Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Marchés boursiers : explication et mise au point

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 16 Septembre 2011, 10:37am

Catégories : #Economie

 

Expliquez-moi, Trader Noe

153229440_80b0d22118.jpgAprès s’être rapproché des 2750 points sans clôturer sous ce niveau le 12 septembre, nous avions anticipé le rebond technique le 13 septembre en écrivant:

Profitez de ce rebond technique pour laisser un peu d’oxygène au marché.

Bien sûr, la tendance de fond reste baissière et la rupture des 2750 points permettra à l’indice CAC 40 de se rapprocher rapidement des 2370 points puis des 1700 points.

Dans un tel contexte de remontée artificielle, nous ne nous permettons pas de mentionner le terme « Achat » car tout va trop vite.

Dans cette remontée, il ne s’agit pas d’acheter la valeur pour la valeur, mais simplement de profiter d’une reprise technique sous intraveineuse. Les day-traders peuvent pratiquer mais, nous le répétons, ce n’est pas le but de nos articles. Nous cherchons une lecture en tendance.

Dans un tel contexte, c’est cette spéculation sur les dettes souveraines qui pourrait détruire l’économie. (exemple de la Grèce +100 % sur 1 an)…

Nous pourrions prendre l’exemple du film Wall Street II:
« Il ne s’agit pas malheureusement de savoir qui va couler mais la vraie question pourrait bientôt être qui ne coulera pas ? »

Continuez à imprimer du papier pour favoriser cette spéculation et non l’économie et cette spéculation tuera le marché en déclenchant l’hyperinflation.

Mme Lagarde ne s’est pas exprimée sans raison pour simplement dire « il faut re-capitaliser certaines banques ». Elle connait probablement parfaitement la situation, et si la France prête de l’argent à la Grèce, derrière il y aura rapidement une accélération spéculative sur les CDS de l’Italie, de la France etc…D’ailleurs l’Allemagne prête t’ elle ?
De même, si nous ne prêtons pas, ce seront les banques qui pourraient être en difficulté. C’est le serpent qui se mange la queue !

Certains ont employé le terme « nationalisation », mais avec quel argent ?

Les INDICES

En ce qui concerne les indices, le CAC 40 est arrivé hier sur la résistance des 3050 points annoncé le 12 septembre. Désormais, il y a aussi la résistance des 3100 points. De même pour l’indice SP 500, les prochaines résistances sont à 1230 et 1250 points.
Pour le CAC 40, si les 3120 points était franchi alors la résistance majeure pourrait être à 3280-3350 points. Pour favoriser ce scénario, il faudrait vraiment que l’indice SP 500 dépasse les 1270 en clôture

 

Chut !

En sifflant la mi-temps alors que le score était catastrophique, les banquiers centraux ont offert aux nombreux imprudents, inconscients ou doux rêveur, l’occasion de reprendre leur souffle ou de revoir leur stratégie de fond en comble. En fait, de se refaire tout simplement !

Voyez plutôt ; BNP, Société Générale et Crédit Agricole ont regagné près de 30% sur leurs plus bas.

Déjà, on entendait les commentaires triomphants de ceux qui recommandaient ces mêmes valeurs, les séances précédentes, en omettant de nous rappeler que leurs conseils avaient été prodigués lorsque les cours se situaient 30% au-dessus cours actuels.
Beaux joueurs, les bears (les baissiers), pragmatiques et réalistes, reconnaissaient n’avoir pas anticipé le rebond – et pour cause – mais ajoutaient, fièrement, avoir eu raison durant toute la période baissière.

La finance est ainsi faite !

Que cela monte ou baisse, les professionnels des marchés ont toujours gagné quand on les interroge.

Chers amis, ne vous laissez pas endormir par ce simulacre d’ « école des Fans ».
Cherchez plutôt à démêler le vrai du faux de cette communication financière.
Rappelez-vous aussi qu’un titre qui a perdu 50% doit progresser de 100% pour revenir à son cours d’origine.

Paroles de fantôme !

Source : L.I.E.S.I

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents