Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Mali: Une carte suffit pour tout vous expliquer...

Publié par wikistrike.com sur 21 Janvier 2013, 16:23pm

Catégories : #Politique internationale

Mali: Une carte suffit pour tout vous expliquer...

 

Les discours, les débats, il suffit ! Une simple carte vous explique clairement les enjeux de la guerre au Mali. 

Pour faire court, si le Qatar a investi en France depuis quelques années, c'est que ce petit pays plein de sous n'a pas d'armée, il a donc financé et armé (avec l'intermédiaire "déjà" de la France) les islamistes, cela pour que la France se rende au Mali les affronter (oui oui, ils affrontent ceux que Sarkozy a placé), et ainsi, se partager les formidables richesses premières qui se cachent dans les profondeurs maliennes... Tout cela explique la présence du Qatar dans l'hexagone !... qui repartira, une fois une partie du pétrole, de l'or, de l'uranium et de la Beauxite dans la poche...

Cette guerre est fabriquée de toute pièce...  Prochaine étape: l'Algérie... la case manquante pour le projet européen d'un méga gazoduc qui passera dans tous les pays arabes qui ont sauté (Egypte, Libye, Tunisie). Il ne manque donc plus qu'à ce projet visant à l'indépendance énergétique de  l'Europe vis à vis de la Russie, que l'Algérie (dont le gazoduc doit remonter vers l'Espagne), et la Syrie (mais l'OTAN se positionne)...

 

 

Alexander Doyle pour WikiStrike

 

0000000000000000000000000000000528511_0202498031447_web_tet.jpg

Commenter cet article

Arlette 10/02/2013 18:04


MALI : L'aéroport de KIDAL aux mains de l'Armée Française :


http://www.dailymotion.com/video/xx4sn6_mali-l-aeroport-de-kidal-aux-mains-de-l-armee-francaise_news

Arlette 10/02/2013 03:47



... et en R.C.A. également :


http://centrafrique-presse.over-blog.com/categorie-10335345.html

Arlette 09/02/2013 15:02


L'opération Serval, engagée
depuis le 11 janvier 2013, a coûté jusqu'ici 2,7 millions d'euros par jour. Crédits : Ministère de la Défense.


Guerre au Mali : Si l'opération Serval se poursuit après mars, il faudra
augmenter le budget. Par Jean-Bernard
Pinatel , Général (2S), Expert en géopolitique et animateur du blog    http://www.geopolitique-geostrategie.fr vendr. 8.02.2013 -
1 commentaire. D’abord une
remarque, il est préférable de parler de « surcoût ». En effet même en dehors de tout engagement les forces armées existent, les militaires sont payés, s’entraînent, les matériels sont
entretenus. Néanmoins une opération extérieure entraîne des
surcoûts. Dans la guerre au Mali, les militaires qui n’étaient pas pré-positionnés en Afrique coûteront plus cher (soldes opex). Mais les dépenses les plus
importantes sont liées au coût de transport des hommes et des matériels et des munitions aériennes. Il a fallu d’urgence louer des avions de transport. De plus, les munitions aériennes coûtent
très chères. L’armée de l’Air utilise des bombes Américaines GU12 guidées par laser qui valent à l’unité environ 10'000 dollars ; le missile AASM de Sagem dont la précision est métrique
coûte environ 350'000 €. Il est utilisé quand on doit tirer à proximité de civils, notamment en ville, pour limiter les risques collatéraux. Le surcoût fourni par le Ministre de la Défense est de 2,7
millions d’euros par jour, en moyenne. On peut donc penser que Serval a entraîné un surcoût après un mois d’opérations de 80 millions d’euros. Il faut toutefois souligner que ce montant ne comprend
pas l’usure supplémentaire induite sur les matériels qui devra être prise en compte dans la révision de la programmation militaire. Cela devrait se traduire logiquement par
l’accélération du remplacement de certains matériels et donc des dépenses d’équipement supplémentaires. Ce coût est-il supportable dans le cadre du budget actuel ?
Le budget 2013 a prévu une
provision de 630 millions d’euros pour les opérations extérieures. Une partie de ce budget est déjà hypothéqué par les Forces qui sont encore déployées en Afghanistan. Il est clair que si notre
intervention au Mali se prolongeait au-delà de Mars avec le même volume de force, cette enveloppe demanderait à être abondée lors du collectif budgétaire d’Octobre ou accélérer encore plus
le retrait de nos troupes
du théâtre Afghan.   Commentaire Benbros : Le but est très clair, la
Mondialisation est saturée de partout, sauf.... en Afrique, voilà pourquoi le Mali est indispensable, et cette opportunité de la France Sauveur est le prétexte du capitalisme du CAC 40. L’erreur
est de voir, selon de nombreux Experts, qu'il y a dans cette guerre, un nouveau "Vietnam à la Française" qui va durer et coûter énormément aux Français. Mieux encore, il s'agit non pas
d'intégristes, mais de personnes qui pratiquent le véritable Islam, et les Français mécréants vont le payer durement ! De plus, ce n'est pas les méchants contre les gentils, mais une guerre
contre plusieurs ethnies, et cela ne changera rien, car chaque ethnie à sa façon de voir les choses. Bref, nous sommes dans un pétrin de plusieurs dizaines de
millions d'€uros, en attendant que les Français subissent la crise !

