Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Licencié pour n'avoir pas coupé l'eau à des familles démunies

Publié par wikistrike.com sur 19 Avril 2013, 07:26am

Catégories : #Social - Société

Licencié pour n'avoir pas coupé l'eau à des familles démunies

 

 

 

2656041_photo-1363793275596-2-0_640x280.jpgUn employé de  Eau à Avignon a été licencié début avril pour avoir refusé depuis 2006 de couper l'eau aux domiciles de personnes qu'il estimait défavorisées mais que la direction considérait comme de mauvais payeurs. L'agent de 48 ans était employé depuis 20 ans à Veolia eau. Il a reçu une lettre de licenciement datée du 4 avril 2013, dont l'AFP a obtenu copie, motivée par son «refus de mettre en oeuvre les fermetures de branchements faisant suite au non-paiement de facture». 

Depuis 2006, l'employé refusait de procéder aux coupures du compteur d'eau de familles qui ne s'acquittaient plus de leurs factures et qu'il jugeait défavorisées. «Psychologiquement, il se refusait à couper l'eau, il préférait négocier avec les familles, récupérait des chèques et leur conseillait de voir avec  pour épurer leurs dettes», explique le secrétaire général de la du Vaucluse, Thierry Lapoirie. D'après ce dernier, environ un millier de familles auraient été concernées par ces coupures non effectuées entre 2006 et 2013.

L'employé récalcitrant plusieus fois rappelé à l'ordre

Ces «coupures concernent des personnes mauvais payeurs», et non des foyers en difficulté, a précisé à l'AFP le responsable Veolia pour le secteur Gard-Lozère-Alpes-Provence, Bruno Challoin. «Les personnes défavorisées relèvent des services sociaux (qui) prennent en charge tout ou partie des factures impayées comme le prévoit la loi», a-t-il ajouté. Cependant, la direction de Veolia, mise au parfum par l'attitude de cet employé récalcitrant, l'a rappelé à l'ordre. Il a fait l'objet de plusieurs rappels de consigne et des entretiens de conciliation avec la direction avaient été organisés.

«Sur sa fiche de poste, il y a cette mission (de coupure de branchements) et nous sommes une société avec des règles, on ne choisit pas les tâches qu'on a envie d'effectuer», a affirmé le responsable régional de la compagnie des eaux. Ses refus de couper l'approvisionnement en eau nuisaient à l'organisation du travail, selon Veolia, et d'autres agents devaient procéder aux coupures non effectuées. N'ayant pas goûté à la réaction de sa direction, le salarié licencié a décidé d'engager une procédure devant le conseil des prud'hommes.

LeParisien.fr

 

Commenter cet article

Laurent Franssen 20/04/2013 15:59


A virer ceux qui font le travail correctement , faudra pas que veolia s'etonne si veolia coule...

Il ont l'air d'oublier que l'argent ( meme l'or ) n'a aucune valeur sans les etres humains...

Mais bon, ca c'est une histoire de delires royaux et d'esclavage, et ca nous plonge loin dans le passe... 

lesage 20/04/2013 00:07


Veolia c'est une multinationale qui n'a plus grand chose de public, donc son but comme toute multinationale c'est de faire du fric, l'humain compte peu pour ces gens là

Athos 19/04/2013 21:24


Il y a des heures obligatoires où elle doit être rétablie par hygienne ( de mémore autour du repas de midi et..)Les employés de la SAUR , laissait filer, car c'"tait plus contraignant de venir
couper , remettre..

Max Planc 19/04/2013 18:17


Dans toutes les sociétés il existe ce que l'on appel "le droit de retrait", pourquoi ne l'a t il pas utilisé ?


D'autre part chaque année les employés sont astreint à un entretien individuel avec leur supérieur hiérarchique, il peut lors de cet entretien demander à être muté dans un autre service.


Que s'est il réellement passé depuis 2006 avec cet employé ?

Stanislas Bauer 19/04/2013 17:49


Et oui, c'est celà le statut des fonctionnaires ou presques fonctionnaires: salaire décent, stabilité d'emploi, système de progression interne, pension décente...MAIS on est appelé à travailler
contre sa conscience. C'est le sort des employés du fisc, des policiers? Moi, j'ai choisi: j'ai quitté l'adminsistration depuis longtemps ( revoyez le loupe et le chien de la Fontaine...)

Fleur de Diamant 19/04/2013 14:13


Ce monsieur a eu bon coeur. Mais souvent le bon coeur nous perd... J'espère qu'il obtiendra gain de cause pour son procès aux prud'hommes. Il est vrai qu'il y a néanmoins, injustice de la part de
cette société qui coupe cette eau, somme toute gratuite puisqu'il sagit d'eau de pluie... Je lui souhaite bon courage.

Contrevirus 19/04/2013 10:04

Culpabilisé les pauvres, ce sont des mauvais payeur!!; il parlent de règles nécessaire au bon fonctionnement d'une société, et tout le monde est d accord sur ça, mais qui fixe les règles. Le
représentant de la société des eau compte sur le social pour se dédouaner de sa responsabilité; " excusez moi, mais nous sommes une entreprise sérieuse, nous fabriquons beaucoup d argent, ce qui
nous autorise a être au dessus des lois morale, des hommes, et MEME de la nature, si les pauvres le sont, c est de leur fautes..." BRAVO a l HOMME qui a osez "désobéir" a cette divinité veolienne,
un jour viendra ou la nature individuel de chacun d entre nous se hissera au dessus spirituellement et moralement aux dessus de ces "divinités" prédatrice, fabricant de leçons de vie et de principe
qui dirrige le pouvoirs vers eux, et ce jours la qui viendra inéluctablement, les HOMMES regarderons ce héros anonyme comme leur ancêtre. Merci a cet HOMME qui mérite d'être reconnu, un polticien
un homme d affaire, qui ne se poserai pas une seconde la question et couperai l eau, soit pour plaire aux lobby soit pour de l argent, ces natures la ne sont plus des HOMMES mais des insectes en
face de ce géant, et le voile cachant cette réalité se retire, merci HOMME.

Archives

Articles récents