Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Lorsque nous nous faisons un nouvel ami, notre cerveau en élimine un ancien

Publié par wikistrike.com sur 15 Janvier 2014, 10:23am

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

Lorsque nous nous faisons un nouvel ami, notre cerveau en élimine un ancien


Une étude de scientifiques de l’Université d’Oxford et de l’Université de Chester en Angleterre et de l’Université Aalto en Finlande, parue dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences, a montré que lorsque nous établissons une nouvelle relation d’amitié, nous nous éloignons généralement d’un ancien ami, rapporte le Medical Daily.

« Bien que la communication sociale est de nos jours beaucoup plus facile, il semble que notre capacité à maintenir des relations proches est finie », estiment Felix Reed-Tsochas et James Martin Lecturer de l’Université d’Oxford.

 

 

93039410.png

 

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont demandé à 30 participants (hommes et femmes) qui étaient en dernière d’étude de lycée et donc sur le point d’entrer à l’université ou d’entrer dans le monde du travail, de remplir un questionnaire sur leur réseau personnel actif de relations selon trois points dans le temps : au début de l’enquête, 9 mois après le début de celle-ci et ensuite, 18 mois plus tard. Les répondants ont dû énumérer la liste de leurs relations (parents, amis, connaissances et collègues) et noter l’intensité émotionnelle de chacune d’entre-elles sur une échelle de 1 à 10, 10 étant la note assignée à quelqu’un avec qui l’on entretient « une relation très personnelle ».

En compensation, chaque participant a reçu un téléphone mobile entièrement payé avec un crédit téléphonique de 500 minutes vers des téléphones fixes et mobiles et des SMS illimités gratuits. Pour chaque participant, les chercheurs ont obtenu des factures mensuelles détaillées des appels sortants.

Les chercheurs ont découvert qu’un petit nombre de personnes avait reçu un pourcentage disproportionné d’appels de chaque participant. Toutefois, dans ce schéma général, ils ont également observé une variation individuelle pour chaque participant démontrant une caractéristique de « signature sociale » ou en d’autres mots, un style particulier de communiquer avec leur réseau social.

En analysant les données des téléphones mobiles des 24 étudiants restants (6 ont abandonné l’expérience en cours de route) qu’ils ont comparées aux réponses des questionnaires, les chercheurs ont remarqué que les modèles de communication indiquent que les personnes n’ont pas les moyens de maintenir un nombre important de relations intimes avec des proches. Autrement dit, le cerveau humain ne peut gérer qu’un petit nombre de relations intimes.

« En raison de ces contraintes, les individus ne peuvent pas augmenter le nombre d’amis avec lesquels ils communiquent à un taux maximum et la plupart d’entre eux déclassent certaines personnes s’ils souhaitent ajouter de nouveaux membres à leur réseau à un haut niveau d’intensité émotionnelle », indique l’étude.

« Ceci est probablement dû à une combinaison de temps limité disponible pour la communication et au grand effort cognitif et affectif nécessaire pour maintenir des relations étroites », explique Robin Dunbar, professeur de psychologie évolutionniste de l’Université d’Oxford.

« Il semble que les schémas de communication individuels soient si ancrés que même l'efficacité de certaines formes de communication (dans le cas présent, les téléphones mobiles) soient insuffisante pour les modifier.»

Source : Express.be

Commenter cet article

lesaint 18/01/2014 15:59


Un dégénérer sans cervelle, bou comme c'est triste et patétique.....


lesaint

jhj 17/01/2014 23:32


aha le haha Laurent ou le saint gle qui sont la même personne vu tes amis faut tous les effacer sort la quenelles de ton c.l .si ça ne tenait qu'à moi un de perdu 10000000000000 de tuer après c
est que mon avis l humain est au plus bas de sa médiocrité et le pire c'est qu'il trouve ça normal le mouton alors qu'il efface le dernier laisser moi rire

lesaint 16/01/2014 11:32


La fin de la première partie il manque :