Arlette 09/02/2013 01:56


Derniers Articles : La mascarade humaniste s’étend au Mali et à l’Algérie, par Salim Laïbi








Dailymotion n’aime pas le
chameau de François Hollande (vidéo)


La Légion Etrangère saute sur Tombouctou
(vidéo)




Pierre Hillard sur l’intervention de la
France au Mali



 


« Les grands Etats centralisés sont un risque de guerre »


Kerry entre en scène, par Thierry Meyssan


Condamnation de la guerre au Mali et dénonciation du complot néocolonial de
l'Occident






La Guerre de reconquête au MALI, par Robert Bibeau. Mis en ligne le 5 février 2013, par Mecanopolis. 

La conjoncture Malienne n’est pas aussi complexe que l’on voudrait nous le laisser imaginer. Quels sont les ingrédients et la recette de cette soupe Françafrique ?






La crise économique systémique qui sévit durement sur les pays d’Afrique depuis 2008 a jeté les paysans, les ouvriers et les artisans dans la misère et dans les ornières de l’exil
rempli de péril. Les puissances impérialistes continuent de rapatrier les profits et d’acheminer les matières premières vers les métropoles cupides, mais elles ne veulent rien entendre
des souffrances qu’elles infligent à ces peuples désespérés et elles font tout pour que ces pestiférés demeurent dans ces contrées qu’elles ont affamées et sinistrées. En
conséquence, les marchés, les places publiques, les quartiers, les fleuves et les sentiers d’Afrique sont encombrés d’hommes désœuvrés, en transhumance entre le Sud paupérisé et le Nord,
«marche pied» vers l’Europe, cet Eldorado inhumé. Cette main d’œuvre bon marché est prête à tout pour ravitailler leur famille demeurer au foyer. L’offre de service en
bras armés – meurtriers engagés – métayers fusiliers – a de beaucoup augmenté depuis quelques années, au point d’engorger les agences de recrutements et de renseignements de l’OTAN et de
leurs sous-traitants – djihadistes, islamistes, intégristes – et autres pestiférés de cet univers de mercenaires sous-payés.


Le recrutement des exécutants : Tantôt, l’aspirant «terroriste» est recruté et embauché pour un coup fourré de courte durée –
cahier des charges spécifié – solde déterminée et autorisation de se payer à même ce qu’il pourra voler aux populations exécutées, ce qui comprend la permission de violer des femmes pour
se rassasier. Souvent, ces flibustiers de la modernité s’emparent d’armes sophistiquées pour se préparer à honorer le prochain contrat attribué par l’OTAN, les États-Unis ou la France.
Ils doivent penser à s’équiper pour la prochaine équipée. Parfois le futur «terroriste» est embauché pour un temps indéterminé. Sa foi dans le Coran étant garant de son
recrutement, de son entrainement et de son réengagement. Lavage de cerveau, rhétorique euphorisante anti Occident et le militant est prêt à donner sa vie pour son gourou du moment. En
effet, les monopoles miniers criminalisés, les pétrolières polluantes et prévaricatrices, les entreprises manufacturières prédatrices, les représentants des gouvernements
néo-colonialistes, les camps militaires retranchés, menaçants comme celui de la banlieue d’Abidjan (43e Bima), tout l’environnement social
concourent à accréditer l’idée que l’Occident occupe et vide le continent africain de ses ressources, de sa plus-value et de ses biens. C’est si vrai que les services
secrets américains, français, britanniques, russes s’appuient sur ces sentiments d’aversion-répulsion pour recruter et enflammer le continent africain ravagé.


