Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Massacre d’Aurora : L’infirmière "qui a tout vu" est morte noyée !

Publié par wikistrike.com sur 19 Août 2012, 06:47am

Catégories : #Politique internationale

 

Massacre d’Aurora : L’infirmière "qui a tout vu' est morte noyée

 

Ce qui serait bizarre ce serait de faire comme les grands médias nationaux États-Uniens et de ne pas couvrir l'affaire... Quelle repose en paix, et que l'affaire soit tirée au clair... Notamment en ce qui concerne ce fameux témoin...


Jenny_Gallagher.jpg

TheEndRun.com

Jenny Gallagher, une infirmière qui a traité les victimes de la tuerie fortement étrange de « Batman » à Aurora, dans  le Colorado le mois dernier, est morte à l'âge de 46 ans. La cause du décès rapportée est la  : noyade.

« Elle a travaillé le matin après que le massacre de Batman dans une unité très occupée de l'hôpital - ainsi elle a vraiment tout vu, et quelques blessures vraiment mauvaises, » a semble-t-il, dit au Herald Irland’s  son mari Greg, plus tôt aujourd'hui.

On suspecte largement que le tir de masse, qui a laissé 12 morts et plus de 58 blessés à une première de minuit de « Batman Black Knigth » au cinéma du siècle, d’avoir été une opération noire (apparentée à Columbine ou du tir du temple du sikh) en se basant sur les preuves disponibles, les nombreuses contradictions et implausibilitées dans « l'histoire officielle », la synchronisation, et la manière dons l'événement a été encadré (et dons certains indiqueraient exploité) par certains intérêts puissants dans les médias et l'arène politique.  Voyez par exemple…

Obama recherche la Ratification congressionnelle des USA pour le Traité global de contrôle des armes de l'ONU, Susanne Posel (16 juillet)

La tuerie d’Aurora au Colorado montre des signes évidents de manigances, Natural News (20 juillet)

La tuerie de James Holmes Batman pour justifier le traité sur les armes de petit calibre de l'ONU ?, Mike Adams (21 juillet)

Témoin oculaire : Deuxième tireur dans le massacre de Batman, YouTube, (21 juillet)

Témoin : Quelqu'un a laissé le bandit armé à l'intérieur de la salle de cinéma du Colorado, CNN/PrisonPlanet.com (22 juillet)

L'université du Colorado a eu un exercice  identique le même jour que le  massacre de `Batman', Paul Joseph Watson (23 juillet)

Tireur James Holmes et la Science folle du DARPA, Kurt Nimmo/Wayne Madsen (24 juillet)

Fox News creusent  le récit des questions concernant le massacre de Batman, Infowars/WXIX-Fox19 (25 juillet)

Les Propriétaires d'arme à feu du Président Larry Pratt de l'Amérique le tir de Batman de juillet pourrait être présenté, (27 juillet)

James Holmes se comporte comme Sirhan Sirhan, Paul Joseph Watson, (27 juillet)

Pourquoi les républicains appellent-ils pour désarmer les personnes américaines ?, Paul Joseph Watson, (30 juillet)

Batman op développe : vous avez tiré ces personnes, Jon Rappoport (3 août)

U.C.H. LA HÉROÏNE RENCONTRE OBAMA

Jennifer Ann Gallagher (« Jenny ») a habité à Denver et a travaillé à l'université de l'hôpital du Colorado (UCH), où la plus grande part des victimes du tir sont arrivée le lendemain du massacre du cinéma du 20 juillet. Le 22 juillet, Barack Obama a personnellement visité l'hôpital pour rencontrer les victimes et le personnel. Dans un discours Obama a félicité le personnel de l'UCH pour leurs « efforts extraordinaires ». Pendant qu'il parlait, il a été flanqué du Gouverneur Hickenlooper du Colorado,  du chef de police Oats de d’Aurora, et de plusieurs membres du Congrès.

Une photo prise pendant la visite d'Obama monte Gallagher à quelques dizaines de centimètre d'Obama.  Cela avait lieu juste un peut  plus de deux semaines avant sa mort.

