Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Libye, Yemen, Egypte, Iran, Tunisie: Le monde musulman s'enflamme suite au film anti-islam

Publié par wikistrike.com sur 13 Septembre 2012, 14:09pm

Catégories : #Religion - pensées

Un mort et cinq blessés au Yémen après l'assaut contre l'ambassade 

 

article_photo_1347510831910-2-HD.jpg

 

 

14H30. Un Yéménite a été tué et cinq blessés par des tirs de la police qui repoussait, pour la deuxième fois jeudi, des manifestants tentant de prendre d’assaut l’ambassade américaine à Sanaa. Les protestataires étaient cependant moins nombreux que jeudi matin, lorsque des milliers de jeunes avaient pris d’assaut l’ambassade.

 

telechargement.jpg

Selon des témoins, la police a tiré en leur direction lors de la nouvelle tentative et les a empêchés de pénétrer à nouveau dans l’enceinte de l’ambassade. Dans un communiqué publié par l’agence officielle Saba, le président Abd Rabbo Mansour Hadi s’est déclaré «extrêmement navré» par cette attaque et a présenté ses «excuses au président américain Barack Obama ainsi qu’au peuple américain».

14 HEURES. Plusieurs centaines de Palestiniens ont manifesté jeudi pour la deuxième journée consécutive à Gaza contre les Etats-Unis. Le ministre des Waqfs (Biens religieux musulmans) du gouvernement du Hamas, Ismaïl Radwane, a appelé les manifestants réunis devant le siège du Conseil législatif à «boycotter les produits américains» et à des protestations après la prière du vendredi. Les participants au rassemblement, à l’appel du ministère, brandissaient des banderoles sur lesquelles était écrit «Nous nous sacrifierons tous pour toi, ô prophète de Dieu» ainsi que «Où êtes vous, musulmans, pendant qu’on insulte votre prophète ?». La veille, plusieurs dizaines de personnes avaient défilé à Gaza contre les Etats-Unis, brûlant des drapeaux américains et des photos du pasteur américain controversé Terry Jones, célèbre pour avoir brûlé en public un exemplaire du Coran, qui a défendu le film incriminé.

MIDI. Soucieux de préserver l'image d'un islam pacifiste face à cette flambée de violence, le Conseil français du culte musulman (CFCM) appelle les musulmans à défendre leur religion «dans la légalité». Hier, à Benghazi, des habitants ont d'ailleurs tenu à faire part de leur indignation face aux attaques islamistes :

Demonstrator hold a placard during a rally to condemn the killers of the U.S. Ambassador to Libya and the attack on the U.S. consulate, in Benghazi September 12, 2012. On the back of the burning of the U.S. consulate in Benghazi and the killing of staff connect to it, demonstrators on Wednesday gathered in Libya to condemn the killers and voice support for the U.S. Ambassador Christopher Stevens and three embassy staff were killed Wednesday in the attack on the Benghazi consulate and a safe house refuge, st«Les voyous et les assassins ne représentent ni Benghazi ni l'islam», ) Benghazi hier. (Photo Esam Al-Fetori. Reuters)

11H30. La situation paraît se calmer au Yémen. La police a pu disperser des manifestants ayant pris d’assaut l’ambassade.

11 HEURES. En Iran, 500 personnes manifestent contre le film hostile à l’islam près de l’ambassade de Suisse à Téhéran, qui représente les intérêts américains en Iran, selon un photographe de l’AFP. La manifestation, organisée par une association étudiante islamique radicale, a eu lieu à proximité de l’ambassade. Plus de 200 policiers anti-émeute et pompiers ont empêché les manifestants de s’approcher de la chancellerie dont le personnel a été évacué par précaution.

10H50. De premières images vidéos parviennent de Sanaa, où l'ambassade est prise d’assaut :

Cette photo circule aussi sur Twitter :

10H45. L'affaire se propage au Yémen. A Sanaa, l’ambassade des Etats-Unis est prise d'assaut par plusieurs milliers de manifestants protestant contre le fameux film sur l’islam. Les manifestants sont entrés dans l’enceinte de l’ambassade et ont mis le feu à des véhicules diplomatiques qui y étaient stationnés. La police a tiré en l’air et a fait usage de canons à eau pour tenter de disperser les manifestants.

