Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Libye : 19 000 prisonniers politiques entament une grève de la faim

Publié par wikistrike.com sur 1 Octobre 2012, 06:36am

Catégories : #Politique internationale

 

Libye : 19 000 prisonniers politiques entament une grève de la faim


 

Sarkozy-Bernard-Henri-Levy-Abdeljalil.jpegDes milliers de prisonniers politiques qui croupissent depuis un an dans les prisons des villes de Misrata, Tripoli, et Bengazi ont annoncé une grève de la faim à partir de minuit 1 octobre 2012 pour protester contre leur situation et leurs mauvais traitements, car toujours sans jugement, sans aucun droit, victimes des plus horribles pratiques et soumis à des tortures indescriptibles. 

Dans un communiqué publié et distribué aux organes de presse locaux et internationaux, l'Association libyenne des prisonniers et des disparus affirme, que les appels répétés pour attirer l'attention des organismes civiles et des organisations des droits de l'homme sur le traitement inhumain dont sont victimes les prisonniers politiques libyens, sont restés lettres mortes, alors que tous les jours des hommes et des femmes innocents meurent sous les tortures du nouveau régime libyen imposé par Sarkozy et dont les pratiques sont pires que celles de la prison US d'Abou Ghraib en Iraq. 

En outre l'Association appelle les citoyens dans toutes les villes libyennes à manifester et agir par tous les moyens et sans délai, pour les sauver de la mort ; en effet les décisions de l’État libyen qui n'existe plus, n'ont aucune valeur et ne sont point respectées par les bandes armées qui détiennent ces prisonniers innocents. 

Les prisonniers politiques, selon le communiqué, considèrent l'ONU et le Conseil de sécurité comme étant responsables des pratiques et tortures dont ils sont victimes. En effet c'est l'ingérence de l'OTAN qui a conduit à cette situation déplorable provoquant ce déferlement sans précédent du chaos dans ce pays qui est toujours soumis au chapitre VII de la charte de l'ONU. 


L'Association indique par ailleurs, que les milliers de prisonniers politiques détenus en Libye gardent leur droit de poursuivre en justice les criminels tôt ou tard et demandent au Tribunal Pénal International d'ouvrir une enquête indépendante et non partisane concernant les évènements dont a été victime le pays depuis le 15 février 2011 pour que toute la lumière soit faite sur le complot enduré par le peuple libyen. 

 

Source: Rorschach

 

Commenter cet article

la y a de l'abus.?. 02/10/2012 23:07


dans la tête d'un fou qui serait au pouvoir :

tant mieux, médias sous controle et bientot 19 000 "sous-hommes" en moins à entretenir. 

Archives

Articles récents