Wikistrike

Wikistrike

Rien ni personne n'est supérieur à la vérité

Mineurs d’astéroïdes : déjà prêt pour la première exploitation minière de l’espace ?

Publié par wikistrike.com sur 30 Avril 2012, 07:48am

Catégories : #Astronomie - Espace

Mineurs d’astéroïdes : déjà prêt pour la première exploitation minière de l’espace ?

 

Nous avions déjà laissé un article sur ce sujet, l'article de "gurumed" en est un très bon complément. 


Capture-astéroide

Est-ce qu’une audacieuse entreprise, soutenue par quelques milliardaires avec de l’argent à placer, lancera un commerce humain aux confins du système solaire ?

La réponse est oui, pour les nouveaux propriétaires d’un incroyable plan d’une exploitation minière d’astéroïdes, dévoilé cette semaine par la société Planetary Resources, basée à Washington.

Leur idée est de faire atterrir des robots terrestres, sur une sélection d’astéroïdes en orbite entre Mars et Jupiter; comprendre comment exploiter l’eau et les minéraux comme carburant pour les engins spatiaux et ramener à domicile du platine et d’autres précieux matériaux, pour faire de tout cela une entreprise rentable. Il y a plus de 1500 astéroïdes qui passent près de la Terre. Ils font, en générale, 50 mètres de large et 10 % d’entre eux contiendraient de l’eau.

Le projet est sur une voie plus rapide que l’on ne pourrait l’imaginer. En 2014, le groupe prévoit de lancer le premier d’une série de télescopes privés, de la taille d’un panier de linge sale, plus petit qu’une machine à laver (…) qui recherchera dans la ceinture d’astéroïdes des cibles de grande valeur.

La société a dévoilé le design de leurs deux nouveaux engins spatiaux qu’ils ont l’intention de déployer : le Arkyd série 100 Leo Space Telescope (Ci-dessous) et le Arkyd série 200 Interceptor. Le premier devrait être lancé dans les deux prochaines années. D’autres engins robotisés seront mis au point pour évaluer les astéroïdes, pour leur teneur en eau et en minéraux et, à terme, les exploiter et peut-être les déplacer sur des orbites plus propices à l’exploitation minière.

Serie-100-LEO-Telescope

asteroPRCette technologie pourrait aussi être employée pour nous protéger d’un éventuel astéroïde estimé comme une menace pour la Terre.

Aux finales, les navires robotisés tireront régulièrement le carburant et les minéraux des astéroïdes, en alimentant des dépôts, ce qui n’est pas sans rappeler l’avant-poste dans le film Avatar, dont le réalisateur James Cameron est répertorié comme investisseur et conseiller dans le projet.

Des scientifiques, non impliqués dans l’aventure, ont confirmé la viabilité technique des astéroïdes miniers, mais ils ont noté combien il serait difficile et couteux d’en faire une réalité. Les cofondateurs de Planetary Resources, Peter Diamandis et Eric Anderson ont introduit avec succès l’idée de vendre des promenades dans l’espace pour les riches touristes comme pour le milliardaire de Microsoft Charles Simonyi, le papa de Word et Excell, qui s’est acheté 2 Aller-retour vers la Station Spatiale Internationale. Il y a aussi d’autres investisseurs clés comme le PDG de Google, Larry Page et son président exécutif Eric Schmidt.

Anderson décrit comment les astéroïdes peuvent être exploités pour l’eau, le point central de la lointaine exploration ouvrière spatiale et comment le fait d’extraire des métaux précieux pourrait aider à faire baisser les coûts en constantes augmentations. Par exemple, un seul de ces astéroïdes pourrait contenir plus de Platine qu’il n’en a jamais été récolté sur Terre, ou encore, un de ces gros cailloux peut représenter jusqu’à des dizaines de milliards de dollars de minerais. Diamandis et Anderson ont refusé de dire combien leur couteront les premières pièces de l’équipement pour l’espace. Mais sans une énorme bureaucratie et avec un financement privé, ils s’attendent à opérer plus rapidement et à moindre cout que la NASA.

La présentation de la mission d’exploitation minière d’astéroïdes :

Malgré de nombreux riches apports financiers, les spécialistes de l’espace restent dubitatifs et précises encore que le chemin sera chaotique. Transporter du matériel de forage dans l’espace et l’employer semble compliqué et très onéreux.

Cela ne semble pas effrayer les entrepreneurs, qui sont prêts à subir des échecs. L’attrait financier reste extrêmement important, surtout face à la Chine qui détient la plus grande partie des minerais précieux utilisés dans notre matériel électronique et qui tend à les garder pour elle.

Le site du projet : Planetary Resources, via the Associated Press et USA today : Tech tycoons form company to mine asteroids.

Source: Gurumed 

Archives

Articles récents