 


et le concept reste tout de même sous le couvert de
paradis et purgatoire, puisque sous-tend qu'une vie existe après la mort, et donc vie = évolution puisque le purgatoire n'est qu'un lieu d'expurgation des fautes, ce qui laisse penser à un retour
pour refaire...


  lesaint

lesaint 16/01/2014 11:31


Max


 


Ennemi (s) de l'Esprit est la matière, mais c'est
pourtant en associant les deux que la Libération apparait. Le matérialisme est tout ce qui retient l'Esprit loin de la pensée de Dieu. Pourtant l'Esprit est Dieu, tout comme la matière.


 


On a l'habitude de parler de la personnification du
mal en Satan, mais bien comprenne que Satan et Matière ne sont qu'un. C'est le "voile que tout Esprit traverse pour intégrer une forme , un corps. Et c'est ce que nous devenons en oubliant ce que
nous sommes réellement : Esprit.


 


J'entends souvent dire : en mon âme et conscience, je
le dis en conscience, mais en mon Âme certainement pas, ces gens qui parlent ainsi ne savent pas distinguer une Âme d'une conscience, pas plus qu'ils ne sont capables de différencier ce qu'est
l'intellect de la pensée pure. L'intellect répond par apprentissage il est un automatisme, la pensée pure est une création permanente du Bien, de ce qu'il y a de mieux en tout et partout, mais
cela est tourner dans la matière non dans l'Esprit et donc vers son Créateur.


 


L'ennemi devient donc l'homme lui-même, car par le
mécanisme d'auto-identification à la forme, le corps intellect naît je suis cela, et ceci c'est moi. Il y a des milliers de témoignages qui montrent qu'un enfant non élever par l'homme ou élever
dans l'ignorance ne considère pas le corps comme étant le leur. Parce que personne n'est là pour leur dire ceci c'est toi. Certes cela ne libère pas pour autant faute d'enseignement, ce qui
prouve par ailleurs que l'Esprit seul ne sait distinguer son état d'Esprit de son état intellect. Il vit selon un mode animal et automatique basé sur la loi de la nature : vivre pour survivre,
survivre pour vivre, et tous les moyens sont bons, il n'y a aucun jugement sauf celui de la faiblesse et de la vieillesse.


 


Si dès le plus jeune âge on enseigne que l'on est
Esprit et non-corps tout change. Tu me rétorqueras que les pays et religions les plus bercées dans ce principe ne démontrent pas plus de libérés que cela ? Cela est faux, car on ne reconnait pas
un libérer par une couleur, puis l'homme lui-même s'est évertué à briser la machine de libération par ces concepts matérialistes, allant à réécrire les textes dits sacrés. Et franchement, l'homme
lui-même est l'ennemi de l'Esprit, mais les hommes ensemble sont l'ennemi de l'Esprit, cela revint à faire du satanisme. Quant à ceux qui prennent exemple que même libérer le corps est toujours
là et susceptible de tombé malade, ou d'avoir faim, soif, froid chaud, et que par conséquent il est indispensable d'avoir les deux aspects donc culture matérialiste pour la subsistance du corps
libérer et d'avoir l'Esprit pour maintenir.....(les points ne sont là que pour signifier que l'on dira n'importe quoi pour justifier la raison de maintenir l'Esprit). Et bien je réponds c'est
faux, la Libération de l'Esprit est une domination du corps par l'Esprit, et si l'Esprit est là pour une chose il appliquera cette chose le temps qui lui sera nécessaire dans la limite physique.
Mais si un Esprit n'a aucune raison d'être présent, le corps est rompu et la mort survient. Il est possible par la méditation, ou par des méthodes plus sauvages d'y parvenir.


 


Ce que je te dis là est important, car tu vois qu'un
Esprit libérer ne considère pas un autre Esprit libérer, comme étant différent. Pourtant il ne sait pas la raison qu'a un Esprit de maintenir la vie dans une forme alors que lui-même prend la
voie du retour. C'est paradoxal pour l'intellect surtout quand on parle d'Unité d'Esprit. Cela pourrait conduire à dire alors dieu ne sais pas ce qu'il fait ? Non, l'Esprit n'est pas discutable
pour l'homme, tout comme qu’elle soit la raison que l'Esprit apparaisse sous une forme à 4 gosses et pas au reste des gens qui les entourent. Et pourquoi choisit-il une forme (Marie) qui est très
controversée. D’ailleurs dans nombreux cas Marie apparait tenant l'enfant, cela doit-il dire que Jésus est toujours jeune bébé et donc incapable de décision ?


 


Lorsque la libération survient, l'Esprit ne prend pas
possession du corps dans la seconde, ce processus demande adaptation et donc évolution dans le comportement, mais aussi dans l'interprétation de l'événement que l'intellect subit. Ceci est
symbolisé par l'évolution darwinienne, car en cela Darwin à raison, l'intellect  apprend sans cesse, et donc lorsque dans cet article on te dit que le
cerveau oublie un ami au profit d'un autre, cela sous-entend un manque de place cérébrale, ce qui est en totale contradiction avec l'Esprit quantique. Le mot quantique est utilisé ici pour
qualifier le nombre d'informations accumulé pas seulement dans la durée d'un homme, mais aussi d'un être en tant qu'Âme. Tu connais l'Akasha, cette fantastique mémoire de l'univers. Ce sont des
données quantiques, car sans forme. Alors certes il y a perte et étroitesse cérébrale, mais c'est parce que l'on perd le lien à la source quantique, ou dans la source quantique. Ce n'est pas une
question de taille et d'espace, mais de capacité à retrouver l'information dans la somme accumulée au fil des temps. Ainsi parlant d'ami, combien en tant qu'Âme en auras-tu fait dans le long très
long parcours d'une Âme ? Ne me répond pas je ne crois pas à la réincarnation, je n'accepterais pas cette réponse, car elle a été ôtée des textes par les matérialistes, et le concept reste tout
d

lesaint 16/01/2014 11:30


Partie 2


 


Il y a donc autant d'amis que d'ennemis, mais ceux-là
ne sont pas dangereux, ceux qui le sont, là dans l'instant, ils reposent sur le choix que tu fais et la direction que tu prends. Cela est le principe du Karma : ce que tu veux être, tu le
seras...Et donc en cherchant la libération non seulement tu perds les amis, mais surtout tu gagnes en ennemis avant que même eux ne soient plus un problème. Quand je te dis tout, cela reste ici,
c'est ce que j'entends. On peut intenter à un corps libérer, cela n'a aucune importance puisque c'est libératoire, et au cas où le processus n'est pas complet, cela conduit à une résurrection
dans le sens de réincarnation avec encore plus de pouvoir et de possibilité. Ceci explique quelques phénomènes de dons de naissance, ce même si l'homme ne semble pas pour autant libre, c'est
l'éducation qui fait ce que l'on est. La sacrosainte conformité à l'espèce humaine. L'éducation est Avidya ou ignorance, et on libère donc par la Connaissance de je suis ni ceci ni cela. Nous
avons plus avant parlé de données quantiques, et bien je te le dis Dieu est comme cette "masse" quantique, tout ce qui se libère de l'emprise matérielle "gonfle cette masse qui prend pouvoir et
puissance. Ta question sera alors : donc Dieu au début est faible ? Oui, il est la somme de tout, mais il est surtout la somme de la Matière, et ce que l'on extirpe d'un côté remplit un autre
côté. Les Esprits furent tous des démons en un temps fort reculé, et nous serons tous des Dieu dans un temps fort lointain, si l'on suit non pas le Karma, mais le Dharma. Et nous retrouvons cette
Évolution tant décrite.