 

 

475px-Jenny-Gallagher-w-Obama-Jul-22-2012.jpg

Jenny Gallagher avec Barack Obama pendant sa visite à UCH


QUAND ET OÙ : LES RAPPORTS VITE RESTREINTS DE LA MORT DE GALLAGHER

Gallagher a été trouvée morte il y a dix jours, le 7 août. En dépit des rapports contradictoires et incorrects récents au sujet de l'emplacement (les rapports multiples indiquent que c’était dans le Colorado, alors qu'un autre indique l'Ohio). Nous avons déterminé qu'elle a trouvé réellement la mort dans le lac Okoboji, qui est dans le comté de Dickson, à Iowa, à environ 700 milles à partir de sa ville natale de Denver en voiture.

Dans les 24 heures ou moins suivant la découverte de son corps, un texte de présentation court au sujet de la mort, qui est anonyme, a été édité par Associated Press et a été repris par plusieurs moyens de communication locaux. Il indique :

Noyade rapportée au lac occidental Okoboji

OKOBOJI, Iowa (AP) – Les autorités indiquent que quelqu'un s'est noyé au lac occidental Okoboji en Iowa du nord-ouest.

Le bureau du shérif du comté de Dickinson a indiqué que les dirigeants ont répondu à un rapport d'une noyade mardi après midi.

Le bureau n'a pas révélé le nom de la victime ou aucun détail au sujet de la noyade.

Au matin du 8 août, le jour après que son corps ait été, semble-t-il, découvert, le bureau du shérif du comté de Dickson a publié un communiqué de presse identifiant Gallagher en tant que victime (bien qu'ils aient mal épelé son nom) et fournissant quelques informations supplémentaires. Il indique (cache) :

Victime identifiée dans la noyade occidentale d'Okoboji

Édité mercredi, le 8 août 2012 6h30

Mardi 7 août, le bureau du shérif du comté de Dickinson a répondu à une noyade sur le lac occidental Okoboji. Une enquête a trouvé que Jennifer Galagher, âgé de 46ans, de Denver, au Colorado, avait nagé la nuit précédente dans le lac occidental. Mardi matin, Galagher a été rapportée disparue par sa famille.

Une courte durée plus tard, un membre de la famille a localisé Galagher sous un dock voisin. Le personnel médical a répondu et elle a été déclaré morte sur place.

    Les DCSO assistants étaient :

        Les pompiers/La sécurité de Milford

        Parc d'Arnolds/équipe de plongé d'Okoboji

        Ambulance régionale de soins de santé de lacs

 L'incident demeure à l'étude à côté du bureau du shérif du comté de Dickinson.

AP a alors édité un autre texte de présentation basé sur ce communiqué de presse, qui a été retouché et/ou republié par de nombreux moyens de communication locaux, principalement enIowa, où elle a été trouvée morte, et à Denver, au Colorado, où elle a vécu.  Cependant, aucune des histoires courtes éditées dans la presse locale ne semble alors avoir mentionné sa connexion à la hautement actuelle « Tuerie de Batman », ou pratiquement n'importe quelles informations biographiques sur elle. La mort de cette héroïne nationale ne semble pas avoir été prise en compte du tout par aucun des principaux médias nationaux des États-Unis. [Note : Si c'est incorrect, introduisez svp les liens aux histoires appropriées par l'email.]

RÉVÉLATION RETARDÉE

Hier, neuf jours après que son corps ait été trouvé, un article a été édité par le Herald Irland’s qui a finalement indiqué quelques informations sur Gallagher et a vendu la mèche de l'histoire de son statut en tant qu'infirmière et témoin de l'UCH au lendemain ensanglanté du carnage d’Aurora.

Cette révélation depuis a été prise et signalée par plusieurs autres sites irlandais, tels que le Independent.ie et l'Irlandais-Américain IrishCentral.com, aussi bien que le Télégraphe dont le siège est en Irlande à Belfast. Cependant, en date de cette inscription, ils ne semblent toujours pas y avoir aucun rapport par les principaux médias nationaux des États-Unis.

