Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Masquer la future faillite de la Grèce

Publié par wikistrike.com sur 29 Février 2012, 18:25pm

Catégories : #Economie

Masquer la future faillite de la Grèce


Nous venons d’assister à un coup magnifique des employés du cartel bancaire.

Le même jour et quasiment au même moment :

En Europe : Mario Draghi, l’ancien employé de Goldman Sachs, annonce que 800 banques européennes vont bénéficier d’un QE 2 d’un montant  de 529,53 milliards d’euros, soit davantage que les 489 milliards d’euros accordés en décembre lors d’une opération similaire. Mais ce chiffre est bien loin de ce qui fuitait dans la grande presse médiatique ces derniers jours. L’un des effets positifs de cette annonce fut la reprise immédiate du cours du CREDIT AGRICOLE, quasiment sur les niveaux donnés depuis des mois par Trader Noé (c’est-à-dire 4,60 €). Le titre avait déjà été sauvé à l’approche de ce cours en décembre, grâce au QE 1.

draghibernanke.jpg

Mario Draghi salue T. Geithner et Bernanke

 


Aux Etats-Unis, s’exprimant devant la Commission des services financiers de la Chambre des représentants, le président de la banque centrale américaine (en cheville avec Goldman Sachs et d’autres banques du cartel bancaire) a dressé un tableau prudent de la situation économique aux Etats-Unis mais il a mis en avant la récente amélioration récente du marché du travail. Ben Bernanke a par ailleurs estimé que la hausse des cours du pétrole “devrait gonfler temporairement l’inflation tout en réduisant le pouvoir d’achat des ménages”. “Ces propos ont aussitôt tiré le dollar fortement vers le haut. Même si M. Bernanke a répété que l’inflation serait temporaire et contenue, les investisseurs ont considéré que la moindre reconnaissance d’une amorce d’inflation peut conduire la Fed à fermer la porte à toute nouvelle aide à l’économie“, expliquait Ashraf Laidi, stratégiste de Citi Index. Donc, pas de QE 3 pour le moment… il faudra sans doute attendre les prochaines élections américaines et voir surtout dans quel état se trouvera l’Europe.

Comme l’expliquent plusieurs analystes interrogés sur les propos exprimés par le président de la banque centrale américaine : “M. Bernanke s’est montré un peu plus positif que dans ses déclarations précédentes sur l’environnement économique, cela aussi réduit les chances d’une nouvelle vague d’assouplissement monétaire de la Fed dans les prochains mois, et le dollar a réagi en conséquence“. (UniCredit)

Ajoutons enfin qu’il serait intéressant de connaître les positions de Goldman Sachs sur l’or et le silver, quelques heures avant cette superbe manipulation des devises, via deux marionnettes sous contrôle.

Nous sommes très probablement dans de grandes manœuvres avant le drachme grec…

 

 Source: Liesi

Commenter cet article

Blog archives

Recent posts