 


Le Karma est ce que tu décides là dans cet instant,
mais il est surtout une superbe expérience inscrite dans le temps, car il ne suffit pas (sauf détermination ) de dire pour que cela soit, non il faut l'appliquer, et c'est là que tu retrouves le
concept d'amour, car s'attacher au bien est un principe d'amour, bien plus que de foi, tu le fais pour le Père, mais si tu le fais pour l'espèce tu retournes à l'espèce, tu t'attaches à la vie et
donc tu glorifies la vie. Les textes indiens du Véda, Upanishads et autres sont remplis d'exemple où des démons par des pratiques yogiques obtiennent des pouvoirs divins, et les utilisent pour
faire le mal. Il y a les mêmes descriptions dans les bibles et autre talmud et coran, où l'homme par des injonctions décide de la mort ou du bien. On ne parle plus de démon hideux, mais d'homme,
car rien n'est différent, et si par l'Amour tu ne viens pas à la libération, c'est par la force que tu y es conduit. Parce que le principe de souffrance et d'horreur doit t'amener à voir
autrement, à penser autrement le concept de la vie, car tout est fait et dit pour que tu saches que ce n'est pas dans la forme et donc dans le physique que ce situe Dieu, il est hors de cela,
tout ce qui dans la matière te fait croire que Dieu est là est un leurre, une manifestation du principe d'Amour pour la vie et non pour la Raison ou Cause de la Vie.


 


Il est là ennemi, dans l'incompréhension du principe
d'Amour, et donc ce rejet de cette vision éducative que l'on donne aux jeunes de l'Amour, et pire quand celui-ci est uniquement basé sur la relation sexuelle, et une illusion. L'anti thèse de
l'Amour est la Haine, et haïr la Vie, conduit donc à la libération par principe d'aimer la Cause et non l'aspect. Bien sûr tu vas me dire à quoi cela sert-il puisqu’irrémédiablement nous
retrouverons l'état Divin ? Ce qui est juste en soit, mais alors pourquoi vous plaindre sans cesse, de souffrir et dire c'est à cause de lui ? Oui, vous pourriez vivre en Paix et attendre
évolutivement le Retour au Père, mais voilà non satisfait qu’il vous est offert la Vie, vous vous la rendez et surtout vous la transmettez dans sa forme la plus minable qu'il puisse y avoir, mais
cela n'est pas voulu par Dieu, c'est uniquement par l'homme qui pris dans son aspect satanique, veut expurger une faute qui jamais n'a été commise. Et c'est vous qui demander le bâton et le coup,
la douleur et qui dans un même temps demander à ce qu'on vous épargne, il y a un problème de concept là non ?


 


Il suffit qu'un homme dise je suis pour qu'avec
l'ignorance tous disent il est donc écoutons. Je parle d'Abraham, mais combien de temps dureras l'aveuglement, Noé aussi a dit je suis le père des Nations, et pourtant qu'en faites-vous, on prête
à Jésus ces paroles : "Je suis venu porter le feu sur la terre; et comme je voudrais qu'il fût déjà allumé ! Mais j’ai à être baptisé d’un baptême ; et combien suis-je à l’étroit jusqu’à ce qu’il
soit accompli ! Pensez-vous que je sois venu donner la paix sur la terre ? Non, vous dis-je ; mais plutôt la division. Car désormais ils seront cinq dans une maison, divisée : trois seront
divisés contre deux, et deux contre trois ; le père contre le fils, et le fils contre le père ; la mère contre la fille, et la fille contre la mère ; la belle-mère contre sa belle-fille, et la
belle-fille contre sa belle-mère." (Lc.12/49-53) Où vois-tu Amour dans ces mots ? Oui, il est venu séparer le bon du mauvais, donc l'ami de l'ennemi, et donc par Amour il vient semer la discorde
pour que tout n'ait plus qu'une cause, et tous ceux qui suivent sa Parole sont-ils soucieux de l'autre ? Pas du tout il ajoute ne regarde pas autour de toi, garde toutes tes pensées pour le Père,
ce n'est pas un monde d'horreur que je te promets, mais un mon où Règne l'Amour, mais il n'est pas de ce monde.