Gallagher a grandi en Irlande, mais a, semble-t-il, habité à Denver, et depuis s’est déplacée pour l'université dans les années 1990

CAUSE DU DÉCÈS : LA NOYADE EST ALLÉGUÉE

Pour passer en revue : Selon le communiqué de presse initial du bureau du shérif du comté de Dickson, Gallagher est allée nager dans le lac occidental d’Okoboji le soir du lundi 6 août, et n'est pas revenue. Le lendemain matin elle a été rapportée disparue par les membres de la famille.  « Une courte durée plus tard, un membre de la famille a localisé Galagher sous un dock voisin. Le personnel médical est arrivé et elle a été déclarée morte sur place. »

Le Herald.ie de l'Irlande, qui, encore, ont indiqué la connexion de Gallagher avec la tuerie de Batman hier, on apparemment conduit aujourd'hui une interview exclusive avec Greg Pinson le mari de Gallagher, et eux ont maintenant édité un deuxième article basé sur eux. M. Pinson est un chirurgien avec les spécialistes chirurgicaux du Colorado. Selon son curriculum vitæ signalé au site Web de l'entreprise, il a reçu son diplôme de premier cycle de Yale en 1994, son doctorat de GWU en 1998, et a fait sa résidence à l'université de l'École de Médecine du Colorado jusqu'en 2003. Il est cité par le Herald comme avoir été marié à Jenny pendant sept années. Ils ont un fils âgé de cinq ans, Jack.

Pour ce qui est de la façon dont Jenny est morte, le nouvel article du Herald indique (cache) :

Greg a expliqué que la famille avait voyagé [sic] en Ohio voisin [sic] pendant des vacances où Jenny s'est tragiquement noyée.

Lui et Jack étaient allés dormir quand Jenny et son ami ont décidé d'enlever un bateau sur un lac.

    « Elle n'était pas une nageuse très forte et je suppose qu'elle ne pouvait pas juste rester à flot. »

    « La chose la plus dure pour nous c’est que je ne saurais peut être jamais ce qui est vraiment arrivé à Jenny. »

Avant d'analyser ceci, laissez-nous vous donner un avertissement : Il est très difficile de discerner la vérité en traitant avec des petits bouts de médias comme ceux-là, qui sont exposés à déformer les propos, avec des citations hors de contexte, des déclarations fallacieuses, et de toute autre information fausse. Par exemple, le premier article du Herald a inexactement indiqué que Gallagher s'est noyée dans « un lac près de sa maison ». Le deuxième article indique que c'était un lac « en Ohio voisin ». Sans compter le fait que l'Ohio est à plus de 1000+ milles de Denver, et ainsi pas « voisin » du tout. Gallagher a été trouvée réellement dans un lac en Iowa, qui est également très éloigné de Denver.

Cela étant dit, pris à la valeur nominale, ces deux comptes à découvert de la mort de Jenny Gallagher (le bureau du shériff et The Herald) semblent soulever un certain nombre de questions :

1. Était-elle vraiment pas « une nageuse très forte » ? Est-ce que le mari a même été correctement cité sur ce sujet par le Herald (qui semble l'avoir cité incorrectement ailleurs) ? Jenny était âgée de 46 ans et elle était une athlète formidable. Elle avait joué au football gaélique pendant plus d'une décennie, ayant joué dans les finales nord-américaines en 2000. Récemment, elle et ses équipières de l'équipe de football de dames de Denver Gaëls avaient joué dans un tournoi au festival irlandais du Colorado, qu'elles ont gagné, battant les équipes de San Francisco et de Dallas. Un hommage édité dans le bulletin d'information du club indique que les « souvenirs ou les voyages avec les Gaëls » comme de « surfer au Costa Rica » « n'auraient pas été si affectueux si Jenny n’avait été là ».

2. Pourquoi, tout en étant en vacances  hors de l'État, Jenny a-t-elle décidé de prendre un bateau sur un lac, la nuit, après que son mari et son fils étaient déjà allés au lit, et particulièrement si elle « n'était pas une nageuse très forte » ?

3. Si elle décidait de faire cela, ne porterait-elle pas au moins un gilet de sauvetage ?

4. Qui est cet ami qui était soi-disant avec elle ? Pourquoi cet ami n'est-il pas identifié et n’a pas de nom ? Pourquoi cet ami a-t-il été mentionné dans des rapports précédents ?

