pensent que des ajustements peuvent être apportés au projet de voyage par distorsion de l’espace-temps, qui lui permettrait de fonctionner avec beaucoup moins d’énergie, ce qui pourrait rapprocher un peu plus la science-fiction de la science.

“Il y a de l’espoir”, selon Harold White du Centre spatial Johnson, dans une déclaration ce vendredi (14 septembre) au 100 Year Starship Symposium, une réunion où l’ont discute des défis du vol spatial interstellaire.

Un moteur Alcubierre à distorsion impliquerait un vaisseau spatial en forme de terrain de football attaché à un grand anneau l’encerclant. Cet anneau, potentiellement constitué de matière exotique, provoquerait la déformation de l’espace-temps autour du vaisseau, créant une région contractée de l’espace en face de lui et d’élargir l’espace derrière.

Pendant ce temps, le vaisseau lui-même rester à l’intérieur d’une bulle plate d’espace-temps qui n’est pas du tout déformée.

Selon Richard Obousy, président d’Icarus Interstellar, un groupe de scientifiques et d’ingénieurs à but non lucratif, dédié à la poursuite du vol spatial interstellaire :

Tout dans l’espace est limité par la vitesse de la lumière. Mais la chose vraiment sympa, c’est l’espace-temps, le tissu de l’espace, qui n’est pas limitée par la vitesse de la lumière.

Avec ce concept, le vaisseau spatial serait en mesure d’atteindre une vitesse effective d’environ 10 fois la vitesse de la lumière, le tout sans briser la limite de vitesse cosmique. Le seul problème est que des études antérieures ont déterminé qu’il faudrait une quantité minimale d’énergie à peu près égale à la masse/énergie de la planète Jupiter.

Mais récemment, White a calculé ce qui se passerait si la forme de l’anneau, encerclant le vaisseau spatial, était ajustée en “Donnut” (beignet) plus arrondie, par opposition à un anneau plat. Il a trouvé, dans ce cas, que le moteur à distorsion pourrait être alimenté par une masse d’environ la taille d’un vaisseau spatial de la NASA, comme la sonde Voyager 1lancée en 1977. En image d’entête, le concept du vaisseau en forme de “beignet” proposé récemment par Harold White.

En outre, selon les calculs de White, si l’intensité des distorsions spatiales peuvent être oscillées dans le temps, l’énergie nécessaire trouvée est encore plus réduite.

Toujours selon White :

Les résultats, que je présente aujourd’hui, changent de l’impraticable au plausible, mais nécessitant une enquête plus approfondie. La réduction de l’énergie supplémentaire réalisée par l’oscillation de l’intensité de la bulle est une conjecture intéressante que nous allons avoir le plaisir d’observer en laboratoire.

White et ses collègues ont commencé à expérimenter une mini-version d’un “Warp drive” dans leur laboratoire.

Ils mettent en place ce qu’ils appellent un “interféromètre de distorsion de champs White-Juday” au Centre spatial Johnson, essentiellement en créant un interféromètre laser qui provoque des micros versions d’une distorsion de l’espace-temps.

Nous essayons de voir si nous pouvons générer une minuscule instance de cela dans une expérience de bureau, pour tenter de perturber l’espace-temps sur une partie de 10 millions.

Il a appelé le projet “l’humble expérience” par rapport à ce qui serait vraiment nécessaire pour un déplacement supraluminique, mais selon lui, il représente un premier pas prometteur.

Et d’autres scientifiques ont souligné que de mêmes idées “exotiques”, telle que la vitesse par distorsion de l’espace-temps, devraient être prise en compte si l’humanité prends au sérieux le sujet des voyages interstellaires.

Le site consacré au 100 Year Starship Symposium.

 

Source: Gurumed

Commenter cet article

Z@c 19/09/2012 21:46


"ECARTES", car c'est "les voyages" (mot masculin) qui ne sont pas écartés

Li-Berty 19/09/2012 20:48


Ho !!!


 


Le titre ...(je vous le refais car vous êtes vraiment trop nul en orthographe !!! )


LES VOYAGES A DES VITESSES SUPERIEURES A CELLE DE LA LUMIERE NE SONT PAS ...ECARTEES  (!) ...SELON LA N.A.S.A ...


 


Franchement,  ça la fout mal de la part de "soi-disant" journaliste ... ...


 


Allez ...Prenez un Dico et des règles de grammaire basiques avant d'accoucher de  titres accrocheurs pour les abêtisés de TF1 et consors ... Vous n'en serez que plus crédibles !!!


 


Li-Berty


 

Laurent Franssen 19/09/2012 20:27


ouais , c'est ca ...

et le 21 décembre le système solaire se fait ejecter de la galaxie,
c'est la qu'on allume le LHC/moteur-stellaire et qu'on foire tout.

Juste parce qu'on prefere miser sur une science pas au point plutot qu'en notre dieu créateur.

Super les gars !

Archives

Articles récents