Et donc je viens là de te dire ce qu’est « mon
ennemi »


lesaint

Max 15/01/2014 20:30


Tu dis; " Un ami ? Quel ami, tout est un il n'y a pas d'ami, il y a nous et le Père, et ce détourner de cela c'est affirmer la puissance de cette ombre qui n'est là que par le fait
que la Lumière est aussi là"


Donc pourquoi parles-tu d'ennemis ?

lesaint 15/01/2014 17:42


Max


Je ne partage pas ta vision de la chose, mais ça, tu le sais déjà. Étant donné le niveau de connaissance et les rapports psychologiques faits dans le problème de la dyslexie, je dirais c'est
encore très loin de la vérité.


Puisque tu mêles la haine au syndrome d'une maladie dégénérative, sans doute arriverons-nous à dire qu'inévitablement le dyslexique est un Alzheimer futur. Eh bien non, je suis bien placé pour en
parler, rien de tout ce qui en est dit ne correspond. Lecture lente, oui et celui qui t'écris cela il la lu dans une blague carambar ? Non automatisée d'accord, ce qui lui fait justement voir ce
que les mots cachent, la sagesse n'est telle pas cachée entre les mots (ce n’est pas de moi).


Perso je vois en image, cela veut dire que je photographie la page et restitue ce qui est dans la page, mais pas ce que toi ou un autre y verrait sans doute. Alors oui, il y a accroc sur des
mots, ou ils sont remplacés, et effectivement cela par rapport à un "normal" (homme conventionnel) change ce que le texte peut dire. En fait je vais de dire mieux, ce n'est peut être pas le cas
pour tous, mais je suis transporté dans l'esprit même de celui qui écrit, et ce même que dans le concept d'espace-temps ce puisse être improbable.


Il en est de même dans toute oeuvre d'art, même film, musique, photo, littérature, et du reste je lis jusqu'à 8 livres en même temps, et te restitue presque parfaitement l'endroit où se trouve
l'objet. Tu peut en apercevoir ici même lorsque je balance des articles, je trouve l'info correspondante, car je l'est déjà en tête : prémonition ? Non. Les couleurs sont vraies, et ce même
qu'elles soient mélangées dans des couches ou entre elles, un don qui m'a servi comme faussaire (légal). Les chiffres mouais, ben se doit-être un mythe, certes je vois les formules et comprends
des complexes, certes je perçois même le jeu des atomes mêmes au plus infime de ce que'l’objectif peut rendre, mais je ne te les réécrirais pas, comme si elles étaient en un perpétuel mouvement,
non pas interminable, mais mutable, transformation permanente, comme si le temps les transformait.


Quand tu parles de haine et de cause de haine, oui je ne vois pas ce que toi et des millions voir plus ne voient et ne verrons probablement jamais. C'est la même cause qui me fait parler comme je
parle d'un monde qui n'est pas physique et réel, mais qui est pourtant là et dans lequel nous sommes en réalité. Oui il n'y a plus de matière, il n'y a que Lumière Onde, Vibration, et il y a même
plus que tout cela et je le vois, et je t'en parle (je parle depuis cela). Oui je comprends que vous soyez troublés, que vous ne puissiez pas y croire, bien sûr qui ne serait pas en colère de
voire trois gosses parler à une Vierge alors que vous êtes là comme des cons. Comprends-tu ce qu’être plus que dyslexique ?


Alors il est un moment où que les lettres composant les mots, les phrases qui ne sont pas là où ils devraient être pour que vous lisant vous entendiez ce que vous voulez entendre alors oui je te
dise il y a haine.


