Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Microsoft embauche un hacker irlandais de 14 ans

Publié par wikistrike.over-blog.com sur 31 Mai 2011, 17:28pm

Catégories : #Science - technologie - web - recherche

photo-ce-jeune-irlandais-a-hackc3a9-la-xbox.jpgMicrosoft embauche un hacker de 14 ans

 

Lorsque le PSN de Sony est tombé, on a pu lire pas mal de choses sur le sujet à gauche ou à droite. Et l’une des remarques qui revenaient le plus souvent, c’était bien entendu le fait que tout ceci ne serait jamais arrivé sur le Xbox Live, non môssieur. Forcément, les gamers officiant sur la Xbox 360 et ceux possédant une PlayStation 3 n’ont jamais été vraiment copains et ce n’est pas sans rappeler la lointaine époque Nintendo / Sega ou même Amiga / Atari. Cela étant dit, ce qu’il faut bien savoir, c’est que le réseau de Microsoft n’est pas forcément mieux sécurisé et c’est d’ailleurs pour cette raison que Microsoft a embauché un pirate irlandais de 14 ans. Oui, tu as bien lu, chez Microsoft on embauche aussi des enfants…

Quelle étrange histoire, les amis… Non, vraiment, cette affaire est juste surprenante. En effet, un beau matin, notre gentil hacker de 14 ans devait s’ennuyer ferme et il a donc décidé de s’intéresser d’un peu près à Call of Duty Modern Warfare 2. Ou alors, c’est qu’il en avait peut-être marre d’être campé par ses adversaires, allez savoir… Dans tous les cas, ce jeune bidouilleur bourré de talent est parvenu à trouver une faille dans ce jeu mythique. Une faille qui a eu pour effet d’envoyer une alerte à des millions de joueurs à travers le monde. Ne me demandez pas d’être plus précis, on n’en sait pas beaucoup plus sur le sujet.

D’après les informations dont on dispose, la performance de notre jeune pirate n’est pas passée inaperçue. Elle a même suscité l’intérêt du patron de la branche irlandaise de Microsoft, qui a ainsi décidé de se rapprocher de l’adolescent afin de savoir de quoi il en retournait. Pendant ce temps, les ingénieurs de la firme ont bossé sur ce hack et se sont rendus compte que cette fameuse faille pouvait potentiellement compromettre les données privées de 77 millions d’utilisateurs. Oups ! Pas glop. Surtout pas par les temps qui courent, surtout pas lorsqu’on s’est un peu moqué de notre concurrent lorsqu’il lui est arrivé exactement la même chose…

Ni une, ni deux, le patron de Microsoft Irlande a donc décidé de prendre le pirate par la main et de lui expliquer à quel point le hacking pouvait faire du mal aux gens et même pousser certains cadres à se jeter par la fenêtre. C’est beau comme du Florent Pagny. Et ils vécurent heureux pour des siècles et des siècles. En dehors de ça, ce que l’on peut remarquer, bien sûr, c’est que le Xbox Live est tout aussi vulnérable que le PSN. La seule chose qui distingue les deux, finalement, c’est que Microsoft ne s’est pas (encore ?) mis des pirates à dos, contrairement à Sony. Et d’ailleurs, avec le recul, il y a fort à parier que la firme nippone doit vraiment regretter de ne pas avoir tendu la main à GeoHot à l’époque, surtout pas quand on sait ce que lui a coûté l’incident du PSN

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents