Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Mexique: des couteaux d'obsidiennes utiliés pour des sacrifices humains

Publié par wikistrike.com sur 4 Mai 2012, 19:36pm

Catégories : #archéologie - Histoire - Préhistoire - Patrimoine

 

Mexique: des couteaux d'obsidiennes utiliés pour des sacrifices humains

 

Des archéologues mexicains rapportent avoir trouvé des preuves concluantes montrant que des couteaux ont été utilisés dans le sacrifice humain il y a 2.000 ans.

couteaux_obsidienne_sacrifice_humain_mexique.jpg

 Les couteaux tranchants en obsidienne trouvés à Cantona, dans l'état central mexicain Puebla.


Des cellules sanguines et des fragments de muscle, de tendon, de peau et de cheveux ont été identifiés sur les couteaux en obsidienne, une roche volcanique vitreuse.

Ces derniers proviennent de la cité peu connue de Cantona, qui a prospéré juste après la mytérieuse cité-état de Teotihuacan. Cantona est plus ancienne de 1000 ans que la plus célèbre culture où furent pratiqués les sacrifices humains: les Aztèques. 

Il y a déjà 20 ans, des scientifiques de l'Institut National Mexicain d'Anthropologie et d'Histoire (INAH) avaient vu ce qu'ils pensaient être des tâches de sang fossilisées sur des couteaux de pierre. Mais ce ne fut qu'après un examen méthodique en utilisant un microscope à balayage électronique que les tissus humains sur les 31 couteaux provenant de Cantona, dans l'état de Puebla, on pu être positivement identifiés.

D'autres éléments matériels telles que des marques de coupe sur des os de squelettes humains avaient déjà apportés des preuves indirectes de la pratique. 

Les comptes rendus historiques de la période aztèque, ainsi que des dessins et des peintures de cultures plus anciennes, ont depuis longtemps suggéré que les prêtres utilisaient des couteaux et autres instruments pour des rituels sanglants non mortels.

sang_humain_trouve_sur_les_couteaux.jpg

 Sang humain découvert sur le couteaux, vu au microscope.


Mais la présence de traces de muscle et de tendon sur les couteaux indique que les coupures étaient profondes et destinées à trancher des parties de corps de la victime. "Ces découvertes confirment que les couteaux ont été utilisés pour les sacrifices", a déclaré le chercheur Luisa Mainou.

Susan Gillespie, professeur agrégée d'anthropologie à l'Université de Floride, non impliquée dans le projet de recherche, estime que c'est la première fois que des restes de tissus de ce type sont identifiés sur des couteaux d'obsidienne: "il s'agit d'une démonstration convaincante montrant que ces couteaux ont été utilisés pour couper la chair humaineLa confirmation archéologique du sacrifice humain est importante, tant pour soutenir ou contester les nombreux comptes rendus historiques post-coloniaux que pour l'imagerie pré-coloniale du sacrifice."

Les pratiques de sacrifice humains, soit décrites par les conquérants espagnols ou bien dans des peintures pré-coloniales, comprennent l'enlèvement du cœur, la décapitation, le démembrement, l'éventration et le dépeçage des victimes. 

Source:

 

Commenter cet article

idnaze 05/05/2012


Pour moi,l'expression  "scrifice humain",ça évoque l'èsclavage institutionalisé.


En tout cas, un attribut d'une sècte , comme d'hab.


C'est pour moi un assassinat sans l'usage possible de la légitime défence ,sur des gens indesirables surnumeraires a l'usage surtout des cannibales  :-D 

Blog archives

Recent posts