Je suis comme fut Krishnamurti présent, libre, mais jamais je ne serais ni votre guru, ni votre tuteur, par contre je serais toujours à dire ce que vous ne voyez pas et c'est énorme, bien au-delà
de l'imagination. Je n'est pas de corps, étrange comme thèse, mais c'est vrai, je n'est jamais considéré ce corps comme étant moi, il est né le même jour au même endroit dans cette cabine de télé
au pied du Mt Blanc, mais il n'est et n'a jamais été moi, ni à moi. Compliqué ? Non, c'est tout ce qui l'est possible d'exprimer de ce qu'est la réalité.


Certains nomment cela une Âme, je vous dis non cela est pas l'Âme, mais l'Esprit, ce que toutes les écritures ne cessent de vous enseignez, je le vois parce que je le suis. Je me fou des mots,
j'ai la haine parce que je ne puis vous le montrez, vous y emmenez, oui, et parce que cet espace dont je suis prisonnier est si limité, si étroit, même en ayant reçus le baptême il reste petit,
m'échapper certes, je le fais à volonté, mais il faut qu'il disparaisse pour que je sois véritablement libre, cela viendra en son temps, lorsque ce pourquoi il est fait aura été accomplis.


Tu ne peux imaginez ce que c'est grisant que de n'avoir aucune limites d'espace et de temps, quand j'abaisse mon regard sur le monde, la Terre et l'humanité, je ne vois pas que des hommes, mais
je vois ce qu'ils ont été sont et seront, dans le même temps, et quand je vois l'homme, je me vois, car je suis un avec eux. Vos douleurs, vos peurs, vos joies, vos souffrances, vos crimes comme
vos créations tout cela affecte une part de ce que je suis. Supporter cela peut aussi conduire à botter le cul pour que cesse la souffrance.

lesaint 15/01/2014 17:42


Partie 2


Je le dis il n'est pas obligatoire que de vivre ainsi éternellement, il y a autre chose, et même cette autre chose il n'est pas obligatoire que vous ressentiez ce que je vois quand j'observe, non
il est possible d'aller directement dans le "Néant". Ce mot n'a pas le même sens que désolation, il est repos éternel dans le Sein du Père.


Et donc Max ces sombres adages, ils sont ce qui se passe réellement dans ce monde physique, ils ne sont pas imaginations, ils ont été dits en leurs temps pour dire ce qu'était la quête de
l'homme. Vivons cachés, ceux qui m'ont précédé étaient mis à mort pour parler comme je parle, fou, sorcier, mystiques, délirants nous avons dépassé cet âge sombre, mais il est aussi vrai que le
quêteur sincère doit faire sa propre démarche, et de nos jours ne me soutient pas que le simple fait de se dire religieux n'est pas sous le sceau de la folie, alors lorsque l'on part sur les
voies de la Sagesse Ancestrale, ce n'est plus de mots que l'on t'accable, mais de coups.


Une face sombre existe aussi elle est pas mortelle, elle est comme une douceur, une beauté, un parfum elle enivre, elle perd celui qui s'y fait prendre, tu l'as connait, tu en parles, mais tu
n'imagines pas ce que c'est c'est puissant. Mais te ramène inexorablement à la condition humaine. C'est un rêve qui jamais ne semble s'achever, en un instant, un éclaire tu te réveille et
recommence, sans même ne jamais savoir où tu t'es arrêté. Il est à la fois ce qui t'élève et ce qui t'emprisonne. Le mal ? Non, une Expérience avec ces horreurs et ces moments de bonheur.


La haine est une chose qui peut extirpé de ce cercle infernal, tout comme certains chocs ouvrent soit sur la vision du Divin soit sur la vision de l'horreur. Être prisonnier de l'horreur c'est
sans doute la pire des choses, rien pas même la Lumière ne parvient à brillée pour ces choses sans forme (corps dense)qui ne cherche que la chaleur des hommes, tournant le dos à la réalité, trop
de souvenirs les maintiens, souvenir qu'il faut perdre, non pas oublier, mais se défaire comme on se défait de son sac de voyage.