5. Si elle se noyait la nuit pendant ce canotage avec un « ami », pourquoi les équipages de police et de sauvetage ne sont intervenus que les jours suivant ? Le communiqué de presse du bureau du shérif original a indiqué qu'elle avait été « déclarée disparue par la famille » le « matin » suivant. Le rapport initial d'AP mis le temps encore plus tard soit l’- « après midi » - et le journaliste du Daily Spencer a écrit le 9 août que, les « équipages de secours du 911 ont reçu un appel de détresse à 12h45 » si un « ami » faisait du bateau sur le lac avec Jenny et qu’elle avait disparue dans l'eau, est-ce que cet ami ne se précipiterait pas immédiatement pour informer son mari et/ou n'importe quel autre membre de la famille qui aurait pu être présents, et n’alerterait-il pas immédiatement des équipages de sauvetage (assumant que l’ami ne l’ait pas déjà fait) ? Pourquoi est-ce que ceci apparemment ne s'est pas produit ?

6. Si Jenny était en bateau avec un ami, et disparaissait dans l'eau, et plus tard était retrouvée noyée, pourquoi son mari dirait : « la chose la plus dure c’est que peut-être je ne saurais jamais ce qui est réellement arrivé à Jenny » ?

7. Qui était le membre de la famille qui a localisé le corps de Jenny sous le dock ? Lui ou elle apparemment l’a fait en si peu de temps pour informer les autorités qu'elle « manquait », probablement même en quelques minutes. Le membre de la famille anonyme en question a pu apparemment la trouver avant les équipages de sauvetage professionnellement qualifiés. En fait, selon le journaliste du Spencer Daily Reporter, ce membre de la famille a pu l’avoir « localisé » avant que les équipages ne puissent même commencer à la rechercher : Le chef des pompiers, Christ Yungbluth du « parc d'Arnold d'Okoboji, a indiqué que l'équipe d’intervention de son département n'a pas eu à conduire de recherches. … Les équipes de recherches étaient en route depuis presque une heure, mais une fois qu'elles sont arrivées sur place, Galagher a été prononcée morte. »

Le lac occidental d’Okoboji fait approximativement 3.847 acres de superficie. Le journaliste du quotidien a dit qu'elle a été spécifiquement trouvée « dans le secteur près de la plage du rouleur juste à la 1ère rue dans la ville d'Okoboji occidental. »

LE BUREAU DU SHÉRIF EST EN MOUVEMENT APPAREMMENT LA MORT DE GALLAGHER EST ENCORE À L'ÉTUDE

Afin d'essayer d'obtenir des réponses à ces questions et d’obtenir la clarification des faits entourant la mort de Jenny Gallagher, nous sommes entrés en contact avec le bureau du shérif du comté de Dickson en téléphonant dans la soirée (vendredi).

La femme qui a répondu au téléphone était familiarisée avec le cas, mais a refusé de répondre à toutes les questions au sujet de la mort de Jennifer Gallagher. Ceci a inclus une question directe concernant le fait de savoir si Gallagher était en bateau avec une autre personne cette nuit-là, comme rapporté par le Herald. La femme a mis en référence, déclarant fermement qu'elle ne pouvait fournir aucune autre information que ce qui était contenu dans ce rapport.

Lorsque nous lui avons demandé si elle pouvait au moins confirmer que l'incident était (toujours) à l'étude, elle m'a encore renvoyé au communiqué de presse vieux de neuf jours, qui indique, que « l'incident demeurait à l'étude du côté du bureau du shérif du comté de Dickinson ».

CONCLUSION

Etant donné la nature suspicieuse de la tuerie d’Aurora et la participation (héroïque) de Jenny dans l'opération de sauvetage à l'hôpital, et la synchronisation de sa mort non naturelle, il est seulement logique pour les chercheurs qui comprennent les couvertures d'opérations noires (et des couvertures correspondantes) de les traiter comme un homicide potentiel, et de chercher les informations supplémentaires qui confirment ou réfutent cette hypothèse. Ceci ne signifie pas que c'était un homicide. Les accidents se produisent. Ceci a pu avoir été un exemple déchirant d'un accident. Cependant, les informations publiques disponibles sur cette mort sont relativement minces en ce moment, et elles contiennent des contradictions et des problèmes apparents significatifs. Une enquête postérieure est nécessaire par des médias indépendants.