Les suites des coups d’État approuvés par la "Communauté Internationale"   ...SUITE
:   http://www.mecanopolis.org/?p=27402




Arlette 08/02/2013 00:51


Youtube - Le Député Britannique Nigel FARAGE à François HOLLANDE sur l'intervention Frse. au MALI :   


http://youtu.be/RQGLWl4MTrk   


http://vimeo.com/57515352

Arlette 07/02/2013 23:51







Sheikh Abd Al-Hamîd Kishk sur la fraternité et l'union entre les Musulmans face aux divisions :


http://www.dailymotion.com/user/unedroiteauplexus/video   ...


 












Metmati Maamar  
sur le même sujet :
http://www.dailymotion.com/user/unedroiteauplexus/video/x6f6ay_islam-de-quel-courant-es-tuy-metmat_news 


MALI : Si cet info est confirmée, alors je ne donne
pas cher de leur peau surtout que maintenant, il est en train de neiger, et la neige peut atteindre environ 50 cm dans certains endroits. Khenchla n'est qu'à une heure de là où je suis, donc si
c'est vrai, ces terros vont morfler comme pas possible, qu'ils soient d'ici, de Libye, ou d'ailleurs. http://www.dailymotion.com/video/xb3oaq_sheikh-abd-al-hamid-kishk_webcam?search_algo=2#.URPo8_IrOhr 







MALI : Les milices "rebelles" se sont
retirées devant l'avancée des envahisseurs français et maintenant ils vont les harceler.... Embuscades, attentats, etc... De plus, les rebelles connaissent parfaitement le terrain et savent où se réfugier....http://salam-akwaba.over-blog.com/





Passant 05/02/2013 10:16


Alexander Doyle aurait pu au moins se donner la peine de lire l'article accompagnant initialement l'illustration dont il vante le sens supposé :


http://m.lesechos.fr/international/des-enjeux-strategiques-plutot-qu-economiques-a-l-intervention-0202497386013.htm


Cela lui aurait évité d'écrire exactement le contraire, en supposant au Mali une attractivité économique qui, en l'état, est de l'ordre du fantasme ou quasiment.

Arlette 01/02/2013 23:26


28 Janvier 2013 - La LEGION saute sur TOMBOUCTOU / MALI : 


http://www.dailymotion.com/video/xx3m9k_la-legion-saute-sur-tombouctou-operation-serval-28-janvier_news

Arlette 31/01/2013 00:22


Dites au Président à Paris, fils de colonialistes proscrits, ce Monsieur Hollande «Socialiste», de ne plus s’en faire : nous Maliens nous saurons régler cette Affaire sans détruire la
terre-mère qui nous appartient ». (4).
La France hors du Mali !
L’Afrique aux Africains !Robert Bibeau, pour   http://www.mecanopolis.org/    Notes :


(1) Non, la guerre, ce n’est pas la France. 12.01.2013. http://www.lejdd.fr/International/Afrique/Actualite/Villepin-Non-la-guerre-ce-n-est-pas-la-France-585627
(2) Non, la guerre ce n’est pas la France. 12.01.2013. http://www.lejdd.fr/International/Afrique/Actualite/Villepin-Non-la-guerre-ce-n-est-pas-la-France-585627
(3) Spencer Delane. L’intervention militaire française au Mali. Mécanopolis. 13.01.2013. http://www.mecanopolis.org/?p=26739