Un ami ? Quel ami, tout est un il n'y a pas d'ami, il y a nous et le Père, et ce détourner de cela c'est affirmer la puissance de cette ombre qui n'est là que par le fait que la Lumière est aussi
là.


lesaint

Max 15/01/2014 16:25


@lesaint; Si vraiment tu souffres de ce trouble qu'est la dyslexie alors
je comprend mieux pourquoi tu n'es pas conscient des erreurs que tu commets et d'où te vient cette haine.


Le dyslexique a une lecture lente, difficile, laborieuse, non automatisée : fautes phonétiques, lettres ou syllabes inversées, omises, remplacées, confondues, mots changés, etc. Les
mêmes difficultés existent dans l'orthographe. Le texte lu est souvent mal compris(interpreté de travers ?).


Une dyslexie sévère ou tardivement reconnue peut être à l'origine de difficultés scolaires importantes, et de grands problèmes d'intégration sociale(haineux
?).


Le seul avantage du dyslexique serait les maths.


Tu ne devrais pas croire ces sombres adages.


Un vrai ami ça ne se perd/oubli pas et c'est pas en restant caché que tu vas en trouver..


 

lesaint 15/01/2014 13:38


Par malheur, mais surtout un grand bonheur, je suis plus que dyslexique ce qui confère une vision complètement différente de tout et partout. Je le prend donc comme un don, et je ne suis
aucunement offensé que l'on se foute de moi pour une  (ou plus) faute (s).


je part du principe que si l'on s'arrete sur ce point alors il y a un aveuglement


lesaint

lepapepassaint 15/01/2014 12:58


dislexie ? désolé ne voit aucune offance ici y'en n'a même qui écrivent en textot qui disait autrement dit il enlève les voyelles...
Anyways vous en europe me relit pour comprendre alors les fautes on sans tape quand que l'on puisse ce faire comprendre . 

lesaint 15/01/2014 12:31


Ben en fait j'ai mis l'accent sur mon ennemis, et pour l'affaiblir je lui est aussi enlevé un "n" pour qu'il aille moins vite. Sorte de d'épée sur la tête quoi !


non cela dit c'est vrai je suis extrêmement facché avec les fautes qui sont du coup mes amies


sinon il vrai qu'il doit se pronomcé hen mi, donc haine de la moitié. Eu je fais pas dans l'humour là, c'est bien hen et non énième, ou multitude...


lesaint

lepape 15/01/2014 12:17


ou des énemis ....qui sait...
sasainteté
sa ne prend pas de è ni é dans ennemi
Tes pas vieux toi ... lol  

lesaint 15/01/2014 12:10


Avis de recherche !


Offrons une prime de 50.000 hoax à qui permettra de retrouver le calamar géant qui à fuit son bassin wikiki


Si vous l'appercevez avec évidement tous les commentaires, adresse un message ici même


ceci est un appelle au trollage, alors défoulez-vous


c'est histoire de ce faire des amis.... ou des énemis ....qui sait


lesaint

Luc 15/01/2014 12:08


trop generaliste... certaines
personnes s’ils souhaitent ajouter de nouveaux membres

Chacun c'est problème comme ont dit
ENNEMI pas d'accent 

lesaint 15/01/2014 11:52


Pour vivre heuruex il faut vivre caché....


surement que cet adage à un sens dans ce que dit l'article


Nous sommes plus trahit par nos amis que par nos enemis


Celui-ci aussi à un sens, et cela ne se nomme t-il pas instinct de survie.


Toutefois, il y a plus d'énemis que d'amis, ce qui fait que nous saturons nos cerveau en énemis


lesaint

Laurent Franssen 15/01/2014 11:34


- Hey Salut !
- T'es qui ?
- Je sait pas !
- On est ou ?
- Je sais pas non plus xD !
- J'ai tellement marché et tellement croisé plein de gens que je me souviens plus de rien !
- Lol! 

Laurent Franssen 15/01/2014 11:33


J'en doute fortement.

Archives

Articles récents