Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Libye : Mort du meurtrier revendiqué de Mouammar Kadhafi

Publié par wikistrike.com sur 30 Septembre 2012, 22:08pm

Catégories : #Politique internationale

Libye : Mort du meurtrier revendiqué de Mouammar Kadhafi

MISRATA ( Libye ) : Il y a comme une malédiction qui s'abat sur tous ceux qui ont œuvré de près ou de loin à la mort d'un grand homme, en l'occurrence, Mouammar Kadhafi, n'en déplaise aux esprits chagrins. Son œuvre parle pour lui en Libye. Le seul argument qu'ils ont à faire valoir, c'est la moutonnerie intellectuelle qui consiste à bêler tous ensemble en récitant l'ode au psittacisme décomplexé : "Vous soutenez un dictateur !" C'est assez faible tout ça. Les chefs d’État qui ont participé activement à la destruction de la Libye ont été pour la plupart, battus lors d'élections : Sarkozy en France, Wade au Sénégal. Pourvu que la liste s'allonge. Certains surfent aujourd'hui sur un commerce morbide et pornographique en laissant croire que Mouammar Kadhafi était un pervers sexuel. Quel courage d'enfoncer des portes ouvertes ! Quelle force de s'attaquer à une personne qui ne pourra jamais répondre ni démentir ! Leur tour arrive...

Nous avons appris, tard dans la nuit, que le meurtrier revendiqué de Mouammar Kadhafi, le jeune Omran Ben Chaaban aka Sadiq Oraibi Osman, 22 ans, est décédé, dimanche, dans un hôpital parisien. Info ou intox ? Nous n'en savons rien. Il se vantait d'avoir assassiné le frère Guide Mouammar Kadhafi. Il ne se cachait pas. Or, ils nous avaient promis une enquête qui n'est jamais venue, après l'assassinat macabre d'un chef d’État en fonction. Normal, me direz-vous, c'est en Afrique et non ailleurs. Alors qu'ils connaissaient très bien le meurtrier, qui, selon nos informations, était vénéré par les renégats au pouvoir en Libye pour ses exploits morbides, ils ont laissé faire. Dans les vidéos en dessous, le foutage de gueule sur la supposée enquête prend toute sa splendeur, puisque le meurtrier s'exprime dans les médias comme Al Arabiya. Et pendant ce temps-là, à la Haye, un ancien chef d’État, Laurent Koudou Gbagbo, croupit dans les geôles de la CPI, sur de simples soupçons. Quand on pense à tous ces clowns, profitant de la lobotomie du peuple occidental, qui donnent des leçons aux autres, on a envie de gerber. Oui, cherchez l'erreur !

Le jeune Omran Ben Chaaban, qui se savait intouchable, jouissant d'une quasi impunité, ne pouvait en rester-là. L'homme qui se pavanait avec le pistolet en or de Kadhafi, arborant quelquefois sa bague, l'a rejoint (enfin), au pays des morts. C'est ainsi qu'il s'est aventuré en juillet dernier, dans le bastion des loyalistes de Mouammar Kadhafi, à Bani Walid. Il s'était jeté dans la gueule du loup sans le savoir. C'est alors qu'il a été capturé. Lorsqu'il a voulu s'échapper -il craignait aussi la mort ce lâche-, deux balles l'ont neutralisé, une tirée dans le cou et l'autre à l'estomac. Libéré 50 jours plus tard, après une médiation de Mohamed Youssef el-Megaryef en personne, président du Congrès général national (CGN). Hélas, le héraut puis héros des gueux, était dans un état calamiteux. Il fut donc transféré semble-t-il, dans un hôpital français, où, il a trouvé la mort. Son corps aurait déjà été rapatrié...

La manière dont les nouvelles autorités libyennes traitent de ce sujet est simplement ahurissant. Alors qu'elles n'avaient jamais pensé diligenter une enquête sur le meurtre du frère Guide Mouammar Kadhafi malgré les promesses, ce clown aura des obsèques princières. Où le bât blesse, aussi, c'est lorsqu'on apprend que tous les moyens seront mis en œuvre pour retrouver ses... meurtriers. La Libye de Botul et Sarkozy, c'est vraiment l'hôpital qui se fout de la charité !

Allain Jules

Agoravox

Archives

Articles récents