(4) Légende du Nouvel An au Mali.   5.01.2013. http://www.partisadi.net/2013/01/legende-du-nouvel-an-au-mali/

Arlette 30/01/2013 11:52


Déclaration de Savants MUSULMANS au sujet de la Guerre française au MALI = Musulmans CHARIA : (je ne le savais même pas, CHARIA c'est
mauvais) :


http://www.dailymotion.com/video/xx07y5_declaration-de-savants-musulmans-au-sujet-de-la-guerre-francaise-au-mali_webcam


 

Arlette 30/01/2013 11:23


MALI - Contamination à l'URANIUM, découvrez les vrais terroristes - Discours du Pdt. Fr. HOLLANDE :


http://www.dailymotion.com/video/xww2x4_mali-contamination-a-l-uranium-decouvrez-les-vrais-terroristes-edifiant_webcam


 

Arlette 30/01/2013 09:29


http://www.areva.com/FR/finance-402/actionnariat-du-leader-mondial-de-l-industrie-nucleaire-et-acteur-majeur-des-bioenergies.html 


Commentaire n°1 posté par Vérité manquante, pensée déviante aujourd'hui à 01h35

Vérité manquante, pensée déviante 30/01/2013 01:35


En fait effectivement notre armée défends les intérêts d'une société privée, qui fournit l'uranium de nos centrales nucléaires.


Cette société est Aréva. L'état francais détient 87 % d'Aréva, entre les participation directe et au travers du CEA.


Donc l'armée francaise stabilise une région pour des raisons humanitaires ET en protégant nos intétêts au Niger (seuls des canadiens prospecte l'uranium au Mali).


Donc double effet positif, Humain ET Economique. Moi je dis bravo.


Et je pleure sur la médiocrité de ceux qui pensent que si l'on gagne quelque chose au passage alors il vaut mieux laisser les Maliens se démerder seuls.


 


http://www.areva.com/FR/finance-402/actionnariat-du-leader-mondial-de-l-industrie-nucleaire-et-acteur-majeur-des-bioenergies.html

... 28/01/2013 10:24


Après le Mali, faudra penser et panser le mal in France.


Quand on voit l'année dernière des mamies plaquées au sol carrément ou agripper de dos pour leurs arracher sac bandouillère ou porte -monnaie (génération sans pitié
de géants sans peurs sans remords et qui a priori cours plus vite que leurs ombres) et une mamie a l'hôpital presque 6 mois pour clavicule cassée et autres blessures et sans
compter les colliers et boucles d'oreilles arracher, du jamais vu.  Nous n'entendons ou assistons horrifiées qu'a cela et cette année changement s'ajoute a cela subitement,
les cambriolages a répétitions, les gens qui vous disent qu'ils ont peurs chez eux ou en larmes qu'ils n'ont plus rien. le fruit de leurs travail envoler évaporer évanoui dans la nature. Sans
compter toutes les plaintes on peux le comprendre non déposées [peur angoisse menace et représaille] les chiffres en matiere d'agression ne sont surement pas vraiment
bon .  


Après cela ce sera quoi ici ?


Certes nous n'avons pas valeur d'or d'uranium ou de pétrole , mais il semblerait que les problèmes et leurs sources soit [peut-être] plus dure a enrayé ici .

Arlette 27/01/2013 23:21


Mercredi 16 janvier 2013 -   FRANCE REVOLUTION  over-blog.com/



Le coût journalier des Opérations Militaires au MALI est de près de
400'000 euros.







