Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Mali: Le viol et la mauvaise conduite font-ils partie de la mission des Casques (roses) bleus ?

Publié par wikistrike.com sur 25 Septembre 2013, 07:08am

Catégories : #Social - Société

Accusations d'abus sexuel et de mauvaise conduite contre des Casques bleus au Mali

 

 

 

article_2012-MON-COTEIVOIRE.jpgLe secrétaire général» de l'ONU, Ban Ki-moon «examine ce problème avec le plus grand sérieux», a indiqué lundi son porte-parole, Martin Nesirky...

Des accusations d'abus sexuel, notamment à Gao, et de «mauvaise conduite», ont été portées contre des Casques bleus déployés dans le cadre de la Minusma, la mission de l'ONU au Mali, selon un document de presse de l'ONU consulté par l'AFP.

«La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) a indiqué lundi que des allégations de mauvaise conduite ont été portées la semaine dernière à l'encontre de certains de ses Casques bleus, notamment d'un cas d'abus sexuel», a rapporté le Centre d'actualités de l'ONU sur son site Internet.

Ban Ki-moon informé

«Le secrétaire général» de l'ONU, Ban Ki-moon «examine ce problème avec le plus grand sérieux», a indiqué lundi son porte-parole, Martin Nesirky, cité dans la dépêche de l'ONU. D'après le document, le «cas d'abus sexuel» signalé «se serait produit les 19 et 20 septembre à Gao, une ville du nord-est du pays.

La Mission a immédiatement entrepris de déterminer les faits et réunir des éléments de preuve, tout en prêtant assistance à la victime déclarée». Aucun détail n'a été fourni sur la «victime déclarée». Le document ne fournit pas, pour l'instant, d'indication sur les autres cas de «mauvaise conduite», ou le nombre de Casques bleus concernés.

Tolérance zéro

«Les pays contributeurs de troupes portent la responsabilité d'ouvrir une enquête et de veiller à prendre les mesures disciplinaires et judiciaires appropriées si les allégations s'avéraient fondées», a affirmé Martin Nesirky. La Minusma «adhère au code de conduite le plus élevé possible pour tous ses personnels, militaires, policiers et civils. Le Secrétaire général a une politique de tolérance zéro pour toute forme d'abus et d'exploitation sexuels», a-t-il ajouté.

Créée le 25 avril par le Conseil de sécurité, la Minusma a été chargée de stabiliser le pays, notamment le Nord, et d'intégrer dans ses rangs les forces africaines déjà présentes sur le terrain dans le cadre de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma). Ces troupes ont participé à une intervention militaire internationale lancée en janvier par la France, à la demande du Mali, pour chasser des groupes islamistes armés qui ont occupé pendant plusieurs mois en 2012 le nord du Mali. Au 31 juillet, les effectifs de la Minusma étaient de 6.294 porteurs d'uniforme (5.494 militaires, 800 policiers), d'après l'ONU.

 

 Avec AFP

Commenter cet article

Arlette 25/09/2013 11:03


Le Foyer de travailleurs immigrés SONACOTRA se nomme à présent, nouvelle dénomination : ADONA  1 ou
2 N ?  (on pense à MADONNA, facile à retenir). Pas loin d'ici ! Plein de noirs dehors qui chahutent jusque tard dans la
nuit (hommes et femmes, noirs). J'ai parlé avec deux jeunes femmes noires : SEXY - elles ne parlent pas le Français - mais l'Allemand. Celles-ci ne se feront pas chasser
du territoire tellement vite, car elles font vamps, elles plaisent aux mecs et elles pourront toujours apprendre le Français. Un mec, étranger, du même Foyer  a dit :
"il ne veut rien commencer avec une noire, aussi belle soit-elle, car 30 % des noirs ont le SIDA". 

pcadille 25/09/2013 09:55


Je vous invite à voir le film "la dénonciation" avec Rachel Weisz (2011) ...


bien à vous


SYNOPSIS


http://www.cinoche.com/films/the-whistleblower/index.html


Quelques mois après la fin de la guerre, Kathryn Bolkovac est envoyée en Bosnie-Herzégovine par une agence de sécurité privée, où elle participe à l'effort international de sauvegarde de la paix
parrainé par l'ONU. Rapidement, elle découvre l'existence d'un réseau de trafic de femmes auquel plusieurs de ses collègues, rendus intouchables par les lois internationales, participent
directement. Choquée par ce qu'elle découvre, l'ancienne policière du Nebraska décide de mener une enquête qui sera aussitôt déboutée par ses supérieurs, qui trouveront là le prétexte pour la
renvoyer à la maison. Déterminée à faire éclater la vérité, elle présentera les résultats de son enquête aux journalistes de la BBC.

Archives

Articles récents