Jenny-Gallagher.jpgSelon des comptes écrits par ceux qui l'ont connue, Jenny Gallagher était une femme étonnante ; une mère et une épouse affectueuse, une excellente infirmière, et une personne dont la personnalité et la gentillesse a introduit la joie dans les vies de ceux présents autour d’elle. Indépendamment de la cause, sa mort, son décès prématuré est une tragédie, et mes condoléances vont aux nombreux amis ainsi qu’à sa famille qui l'ont connue et qui l’ont aimé. En espérant que d'autres qui enquêtent sur son décès ressentent la même chose, on espère que sa famille peut comprendre notre désir de chercher les informations supplémentaires au sujet de ce qui lui est arrivé.

La source de ce rapport est TheEndRun.com.  L'auteur peut être joint par email chez theendrunblog@gmail.com. Des informations sur la façon d’aider à le soutenir peuvent être trouvées ici.

 

Source : BlacklistednewsTheEndRun.com

Traduction Folamour, Reproduction libre à condition de citer la source ainsi que celle de la traduction.

 

Source: Crashdebug

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Zarathpustra 20/08/2012 14:46


Oui il est vrai que les accidents arrive... MAIS, vive les math, la scien ce et la technologie.


pour les personnes qui on fait un tant soit peu de statistique:


moyenne des loindre carré, carré de la moyenne linérisation et autres....


On peux juste constater, qu'en Amérique comme dans les autres pays, la ou se passe un attenta le taux de deces qui touche les personnes entourant les suites de ces faits est tout simplement
mathemaatiquement incompréhensible !!!


Pour conclure, si vous préférez croire en la divine providence qui ne touche que les personne susceptible d'avoir remarqué ou aproché des infos sensible, vous faites partie de ces doux reveurs
que sont les canards sauvages (et la chasse semble ouverte toute l'année !).


Dans un monde globalisé qui voit des danger à tous les coins de rue il est amusant de présenter les quelques personne encore ayant toutes leurs faculté d'analyse comme des adepte de théorie de
cons plots !


Vive la liberté d'expression et la possibilité de penser par sois même et de discuter librement ensemble.


Internet est fait justement pour partager des points de vue divergent et pas pour uniformiser tous les discours;, Sinon ces même discution n'aurons plus lieu d'être et il ne nous restera plus
qu'à regarder les info puisque lire et écrire ne serons vraiment plus indispensable dans un monde totalitaire.


Merci à Wikistrike pour ces montagnes d'infos de toutes sortes dans lesquel chacun est capable de faire le tri, d'en discuter et surtout de polémiquer : ce qui est le but de la
démocratie.


La polémique et la discution étant les meuilleur garant de libérté et d'avancé démocratique.


La censure, qu'elle viennent de n'importe quel endroit est un révélateur de totalitarisme et de manipulation social.

aude 19/08/2012 18:07


On ne peut que s'interroger, les versions de la plupart des faits relatés dans les infos quotidiennes diffèrent suivant les journaux, les régions, les pays, celà n'est certes pas nouveau, mais
grace à internet, nous en sommes de plus en plus conscients, conscients que nous ne savons pas grand chose et qu'il est très facile encore à l'heure actuelle de nous manipuler

HARIBOT 19/08/2012 11:34


Aye!! ça va faire mal si les méchants dirigeants de l'élite doivent faire taire tous les gens qui ont eu un rapport avec les victimes d'Aurora!!!! lol


La c'est limite ridicule quand meme, c'est triste pour cette jeune femme qu'elle se soit noyé accidentellement, mais faut arretez de voir des crimes de partout!!!


Et puis sans vouloir la dénigrer elle n'était qu'infirmière!!! Je pense que si on avait voulu faire taire des gens (faudrait aussi qu'on m'explique l'interet de faire taire des gens qui soigne
des blessures par balle... Il y avait sans doute marquer conspiration de l'élite americano sioniste sur les balles... lol) Je pense quand meme que si on avait du faire taire des gens on aurait
d'abord commencé par les responsables de l'etablissement, les professeurs, puis les médecins, ect...


Enfin bref encore un pauvre accident malheureux que vous transformez en conspiration sans aucune preuve ni rien comme d'habitude!!!


C'est triste pour vous lol

Archives

Articles récents