La France accroît son effort militaire au Mali. Le dispositif va passer de 550 à 2.500 hommes.
Et plusieurs Rafale ont été déployés depuis dimanche 13 janvier depuis leur base de l'est de la France pour assurer des missions d'attaques au sol au Sahel, en plus des Mirage 2.000 déjà
prépositionnés en Afrique. Ce déploiement de
force pose inévitablement la question de son coût. Pour 2013, le budget prévisionnel des opérations militaires extérieures, les Opex, est de 630 millions d'euros, en nette baisse par rapport
aux années précédentes.
En 2011, avec l'opération en Libye, le surcoût des Opex avait atteint 1,2 milliard d'euros sur un budget total militaire de 37
milliards.
Pour 2012, avec le désengagement d'Afghanistan, il était descendu à 873 millions d'euros, même s'il ne s'agit que de prévisions,
toujours inférieures à la réalité budgétaire constatée au final. En Afghanistan, la présence militaire française a nécessité
1,4 million d'euros par jour. En Libye, l'opération Harmattan qui a impliqué l'envoi du groupe aéronaval de Toulon au large des côtes libyennes durant 7 mois est revenue à 1,7 million par jour.
Il est vrai que 4 000 hommes ont été impliqués plus 31 avions de l'aéronaval et de l'armée de l'air.   FRANCE REVOLUTION 

Arlette 27/01/2013 23:01


Vers un enlisement de la Guerre FRANCE / MALI par Jean-Michel VERNOCHET :


http://youtu.be/tOuD_uF7GD8

Arlette 27/01/2013 22:46


Faut-il mourir pour BAMAKO/MALI ?


François Hollande a décidé sans concertation avec nos partenaires et alliés européens d’une intervention armée de la France dans son ancienne colonie du Mali. Après que la droite ait formellement
soutenu l’initiative présidentielle, celle-ci commence à s’inquiéter d’une action militaire fort aventureuse. On peut s’étonner qu’alors qu’on nous a expliqués qu’il fallait pratiquer une sévère
rigueur budgétaire de manière à réduire drastiquement la dette, le gouvernement s’engage dans un conflit nécessairement très coûteux. Les raisons sont donc autres, et en tout cas très éloignées
des préoccupations réelles des Français.
Les états africains issus des anciens empires coloniaux sont découpés de manière arbitraire et nous sommes face à deux lignes de partage au cœur de cette partie du continent. La première division
est celle entre les Arabo-berbères au nord et les populations nigéro-africaines au sud. Même si ce conflit s’est teinté d’islamisme, ce qui n’était pas la caractéristique du mouvement national
touareg (MNLA), il s’agit avant tout d’une opposition ethnique entre deux populations bien différentes. La seconde division, qui ne concerne pas directement le Mali, mais en revanche la Côte
d’Ivoire, c’est la vague islamique qui déferle vers le sud chrétien. C’est notamment le cas au Nigéria où s’affrontent musulmans et chrétiens, mais aussi en Côte d’Ivoire, le candidat de la
France y étant du côté musulman d’ailleurs.
Au cœur de cet effondrement d’un état post-colonial plus qu’artificiel, la France a choisi d’intervenir pour protéger la route du sud, qui mène à la capitale Bamako, contre la tentative
d’infiltration des éléments les plus durs de l’islamisme touareg, ceux-ci bénéficiant d’un armement glané notamment dans les anciennes armureries d’état de la Libye de feu Kadhafi. 6000
combattants islamiques, cela peut paraître peu, mais il s’agit de troupes bien entraînées, galvanisées par leur idéologie fanatique, et qui connaissent parfaitement le terrain. La crainte que les
troupes françaises s’enlisent comme les Russes en Afghanistan est justifiée et réelle.
François Hollande affirme que cette intervention française n’a pas seulement pour but de protéger Bamako mais de rétablir l’unité territoriale du Mali. Cela impliquerait donc de mener une action
jusqu’au cœur de l’Azawad, du pays touareg et arabe, c'est-à-dire de prendre de gros risques dans un environnement hostile. Alors que le président évoquait une intervention limitée dans le temps,
avec la volonté de ne pas rester dans le pays, il est revenu sur ses propos, affirmant que la France restera là bas autant de temps que nécessaire. En outre, la France est seule, ce qui est
logique, puisqu’elle a décidé de manière unilatérale d’envoyer des troupes. Les britanniques et les allemands peuvent a posteriori prétendre soutenir l’action de Paris mais ils n’envoient pas de
troupes et ont a priori peu d’intention de le faire. Seule la Russie poutinienne envoie à nos côtés des conseillers militaires. Ce ne sont pas les autres troupes africaines, renfort bancal, qui
pourront combler l’absence des autres européens. Cela donne même l’image d’une France devenue un pays africain, à la tête d’une coalition de pays de l’Union Africaine.
Les raisons véritables de cette entreprise militaire sont nombreuses et variées. La plus évidente est la volonté d’un président de la république fraîchement élu de rehausser sa cote de
popularité, dans un contexte où le chômage explose, où les entreprises les plus emblématiques du pays (Peugeot, Renault) licencient alors même qu’elles continuent d’engranger des bénéfices, et
délocalisent, et où l’insécurité est grandissante dans nos rues. Hollande s’entête par ailleurs à vouloir imposer le « mariage pour tous » à une société française partagée sur la question et
majoritairement opposée à l’adoption d’enfants par des homosexuels. Après avoir renoncé à tout son programme social, et s’être rangé du côté de la finance qu’il prétendait vouloir mettre au pas,
il est bien obligé d’appliquer son programme sociétal en faveur de lobbies communautaires qui ont eu un rôle clé dans son élection.









