Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Merah avait des contacts dans une vingtaine de pays

Publié par wikistrike.com sur 23 Août 2012, 15:05pm

Catégories : #Social - Société

Merah: Plus c'est gros, plus ça passe...

 

Merah_pics_180.jpgDe nouveaux documents déclassifiés, révélés par Le Monde, jeudi, démontrent que Mohamed Merah, l'auteur des tueries de Toulouse et de Montauban en mars dernier, était en contact avec des islamistes radicaux aux quatre coins du monde.

 

La thèse du loup solitaire invalidée? Selon Le Monde, dans une des notes partiellement déclassifiée de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), transmise le 3 août aux juges chargés de l'affaire, il est notifié que "le tueur au scooter", Mohamed Merah, était en contact avec des interlocuteurs présents dans une vingtaine de pays différents, entre septembre 2010 et février 2011. Alors qu'au lendemain du raid, le patron de la DCRI, Bernard Squarcini, annonçait que le jeune toulousain s'était "radicalisé seul" et qu'il n'appartenait "à aucun réseau", la thèse semble discréditée par le détail de ses relevés téléphoniques.

186 appels dans une vingtaine de pays

Entre septembre 2010 et février 2011, période durant laquelle il a effectué plusieurs voyages au Moyen-Orient et en Afghanistan, Mohamed Merah aurait passé, avec le téléphone portable de sa mère, pas moins de 186 appels à des interlocuteurs installés hors de France. Sur la liste de ces pays figurent l'Egypte et l'Algérie, où résident des membres de sa famille; mais également le Maroc, la Grande-Bretagne, l'Espagne, la Côte d'Ivoire, le Kenya, la Croatie, la Roumanie, la Bolivie, la Thaïlande, la Russie, le Kazhastan, le Laos, Taïwan, la Turquie, l'Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, Israël et le Bouthan. L'identité de ces nombreux correspondants n'est évidemment pas révélée dans les notes.

Une autre note d'avril 2011, également citée par Le Monde révèle que la police suspectait Mohamed Merah d'avoir des liens "avec la mouvance salafiste toulousaine". Surveillé dès 2008, son frère, Abdelkader, 29 ans, et sa sœur, 34 ans, étaient également dans le collimateur des renseignements intérieurs. Mohamed Merah, lui, était pisté à partir de mars 2011, au retour de son voyage d'Afghanistan.

 

Source: JDD

 

D'ici quelques mois, nous apprendrons que M.Merah était le chef d'Al-Qaïda... attention, plus c'est gros, plus ça passe... 

Archives

Articles récents