L'agence «Felix News», basée au Yémen et qui se présente comme une plate-forme de journalisme indépendant, a publié cette première photo présentée comme prise devant l'ambassade :

(Photo FNA)

10H30. Les autorités libyennes annoncent avoir formé une «commission indépendante» pour enquêter sur l’attaque contre le consulat des Etats-Unis à Benghazi.

10 HEURES. En Irak, des centaines de sympathisants du leader chiite Moqtada Sadr manifestent dans la ville de Najaf contre le film anti-islam. Ils scandent des slogans hostiles aux Etats-Unis et à Israël, selon un correspondant de l’AFP sur place.

En Egypte, des heurts opposent des manifestants égyptiens à la police devant l’ambassade des Etats-Unis au Caire.

A policeman stands guard near a wall with graffiti at the U.S. embassy, where protesters gather to condemn a film being produced in the U.S. that insulted Prophet Mohammad, in Cairo September 12, 2012. REUTERS/Mohamed Abd El Ghany (EGYPT - Tags: POLITICS CIVIL UNREST RELIGION) TEMPLATE OUT. SENSITIVE MATERIAL. THIS IMAGE MAY OFFEND OR DISTURBSur un mur de l'ambassade des Etats-Unis au Caire, hier. (Photo Mohamed Abd El Ghany. Reuters)

Rappel des événements d'hier :

Dans la nuit de mardi à mercredi, l’ambassadeur des Etats-Unis en Libye et trois autres Américains ont été tués dans une attaque contre le consulat des Etats-Unis à Benghazi. D’abord mise sur le compte d’hommes armés en colère contre un film anti-islam, l’attaque résulterait d’un assaut planifié, selon un responsable américain. Les extrémistes se seraient servis de manifestants qui protestaient contre le film comme d’un prétexte pour s’en prendre au consulat américain avec des armes de petit calibre mais aussi des lance-roquettes. La date de cette attaque, le 11 septembre, ne manque pas d'interpeller. «Il y a des détails encore assez flous, mais clairement on a la signature d’Al-Qaeda», a même estimé Mike Rogers, président républicain de la commission du renseignement au Congrès américain, sur CNN.

On ignore toujours qui est précisément à l'origine de ce film qui a mis le feu au poudre. Un certain Sam Bacile en a revendiqué la paternité, avant de dispaître de la circulation. Mercredi soir, une information relayée par les médias américains affirmait qu’un copte vivant dans la banlieue de Los Angeles, Nakoula Basseley Nakoula, était le responsable de la société de production du film. Plus troublant encore, l'une des actrices du film a affirmé que des dialogues avaient été doublés après le tournage. Selon elle, «il n’y avait rien sur Mahomet ou les musulmans» dans le film qu’elle a tourné.

Source: Libération

 

 

Film anti-islam : "Mort à l'Amérique", colère et manifestations en Iran et au Yémen


La vidéo polémique diffusée sur internet, intitulée "Innocence of Muslims" ("L'Innocence des musulmans") et dénigrant l'islam a provoqué de vives réactions dans plusieurs pays arabes.

En Libye, l'attaque mardi soir du consulat des Etats-Unis à Benghazi (est) a coûté la vie à quatre Américains, dont l'ambassadeur. En Egypte, des heurts opposaient jeudi matin devant l'ambassade des Etats-Unis au Caire des manifestants égyptiens à la police.

A Téhéran en Iran

Quelque 500 personnes ont manifesté aujourd'hui contre le  film hostile à l'islam près de l'ambassade de Suisse à Téhéran, qui représente les intérêts américains en Iran.

La manifestation, organisée par une association étudiante islamique radicale, a eu lieu à proximité de l'ambassade. Plus de 200 policiers anti-émeute et pompiers ont empêché les manifestants de s'approcher de la chancellerie dont le personnel a été évacué par précaution.

Les manifestants, brandissant des Corans et des photos du Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, criaient "Mort à l'Amérique" et "Mort à Israël".

A Sanaa au Yémen

A Sanaa (Yémen), plusieurs milliers de manifestants, protestant contre le film anti-islam publié cette semaine sur le web, ont pris d'assaut ce matin l'ambassade des Etats-Unis.

"O prophète, O Mohammad", scandaient les manifestants

A Sanaa au Yémen ce matin, les manifestants sont entrés dans l'enceinte de l'ambassade et ont mis le feu à des véhicules diplomatiques qui y étaient stationnés. La police a tiré en l'air et a fait usage de canons à eau pour tenter de disperser les manifestants.

Archives

Articles récents