La seconde est la défense d’intérêts économiques de groupes français et internationaux liés au gouvernement en place à Bamako. Cela concerne notamment l’approvisionnement en uranium. On retrouve
la très classique Françafrique à laquelle une décolonisation non finalisée n’a pas permis de rompre. L’appel à l’aide du président malien ne doit pas tromper. Il ne fait qu’agir en tant que
courroie de transmission des groupements d’intérêt mondialistes qui tiennent le sud du pays sous leur coupe.
En voulant jouer les gendarmes de l’Afrique, la France tourne évidemment le dos une fois de plus à l’Europe, agissant comme si nous étions encore à l’époque des réseaux de Foccart. Elle le fait
en pratiquant la novlangue, présentant comme terroristes des militants islamistes et « nationalistes ». C’est pourtant exactement le discours d’un Poutine en Tchétchénie.
Atteint une nouvelle fois du syndrome de la grenouille, le gouvernement français entend rétablir l’ordre en Afrique du nord alors qu’il est incapable de le rétablir dans de nombreuses banlieues
françaises. Par ailleurs, par le biais d’une immigration africaine de plus en plus massive, la France est désormais liée à tous les conflits du continent et se sent obligé de les régler. On a vu
ce qu’il en avait coûté à œuvrer à la chute du détestable régime libyen. L’islamisme en est sorti considérablement renforcé, ce qui serait aussi le cas si le régime syrien de Bachar El Assad
tombait à son tour.
Combien de milliards d’euros vont ainsi être dilapidés pour une guerre qui n’est décidément pas la nôtre ? Combien de soldats français vont devoir encore perdre la vie en raison des ambitions
universalistes d’un gouvernement qui tourne le dos à son peuple et laisse les ouvriers français finir leur carrière au Pôle Emploi ?
L’ « union sacrée » derrière une opération manifestement néo-coloniale est choquante. Que le parti de Jaurès soit à sa tête en dit long. On constate ainsi qu’une fois de plus le PS n’est ni «
européen » ni « socialiste » et sert d’autres intérêts que ceux des Français. Le comble est que ce parti veut promouvoir comme représentant des « sociaux-démocrates européens » au niveau du
parlement de Strasbourg pour 2014 une figure aussi contestable que celle d’Harlem Désir.  Glezinis Vilkas  - Source :


http://www.agoravox.fr/actualités/international/article/faut-il-mourir-pour-bamako-129529

Arlette 26/01/2013 18:37


Michel COLLON, Journaliste BELGE  : Repérer les médiamensonges sur le MALI - 1/2


http://www.youtube.com/watch?v=Saq_0lTWShE&feature=share&list=UUc8gB8z72rwcfgnVM_AUj9g

Arlette 26/01/2013 00:29


1 - Dire que la FRANCE fait la guerre pour du GAZ, c'est une insulte à mon cousin qui est Militaire.


2 - Vous croyez vraiment que la FRANCE créerait 3 ans de guerre pour du GAZ. 


Commentaire n°1 posté par reficul aujourd'hui à 23h54


J'ai LU qu'il y a du GAZ en SYRIE - et que certains s'y intéressent... en AFGHANISTAN du LITHIUM et PAVOT - OPIUM.
Les Militaires obéïssent au Gouvernement qui décide pour eux !

reficul 25/01/2013 23:54


1 dire que la france fait la guerre pour du gaz c'est une insulte a mon cousin qui est militaire


2 vous croyez vraiment que la france crerait 3 ans de guerre pour du gaz

Liberté 25/01/2013 17:22


@XAAL

C'était de l'ironie ;) 

Arlette 25/01/2013 15:54


Laurent FABIUS sur R.T.L. - La FRANCE met l'ALGERIE au GARDE-à-VOUS :


http://youtu.be/dgSupChYwTo

Arlette 24/01/2013 22:30


Moyen-Orient : Guerres Programmées...  depuis des lustres !


Site de l'infirmier Canadien NENKI   -  http://www.conspiration.cc


http://presselibreinternationale.com/


 

Arlette 24/01/2013 22:24


Michel COLLON, Journaliste BELGE - La France au Mali : Repérer les médiamensonges (FR) -  by grtv - 2ème Partie :   http://youtu.be/Pz5kV5qpgoA




En guerre contre le terrorisme, vraiment ? Pourquoi les médias ne parlent-ils pas des ressources naturelles convoitées, des multinationales
françaises qui se construisent des fortunes dans cette région, de la misère dont elles sont responsables ? Pourquoi nous cache-t-on les véritables cibles : Mali, Niger, Algérie et
l'Afrique en général ? Et le Qatar, allié de PARIS, qui arme les islamistes Maliens, qu'est-ce que cela cache ? Ou bien, part-on en guerre pour des intérêts économiques et
stratégiques soigneusement cachés ?


noeljossant 22/01/2013 01:17


Il doit avoir beaucoup de jeune sur ce site car il ne comprenne pas la situation: Aux Mali comme dans d'autres pays d'Afrique il y a de l'Iranium qui permet de créer des armes Atomique, dite vous
si le monde perd cette guerre contre le téorisme ce sera les Armes Atomique qui partirons en direction d'Afrique du Nord et du Sud, j'espère que pour vos enfants ainsi que le miens que cette
situation ne viendra jamais ou ce ne sera pas 10 000 Morts mais des Milliards. et les Islamistes n'esiterons pas a nous les balancer il ne faut pas croire a leur propagande.

lesage 22/01/2013 00:49


moi je propose à ceux qui nie la présence d'islamiste dans le coin, qu'on les envoie vérifier dans le désert si c'est vrai ou pas ! faut vous faire soigner les gars de voir des complots partout

XAAL 21/01/2013 23:51


@ Liberté


je me doute bien qu'ils n'y vont pas que pour combattre les méchants, mais de là à dire qu'il n'y a pas d'islamistes et que tout est un complot du nwo, tu exagères un peu. Il existe encore des
groupes antagonistes, il ne faut pas croire que la planète entière est sous la coupe réglée d'un seul groupe occulte.

Athos 21/01/2013 20:48


Et bien xûr , c'est toujours des agents de la cia qui ont pris des otages en algerie ( j'ai bien aimé " ..il n'y a pas d'islamistes...") va le dire aux parents des otages.


Parfois je me demande si le filtre idéologique ne vous fait pas voir la quatrième dimension!!!

Hercobulus 21/01/2013 19:23


Non, cette carte ne dit pas tout : les isamistes sont divisés en trois


ethnies rivales. Qui ignore les ethnies en Afrique ne connait rien à l'


Afrique : le cas des français trop idéologues.

Liberté 21/01/2013 18:10


Alexander Doyle a tout compris.
D'ailleur, la présence d'islamiste n'est même pas une excuse, c'est une fausse information, il n'y a pas d'islamistes, juste des agents de la CIA avec le concours des Touharegs achetés à grand
frais, le Mali vivait en paix, mais les forces du NWO aidés par Israel enfument tous le monde pour faire mains-basses sur les ressources naturelles du Mali, dont le président, un sioniste, est
vendu aux forces occultes maçoniques, ce qui explique sont appel à la France d'intervenir.

Archives

Articles récents